Rencontre MDC-Modeci autour des réformes d’ATT : Mener des campagnes de sensibilisation pour obtenir un oui massif au référendum

0

Les reformes constitutionnelles prônées par le président de la République sont devenues la cible privilégiée des attaques des politiciens de tous bords pressés de s’installer sur la colline du pouvoir en oubliant du même coup l’approfondissement du processus démocratique. Mais face à la fronde ATT n’est pas seul. Il peut désormais compter sur le dynamisme des jeunes du Mouvement pour le Développement et la Citoyenneté tout acquis à sa cause et prêts à jouer les fantassins sur le terrain.

Les jeunes du Mouvement pour le Développement et la Citoyenneté (Modeci) s’apprêtent à lancer une vaste campagne de sensibilisation dans tout le pays pour expliquer aux populations le contenu des reformes institutionnelles initiées par le président de la République Amadou Toumani Touré.

Cette décision a été prise lundi dernier au cours d’une réunion tenue à Koulouba entre les membres du bureau du Modeci et le chef de la Mission de Développement et de Coopération (MDC) Modibo Mao Makalou, accompagné pour la circonstance par le consultant chargé des infrastructures, Diakaridia Coulibaly.

Dans les jours prochains, les membres de l’association se rendront dans les régions pour expliquer aux populations le sens des reformes en vue d’obtenir un oui massif lors du référendum.

Expliquer pour faire comprendre afin d’éviter le sort fait à l’AMO car c’est de la discussion que jaillit la lumière.

Face à la fronde des partis politiques et aux hurlements de quelques intellectuels, le Modeci a décidé de soutenir à fond l’initiative présidentielle dont il trouve certaines dispositions très pertinentes.

Comme par exemple la gratuité et la laïcité de l’enseignement public, le statut de la femme dans l’espace politique, la nationalité et l’âge du candidat à l’élection présidentielle, la déclaration de biens du Premier ministre et des membres du gouvernement, etc…

Apolitique certes, mais le Modeci né dans les cendres du programme spécial de lutte contre la pauvreté (PSLCP) du président ATT, entend apporter sa modeste contribution à l’œuvre de construction nationale. Aussi se préoccupe-t-il du taux de participation aux élections qui dégringole d’année en année.

Là aussi, il entend jouer sa partition en sensibilisant les citoyens sur les enjeux des différents scrutins.

Les Bamanans disent pourtant que le lièvre ressemble à l’âne, mais que ce n’est pas son fils. Si les politiciens ont déjà la tête aux élections de 2012, au Modeci on a la tête aux reformes et au référendum.

Avec des jeunes aussi dynamiques, ATT est désormais sûr de ne pas être orphelin et personne ne pourra jeter son bébé avec l’eau du bain.

                      M.L.D

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER