Soumi face à la presse : “Une gouvernance sans repère”

131

Les Maliennes et les Maliens ne pouvaient être mieux servis en ces temps qui courent que par le champion. Il est majestueusement sorti pour adoucir les cœurs.

Soumaila CISSE (URD)Entouré de certains de ses lieutenants notamment le président du groupe parlementaire Mody N’Diaye, président du groupe Vigilance Républicaine et Démocratique (VRD) et Daouda Touré 1er adjoint au secrétariat général de l’URD, il a tout de suite planté le décor.

D’entrée de jeu, afin de couper court aux folles rumeurs inutiles, il dit : “Au Mali, le statut des partis politiques de l’opposition a été introduit dans le droit positif avec la loi n° 95-073 du 15 septembre 1995 abrogé et remplacé par la loi n° 00-047 du 13 juillet 2000. Le décret d’application de la loi portant statut des partis de l’opposition se fait jusqu’à présent attendre. ” Il s’agit de prouver que cette situation ne tombe pas du ciel. Surtout qu’accorder tous les bénefs au chef de file de l’opposition fut un engagement d’honneur des deux hommes qui sont partis au second tour.

Votée à l’Assemblée Nationale le 19 février 2015, la loi portant statut des partis politiques de l’opposition a été promulguée par le chef de l’Etat le 04 Mars dernier, 20 jours plus tard, Soumaila Cissé a été désigné Chef de file de l’opposition par son parti URD. Malgré tout cela, Soumi ne peut pas aujourd’hui accomplir pleinement sa mission car le décret d’application n’existe pas encore.

Devant plusieurs confrères, Soumi a déclaré que la loi accorde au chef de fil de l’opposition la possibilité de se faire un cabinet comportant 06 conseillers, de recevoir chaque mois un million de FCFA et une voiture de fonction, toutes ces charges sont prises par l’Etat. L’une des principales missions de l’opposition est de suivre l’action gouvernementale. La loi portant statut des partis de l’opposition a été adoptée pour renforcer les acquis démocratiques et consolider davantage la République. “L’URD appartient à l’opposition, cela ne doit faire l’objet d’aucune ambigüité, d’aucun questionnement”, a-t-il affirmé.

Très attendu pour cette sortie, l’enfant de Niafunké a cassé la baraque. Même ces plus farouches opposants de la presse qui ne ratent aucune occasion pour lui jeter de l’opprobre ont été bien servis. Alors, parlant de l’actualité notamment la distribution des logements sociaux, Soumi dit ceci : “Si des ministres se déclarent des cas sociaux pour avoir des logements sociaux, cela inquiète”. Il veut dire que ceux qui ont postulé en tant que ministres détiennent des chez soi. Alors, ils ne font que se foutre au peuple. Des problèmes de passeports, la destruction des maisons à Souleymanebougou et l’affaire de l’engrais de qualité douteuse, de la cherté de la vie, l’accroissement non justifié du prix de la viande, l’insécurité grandissante dans nos villes et campagnes malgré la signature de l’accord de paix et la réconciliation, Soumi n’a rien occulté.

“Inutile de rappeler les dérives et les abus qui continuent de caractériser le régime en place. L’URD ne cessera jamais de les dénoncer sans aucune violence. Aujourd’hui la nation est meurtrie, la République est fragilisée, la démocratie fracturée. Les maliens se sentent humiliés, indignement traités et trahis. Ils subissent un quotidien insoutenable. Ils deviennent de plus en plus nostalgiques du PASSE “, a-t-il déclaré.

Pour Soumi, l’année 2014 a été déclarée année de lutte contre la corruption. Il indique, ce slogan a laissé la place à une course effrénée pour la promotion de la corruption jusqu’au sommet de l’Etat. “La corruption florissante, au contraire de l’emploi qui s’assèche, a atteint des proportions inquiétantes dans tous les domaines et les atteintes graves au droit des travailleurs sont devenues monnaies courantes avec des relèves de cadres et d’agents dans tous les secteurs pour seul motif politique “, a-t-il martelé.

Le président lui même l’a dit, soutient Soumi, lors des présentations des vœux à l’occasion de Ramadan, il a indiqué “Je serais désormais impitoyable”, les Anglais disent ” Wait and See “..

“Notre opposition a le devoir d’offrir au peuple malien une alternative crédible. Pour atteindre un tel objectif, nous restons ouverts à vos critiques et suggestions afin qu’ensemble nous puisons bâtir un Mali bon, juste, prospère et démocratique”, a-t-il conclu.

La conférence de presse n’a pas été facile pour Soumi, beaucoup de confrères ont posé des questions très pertinentes bien répondues. Malgré tout, ils indiquent que Soumi même fait partie des hommes qui ont conduit ce pays à la dérive actuelle.

Gaoussou KANTE
Stagiaire 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

131 COMMENTAIRES

  1. Le medecin apres la mort, une opposition a L’immage de son chef toujour en retard.

  2. Je suis désolée pour ceux qui adhèrent à cette expression mais je trouve que Soumaïla CISSE se trompe de propos. Par contre c’est lui qui se perd. La conférence du Jeudi 30 Juillet a seulement servi à CISSE de rappeler au gouvernement que celui-ci lui doit quelque chose comme institution. Il n’a fait que rappeler les entendements sur son statut de la création du bureau de son chef de cabinet.
    Les soi disant dérives dont il fait allusion ne sont jusqu’à nos jours non prouvés ni par la presse, ni par l’opposition. Certes des fautes sont commises et celles-ci attendent d’être devant la justice. Avec tous les progrès annoncés, s’il faut toue fois dire que le pays va mal ou que les dirigeants ne se répertorient pas, c’est de la manipulation populaire dans ce cas.

  3. Le pouvoir a recruté des nègres ( ceux qui passent leur journée à raconter des conneries et des mensonges sur le net pour faire l’avocat du diable ).Ils ne sont que quelque poignée d’individus.Vous vous trompez vous même et votre chef ibk,la réalité sur le terrain est que les Maliens sont en colère contre ce régime incompetent et corrompu qui est loin des préoccupations des maliens.On ne peut pas bâtir un pays sur du mensonge. Merci à l’opposition, faites votre travail pour dénoncer les dérives de ce régime. Les maliens sont indomptables

    • Voilà la Démocratie participative: contester la mauvaise gouvernance et les mensonges des gouvernants qui nous piègent tous les jours.
      C’EST POURQUOI LES JEUNES INTELLECTUELS. COMPETENTS ET INTEGRES DOIVENT ETRE MOBILISES. 🙄

  4. Il faut que les uns et les autres comprennent qu’IBK tout seul ne peux pas résoudre tous les problèmes du pays encore moins au bout de deux ans. Ne mettons pas tout sur le dos du régime en place, il n’est pour rien. Tout ce qui arrive au Mali aujourd’hui est le fruit de la mauvaise gouvernance des anciens régimes.

  5. IBK a impliqué toute la classe politique dans la gestion du pays. Toutes les fils du Maliba sont appelé à mener ce bateau Mali à bon port et ce à travers la création du chef de fil de l’opposition. Chacun de nous est interpelé à rebâtir ce Mali, on doit tous jouer notre rôle. A reconnaitre qu’IBK est venu trouver le pays dans un état assez crucial.

    • Mwrci @ Waraden.

      Je suis choque par le nombre de sans dignite qui defendent ce regime corrompu et nepotiste sur le net le malien souffre dite la verie a IBK ni te se i be boyen ! Il a toujours le choix de demissioner si non vraiment a desera Tiekoroba desera

  6. Les questions financières ne sont pas dignes de la bouche d’un si grand voleur comme Soumaila Cissé. A sa place je me porterai plus que jamais silencieux sur les devinettes de corruption. Ces éventuels scandales qui animent aujourd’hui le gouvernement malien, furent déjà recensés par le président IBK. Il n’a pas caché ses intentions vis-à-vis de ces auteurs. Raison pour laquelle, il juré de porter la lumière sur les dits affaires.

    • @ Alou IBK est au pouvoir ya presque 2 ans aucune accusation contre Soumaila qu’ils precisent les accusations de corruption ou ?quand ? rapport daudit ? manque a gagnrer ya rien ce ne sont que des accusations politique pour essayer de salir ce monssieur qui est l’espoir du Mali et le pire cauchemard de cette famille de voleur

  7. Ce n’est pas pour rien que le peuple malien est sorti massivement pour élire le président IBK. Juste pour dire que la qualité fait la différence. Il faut que Soumaila comprenne que même si on reprenne les élections 1000 fois, il ne sera pas élu à la tête de la magistrature suprême. Les maliens ne sont pas fou pour choisir un voleur comme lui.

  8. Mr. KANTE il faut savoir dans quel gouffre tu es en train de te jeter, le domaine du journalisme ne doit pas être une source de déstabilisation et des mauvaises calomnies. Etre journaliste ne veut pas dire d’apporter des faux témoignages pour créer des troubles dans la société.
    IBK est légitimement connu comme président de la république du Mali. Même Soumi lui as dit félicitation pour ça.
    Si en plein exercice de son mandat tu incite la population par ton écris en faisant des publicités à un homme politique pendant que nous ne sommes pas en campagne, c’est tout à fait une façon de faire balancer cette population dans une salle Etat.

  9. Le gouvernement n’est pas fort, mais c’est le peuple qui l’est, sans le soutien du peuple rien n’est possible. De ce fait, de la même façon que l’Etat a besoin de son peuple, il a aussi besoin de toutes les classes politiques pour diriger le pays. C’est bizarre que Soumaila ne comprenne pas cela, sinon il n’allait pas agir ainsi.

  10. Gaoussou KANTE si c’est ce que tu as appris comme stage je suis désolé de te dire que c’est nul !!!
    Il faut vous informer des choses avant de dire du n’importe quoi.

  11. Je suis désolé Mr Cissé, mais avec l’arrivé d’IBK, la lutte contre la corruption prend de plus en plus de l’ampleur. Vous conviendrez avec moi que les quotas de la douane malienne, des institutions de l’Etat, des impôts…. ont rehaussés. C’est d’ailleurs, une première au Mali depuis l’avènement de la démocratie au Mali.

  12. Les terribles conséquences d’un président élu sans élection !

    Un président élu sans élection est une nomination par des forces extérieures à la république dans l’espace des intrus. Il doit se soumettre à ces dernières, obéir aux ordres et camoufler les traces et les indices. Point de transparence !
    Un président élu sans projet politique est une attribution de contrat de travail de gré à gré sur le compte du peuple et de la nation. Sans projet politique, le Président s’agite dans l’improvisation et le bricolage.
    Un président élu sans élection est une donation compensatoire à la partition prochaine du pays, à la libération des sentiers qui mènent aux richesses nationales au profit des hommes qui fréquentent les paradis fiscaux. Pour son titre, le président doit débourser pendant la durée de son mandat des commissions et des royalties à ces personnes qui ont trafiqué son introduction au sommet de l’Etat par le trucage des élections et la mobilisation folklorique d’une partie de la jeunesse du pays.
    Pour avoir le pouvoir de la « paix » et non celui de la république le président doit honorer les demandes incessantes de ces hommes par l’argent de la corruption ou attribution de marché sans marché.
    Il doit aussi payer le silence des hommes d’influence à l’interne comme à internationale, les médias et certaines ONG. Son pouvoir est un poulet farci au peuple.
    Un président élu sans élection doit autoriser son périmètre immédiat à :
    Voler les richesses nationales au nom des lois de la république avec les cautions des hommes du pouvoir et les faussaires de tout acabits ;
    Surfacturer ou détourner autant que faire se peut l’argent destinée à l’équipement de l’armée nationale ;
    Mentir au peuple au nom des prétendues fautes commises par ses prédécesseurs ;
    Escroquer le trésor public par des achats de toutes sortes ;
    Trahir la nation par la vente des richesses nationales à des prix dérisoires. L’important pour ces hommes étant les commissions empochées ;
    Envahir l’espace public pour déraciner les germes de la démocratie ;
    Ne pas respecter la loi pour rester fort, viril, dominateur et démolisseur des habitats des citoyens ;
    Faucher les compétences nationales et les patriotes pour laisser places aux béni-oui-oui… ;
    Haïr le peuple pour son amour de sa nation ;
    Salir l’image du pays par leur comportement indécent ;
    Détourner les biens du peuple au profit de sa propriété privée ;
    Affaiblir les démocrates, les nationalistes et les patriotes par le harcèlement permanent pour éliminer le spectre du réveil du peuple.
    Un président élu sans élection est un pouvoir au service des autres, le peuple reste dans l’attente des jours heureux.

  13. Si quelqu’un doit accuser le régime en place, c’est bien sur nous les citoyens et non un quelconque opposant encore moins Soumaila Cissé. Peut- être qu’il a oublié ses parcours à la CMDT et à l’UEMOA, mais les maliens non. Son règne à la CMDT n’a causé que des ennuis financiers. Malgré ces nombreux fonds qu’il eut à détourner au sein de ces deux structures. Soumaila continue à nous présenter ces scenarios contre la lutte contre la corruption. Or, si on doit arrêter quelqu’un aujourd’hui pour détournement des fonds publics, Soumaila est le premier a savouré les difficultés de la prison.

  14. Il ne suffit pas d’ouvrir la bouche pour dire ce qu’on veut dire, mais de prononcer des choses véridiques et paisibles. Ces propos de Soumaila Cissé sont sataniques. Au lieu de jouir son rôle de chef de fil de l’opposition, il cherche à déstabiliser le pays. Quel honte !!!!

  15. Après avoir passé tant de temps dans le silence, notre cher opposant a fini par sortir sa tête au soleil. Je suis étonné de voir que cette conférence de presse qu’il a organisée s’est avéré néant. Pour sa part, je n’ai rien compris, car à mon avis il est sensé apporté lui aussi sa part de contribution dans l’édifice nationale. Avec la création du CFOP, IBK a banni toute discrimination politique. C’est-à-dire toutes les classes politiques confondues sont autorisés à prendre part à la gestion du pays.

  16. oumaila n’est pas conscient de cette opportunité qu’IBK a offert à l’opposition sinon il ne sait met pas à aboyer comme un chien devant la presse. En tant que citoyen, opposant et député et surtout en tant que chef de file de l’opposition, il doit proposer des méthodes pouvant amener les dirigeants à sortir le pays dans l’impasse.

  17. Avalanches de scandales, d’incompétences, de corruption et d’excès de pouvoirs: les gouvernants ne doivent pas jetter l’honneur de ce pays aux chiens. 🙄

  18. La mauvaise foi de Tiébilé
    Dans le document qu’il a fait diffuser un vendredi, le président du Parena Tiébilé Dramé feint d’oublier les conditions qui étaient celles du Mali d’avant l’investiture d’IBK.
    Un pays en sens dessus dessous, mis sous tutelle, régenté à l’intérieur par une « Junte omniprésente » et par une faction politicienne dont l’engagement patriotique se mesurait à son aplatissement devant les « ordres » de Ouaga, une absence totale d’autorité de l’Etat…, la peur, l’angoisse et le désespoir de chaque chef de famille, de chaque chef d’entreprise, de chaque agent de l’Etat ou du privé…
    Mais l’évolution de la situation sur le terrain incite à plus optimisme et d’espoir que ne le dépeint le président du Parena Tiébilé Dramé qui est dans son rôle d’opposant.
    Aujourd’hui, le Mali est de retour, l’Etat est de retour ; son autorité se sent et se mesure à peur de tous ceux qui jusqu’ici ont orchestré et profité de la chienlit et de l’impunité qui allait avec.Le temps des passe-droits, des rentes indus, du consensus ventre mou qui permettait de petits arrangements, est terminé.

  19. Soumaïla Cissé est mauvaise personne pour nous parler d’engrais frelatés. Il a été président en exercice de la zone l’UEMOA et c’est dans cette zone où le circuit d’engrais frelaté existe. Donc il il prend part directement ou indirectement à la mauvaise manœuvre de cette manigance.

  20. Soumaïla ou ceux qui le défendent comme ce journaleux de merde ont oublié que ce faux type est à la base de l’effondrement de la CMDT avec ses acolytes d’amis. Il fut aussi ministre de l’économie et des finances pour piller les ressources de l’Etat avec Alpha. Il n’a rien à dire à propos de dérives du Mali parce qu’il est aux premières loges pendant que le Mali se faisait voler après la démocratisation

  21. On voit très clairement qu’on a à lire un vendu à Soumaïla. Cet homme clochard de la nation n’a rien dit de bons, on s’en fout de sa situation incomplète du chef de fil de l’opposition. Bien vrai qu’il n’est pas du même camp que le président mais pour le bien de tous les maliens et pour le calme revenu, il devait remercier le gouvernement pour les progrès qu’ils ont eu à accomplir.

  22. Soumaïla est un plaisantin sinon il connait très bien ce que IBK et ses hommes font. Il peut le nier autant qu’il veut, la vérité éclatera au grand jour.

  23. Une opposition n’a pas pour seul mission de critiquer. Elle est aussi l’une des institutions ou structures qui est appelée à participer à la gestion du pays. Mais rare sont nos opposants qui savent cela. Comme exemple on peut citer Oumar Mariko, Mamadou Hawa Gassama, et consorts. Jamais ces derniers ne font des propositions. 😀 😀 😀 😆

  24. On voit très clairement qu’on a à lire un vendu à Soumaïla. Cet homme clochard de la nation n’a rien dit de bons, on s’en fout de sa situation incomplète du chef de fil de l’opposition. Bien vrai qu’il n’est pas du même camp que le président mais pour le bien de tous les maliens et pour le calme revenu, il devait remercier le gouvernement pour les progrès qu’ils ont eu à accomplir.

  25. MALIDEN KOURA
    Soumaïla Cissé doit avoir honte de nous parler d’impunité. Il a fait suffisamment de mal à la population malienne, détournement de fond, enrichissement illicite, magouille et plusieurs coups bas. Soumaïla Cissé doit répondre de tous ses actes devant la justice malienne.

  26. Rien que des spéculations disant que des ministres ont bénéficié des logements sociaux. Il faut être totalement bête pour croire ces genres de choses. Jamais au grand jamais, on n’a assisté à l’attribution d’un logement à un ministre au Mali. Par contre, les logements sociaux de Yirimadjo sont quasi attribués qu’à des partisans du mouvement citoyen et des Sonraï entretenu par ce même Soumaïla. Toi journaliste de la rue ne viens pas nous embêter avec tes ridicules articles.

  27. Selon ces informations, Soumaïla Cissé aurait laissé à son successeur, l’ancien Premier ministre sénégalais, Cheick Hadjibou Soumaré, un gros passif né un financement fictif de forages au Sénégal avec l‘argent de l’Agence française de Développement (AFD). Si la situation n’est pas élucidée sur le montant de 5 milliards de FCFA accordé par l’Agence française de Développement, l’UEMOA risque de perdre l’appui de ce partenaire important. Selon un confrère sénégalais, le successeur du Malien Soumaïla Cissé, va « devoir rapidement trouver des justificatifs à des travaux hydrauliques prétendument financés au Sénégal ou alors rembourser au plus vite l’Agence française de Développement d’au moins 5 milliards de FCFA ». Selon Le Quotidien du Sénégal, l’UEMOA a des difficultés à justifier ces dépenses : « Selon des informations recueillies auprès des personnes proches de la Coopération française, l’AFD a noté que le montant que l’UEMOA a déclaré avoir consacré à l’hydraulique était plus important que celui inscrit au budget de l’institution. De plus pour les travaux des forages déclarés avoir été accomplis au Sénégal, des enquêtes opérées par les agents de l’AFD sur le terrain dans ce pays, ont mis à jour certains trous qui n’avaient aucune goutte d’eau, quand on pouvait voir des travaux ». Pour ces agents, il n’y a pas de justificatif valable pour le montant décaissé, selon le confrère.

  28. Moi je dirai que Tréta est en complicité avec Djadjé Bah dans cette affaire, car depuis le temps d’ATT il est impliqué dans les affaires de corruption et surfacturation des engrais en 2008-2009 avec l’aide d’ATT. Ils doivent tous les deux pourrir en prison !!! C’est pas à ce régime auquel Soumaïla doit s’en prendre !!!

  29. Etre chef de file de l’opposition dans notre pays est une lourde responsabilité. Car on est appelé à parler au nom de tous les partis politiques de l’opposition. Soumaïla Cissé est sous les pressions des autres opposants qui ne veulent que lui faire transpirer sous la pluie. Car il y a quelques jours seulement les partis FARE, celui de Tiébilé et autres ont entreprit la création d’un pôle de gauche au sein de l’opposition. 😀 😀 😀 😆 😆

  30. Pauvre stagiaire, en se référant sur les codes douaniers que l’UEMOA se confer pour la base de ses décisions juridique, SOUMAILA est l’homme au Mali le plus informer que toute la population, alors il connait la réalité concrète concernant l’histoire de l’engrais frelaté.
    Quel est le rôle de l’UEMOA dans cette affaire.
    En c e référent sur l’article .18.- Pour l’application du présent Code, sont considérées comme prohibées toutes marchandises dont l’importation ou l’exportation est interdite à quelque titre que ce soit, ou soumise à des restrictions, des règles de qualité, de conditionnement ou à des formalités particulières.
    Art.9. Les marchandises qui entrent dans le territoire douanier communautaire sont passibles des
    Droits et taxes inscrits au Tarif Extérieur Commun, alors pauvre stagiaire comment jugé vous cela.

  31. On préfère un Mali cher à un Mali anéanti, un Mali dépourvu de tous ces valeurs traditionnelles. Les maliens on fait confiance à IBK à hauteur de 77% et je convaincu que ce régime sera le meilleur régime de l’histoire du Mali.

  32. «Tout ce qui n’est pas claire n’est pas français». La colonne de l’opposition politique malienne s’est mise à parler dans le vide et dans l’obscurité. Cela fait plus d’un moi que Soumaïla occupe le poste de chef de file mais il n’avait jamais osé dire un seul mot sur la gestion du pays. Après avoir été critiqué de son silence par la presse, le monsieur a divagué le jeudi face à la presse, dans la maison de presse. Il a tenu des propos ambigus «Au Mali on a l’impression qu’un scandale chasse un autre et puis la vie continue», j’ai pris part à cette conférence; 😀 😀 😀 😛 😛 😛

  33. Nfp
    ” Et hormis les pintades télécommandées, ce constat, tous les Maliens dotés d’une cervelle le font unanimement, et les pays occidentaux le font aussi! 😳 😳 😳 (sans parler des investisseurs…)”

    Qu’es ce qu’il a d’autre à dire, si ce n’est l’injure. Il est juste en train d’extérioriser ce qui le caractérise. Croire qu’un mec qui a une cervelle se limite à traiter les maliens de pintade. Vive ceux qui disent parler au nom de l’intérêt général. C’est du Nfp, rien de plus. Le pitre du forum, il cherche sa pitance quotidienne. Il est sur ce forum pour distraire.

    Dire que cette gouvernance est sans repère c’est manqué d’honnêteté intellectuelle. C’est soumi lui même qui manque de repère. On connait son jeu politique. Il envoi Gassama et les autre faire du tapage et il nous sort la carte de l’apaisement. Et ceux qui disent avoir une cervelle le suive.

  34. Le Mali avait plus besoin de la paix que de la lutte contre la pauvreté. Si la lutte contre la pauvreté commence, lui et ses compagnons devront couler et être en prison. Sinon je ne sais pas comment un politicien peut se procurer de 10 milliards comme frais de campagne présidentielle sans avoir à voler dans les caisses de l’Etat. Il ne doit pas craindre les injures que vont lancer beaucoup de gens à son encontre, c’est lui qui se fout des maliens. Il nous pille notre CMDT et après il vient se présenter comme un sauveur, un libérateur des mains d’un régime qui va pour le mieux des maliens. Juste après les élections, Soumaïla était sur tous les fronts mais depuis qu’on l’a mis à un haut niveau, il ne se fait plus voir, on l’entend plus. C’est pour montrer au peuple malien que les promesses faites à lui ne sont pas tenues qu’il fait une conférence de presse voilée.

  35. Concernant l’affaire des passeports l’Etat se devrait de nettoyer le secteur de délivrance des passeports. Le service de délivrance des passeports étaient devenu du désordre total. Les magouilles, les passeports livrés aux inconnus, étaient devenu le quotidien des demandeurs de passeports.

  36. Depuis les avènements de la démocratie qui consacra le multipartisme, les partis politiques maliens sont entrés en possession de certains droits et devoirs. Ces prérogatives ne font que s’accroitre du jour au lendemain, d’un régime à un autre. L’institution du poste de chef de file de l’opposition politique. L’opposition est la moindre des conditions pour pouvoir bien jouer son rôle. 😀 😀 😀 😛 😛

  37. Tant attendu par le peuple pour se prononcer sur les situations actuelles de l’Etat, Soumaïla n’a pu rien de dire de cohérent sur l’évolution de la gouvernance d’Ibrahim Boubacar Keïta. Au Mali, un scandale chasse un autre et puis la vie continue. Il veut dire quoi ?
    J’aurai préféré qu’il parle avec précision et clarté et en proposant des solutions comme la tâche que lui confie le poste de chef de file de l’opposition politique. Soumi, l’Urd est l’Assemblée il y a plus de 11 ans, elle n’a contribué à rien dans ce pays. A part la gestion calamiteuse du portefeuille de l’économie et des finances sous ATT.
    Certes, Cissé, en fonction de la place que son parti occupe au sein de l’Assemblée Nationale (majoritaire dans l’opposition), il est le candidat de droit du poste qui lui est revenu par décret présidentiel. Mais je ne pense qu’il soit en mesure de satisfaire l’idéologie du chef de l’Etat en ce concerne le rôle que doit jouer ce poste dans la consolidation de notre démocratie. Les différents postes, nationaux et régionaux, se sont débouchés sur des gestions calamiteuses. Etant Ministre de l’économie et des Finances de l’époque, l’une des indispensables composantes, la CMDT, du patrimoine national est partie en faillite ; président de l’UEMOA, cette gestion s’est débouchée sur un détournement de fonds. 😛 😛 😛 😀 😀

  38. JEUNES SOUVERAINISTES MALIENS 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    645 commentaires
    3 août 2015 à 15:39
    Je dirai plutôt que sais qui manquiez de repère car vous parlez a tue-tête. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir, mais celui qui se joue au mort est plus pire. Mais JEUNES SOUVERAINISTES MALIENS je comprend un peu votre attitude car vous êtes télécommandez rien que pour nuire au régime en place

  39. Au juste, que veulent Soumaïla Cissé et Tiébilé Dramé, nullement concernés par le sort du Mali, au bord du gouffre, et partant, par ce qui se passe en Algérie, et dont l’ultime préoccupation est de provoquer le Président Ibrahim Boubacar Keïta, de le mettre, sans cesse en mal (et son Premier Ministre) déjà aux prises avec d’énormes difficultés (dont Soumaïla Cissé et Tiébilié Dramé eux-mêmes en sont les responsables).
    Je veux dire que ces deux hommes ont été tristement célèbres à la C.M.D.T, au Ministère des Finances, au Ministères des Zones arides, à la Rencontre France-Afrique, où Tiébilé a eu à brasser cinquante Milliards de F CFA, pour organiser ce sommet, et dont il n’a pas fait encore un audit (depuis son refus de le faire à l’époque).
    Et cet autre volume d’argent, destiné au développement des Régions du Nord du Mali que Tiébilé Dramé devait également gérer, alors, nouvellement nommé à la tête d’un Ministère, spécialement créé pour lui, appelé : ministère ‘’des Zones arides’’ ; (que personne ne situe géographiquement au Mali !). N’est-ce pas une manière de camoufler ainsi, la vraie destination de cet argent ?
    En réalité, qu’est-il devenu ? Combien d’avions pouvait-on acheter avec ces sommes ?
    En tout cas, je ne sais si ces ‘’Zones arides’’ du Mali, ont connu un développement ; mais pour ce qui est pour le nord du Mali, on se pose la question sur l’utilisation de cette masse d’argent (dont la réponse a créé la crise actuelle, ce véritable bourbier dans lequel nous pataugions aujourd’hui !
    S’agissant de Soumaïla Cissé, il a fait crouler la C.M.D.T, malgré les mesures draconiennes imposées, aux pauvres paysans, à tel point que certains cotonculteurs ont définitivement abandonné la culture, excédés par le poids impitoyable de leurs dettes…
    Et pourtant, la compagnie n’a pas prospéré, au contraire, on a fait appel à la compétence et à la probité morale, de mon cousin Coulibaly, qui a conclu la relève, sans vilipender qui que ce soit (pour surfacturations, ou tricheries sur la qualité du coton, ou autres malversations !)
    Lorsque Soumaïla Cissé était Ministre des Finances, je citerai deux cas sociaux qu’il devait gérer :
    • Quand le Syndicat des Travailleurs a été sollicité auprès de lui, quelques augmentations de salaires, vu la conjoncture du moment, il parait que Soumaïla Cissé lui a répondu : « qu’il n’a pas d’argent à jeter par la fenêtre, ni plus, ni moins »
    • La BMCD était ma Banque, quand j’ai appris un jour que la BMCD voulait vendre son terrain (l’actuel emplacement de l’Hôtel Salam) pour se restructurer… on connait la suite pour la BMCD, qui n’existe plus, à cause de l’infime portion de la vente qui lui était revenue, et qui n’a pas fait son affaire.
    Quant aux cadres de la Banque, inquiets, ils sont partis voir le Ministre, pour connaître leur situation, je crois que les cadres de la BMCD, se souviennent encore, de la réponse cinglante, amère et suffisante de Soumaïla Cissé, à travers laquelle les cadres rabroués, ont compris, sans ambages, qu’ils n’étaient point concernés par cette vente (c’est nous qui avons fait la vente) qui est nous ? Expropriation de la Banque ?
    Son passage à l’UEMOA a-t-il été reluisant ?
    Il faut que tout cela soit remis sur tapis, maintenant, faisant fi de leurs boucans d’intimidations…
    Si le PARENA, un parti, dont on ne sait rien de positif, clame si haut que les membres du Gouvernement, partis, soient poursuivis, il doit avoir l’honnêteté morale, de pointer du doigt sur Soumaïla Cissé et Tiébilé Dramé, pour être poursuivis eux-aussi, car personne n’est au-dessus de la loi…

  40. Dès la fin du mandat d’Ibrahim Boubacar Keïta, l’actuel chef de file de l’opposition politique pliera ses bagages et céder la place à quelqu’un d’autre. Soumaïla Cissé est un prédateur de deniers publics. Il est content d’avoir entré en possession de ce poste. 😯 😯 😆 😆

  41. La situation de ces engrais frelatés est issue d’un long processus de mise en scène aillant pour objectif le vol de l’argent des contribuables, et aussi pour porter préjudice au président de la république dans sa gestion du pays !!! Les Tréta, Djadjé Bah et autres ont tous leur part de responsabilité dans cette affaire. Depuis le temps d’ATT, ces engrais frelatés, et ce problème de corruption étaient présent, car ce dernier avait donné la possibilité à ces gens de s’adonner à ces pratiques, notamment Djadjé Bah qu’il avait nommé conseillé à la présidence. Il lui a permis d’ouvrir une entreprise dans le domaine des engrais à savoir GNOUMANIE. Sa !!! Il lui a donné tous les marchés du pays pour qu’il puisse bouffer lui aussi à son tour. ATT lui a permis de se procurer de faux documents pour attaquer l’Etat malien pour cause, comme il l’a dit » un préjudice moral « , quelque chose que je n’ai jamais vu de ma vie !!! Alors qu’il avait prétendu avoir une quantité d’engrais à Koulikoro qui n’était pas exacte, car il en avait fourni beaucoup moins. Il a toujours dit que l’Etat malien lui était redevable, car il n’a pas voulu payer la surfacturation que Djadjé Bah avait faite sur les engrais fournis à koulikoro. Il ne s’est pas limité là, il a récidivé avec cette foi kati, avec toujours le même problème de surfacturation. Toute foi, lui et son entreprise savaient que les 2/3 de ces engrais n’étaient pas de bonne qualité, avec un surplus de 175% sur la facture de ces marchandises. Donc en gros, c’est la même histoire qui continu jusqu’à présent. Ces voleurs nationaux en complicité avec l’ancien président, croyaient qu’ils jamais être découverts, et qu’ils allaient toujours continuer avec ces pratiques indécentes, et qu’ils pouvaient se servir de cela, si toute foi sa tournait mal, contre le président de la république. Tréta va être jugé pour ce qu’il a fait, tout comme son ami de grin ATT !!! Et Soumaïla en sait quelque chose !!!

  42. «Non, comme je viens de l’indiquer, c’est l’aboutissement d’un processus qui prend naissance dans la constitution du 25 février 1992 et dans certains accords internationaux. Aujourd’hui, c’est Soumaila Cissé, demain ce serait un autre. J’insiste sur ce point, car dès ma nomination, on a focalisé les esprits sur les avantages non encore déterminés du Chef de file de l’opposition tout en occultant son rôle dans le jeu démocratique ». Cela ne vaut même pas le cout de la dire. Cette institution, tout comme l’Etat, est une continuité. Vous n’allez pas eu demeuré éternellement. 😛 😛 😆 😆

  43. En tout cas, pour moi, vu l’acharnement, les tintamarres et la pression sur le Président de la République, suscités, à cause de cet avion, (d’ailleurs à notre terre si longtemps, et soi-disant réparé ; ou tripoté) ; ne misait-on pas sur un imminent crash de cet appareil douteux, pour éliminer Ibrahim Boubacar Keïta, si tôt, afin d’aller à de nouvelles élections ? Calcul politiciens revanchards ?

  44. Concernant l’affaire de l’insécurité le gouvernement se bat corps et âme pour mettre fin à ce fléau. IBK et son gouvernement tentent de tout mettre en œuvre pour que les attaques prennent fins, Le ministre Sada Samaké a mal géré le problème et IBK et son PM Modibo Keïta se chargeront de notre à la porte tous les Ministre incompétents. IBK a commandé des avions militaires pour sécuriser les frontières et la population.

  45. L’opposition malienne, à mon avis était et est dans toutes les conditions nécessaires pour pouvoir remplir ses fonctions à bon escient. Si elle n’arrivait pas jusqu’à présent à bien jouer son rôle c’est parce que nos opposants ont comme seul souci de satisfaire à leur vice de pouvoir. 😆 😆 😆 😛 😛

  46. Pourquoi Soumaïla a pris tant de temps pour ce faire entendre ? Comme d’habitude ce type ne m’a jamais inspiré confiance. Vue son passé pleine d’accusation de fraude, je crains qu’il soit l’homme de la solution. Il ne peut rien dire qui puisse servir au MALI.

  47. Je prenais Soumi pour ce qu’il n’est pas. Avant cette conférence de presse, il était pour moi l’homme le plus cultivés parmi tous nos opposants sans exception. C’est après conférence que je me suis rendu compte qu’il n’a aucune culture politique. 😀 😀 😈 😈 😈

  48. Concernant le problème de passeport le gouvernement a pris les choses en mains et est entrain de régler tous irrégularité possible dans le secteur de distribution des passeports. Le gouvernement n’est pas en reste et les mesures nécessaires ont été prises pour que les passeports puissent livrés comme dans les normes.

  49. Soumaïla Cissé est un minable opposant de l’opposition malienne. On voulait qu’il se prononce sur les réalités de notre pays. Mais à notre grande surprise, le monsieur n’a pas pu nous éclairer sur les sujets qui ont fait qu’il a fait l’objet de critiques de la part de la presse nationale. J’affirme même qu’il ne peut pas gérer la responsabilité qui lui a été confiée. Je lance un appel à son successeur par ordre décroissant. Dans quelques années, il va lui-même rendre démission. 😛 😛 😆 😆

  50. Soumaïla ne m’a jamais inspiré confiance. C’est un politique sans règle. Il se sert des autres pour parvenir à ses fins. Il est un pur égoïste. Ce n’est tout de même pas maintenant qu’on va l’entendre alors qu’il avait tout le temps pour le faire.

  51. Soumaila n’est pas aimé des maliens, il ne sera jamais Président du Mali. Il n’est pas à hauteur d’être Président. IBK est dans le cœur des maliens avant même son élection, les maliens n’attendaient que lui. Leurs cœurs vibrent de confiance pour lui. IBK aime les maliens autant qu’ils l’aiment aussi. Il ne vise que le bien-être, le bonheur des maliens. Il se bat sans cesse pour toujours sauver l’honneur des maliens.

  52. Soumaïla Cissé est en train de nous raconter ce qu’on sait déjà. Nous avons besoin de solution, des idées neuves. Il ne doit être que seulement de la mouvance présidentielle pour solutionner même les opposants et toute personne de bonne volonté peut à apporter sa pierre à l’édifice. 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  53. Soumaila CISSE est très loin d’IBK. IBK a sauvé l’honneur et la dignité du Mali, il a évité la division du Mali en signant l’accord de paix, or Soumaila interviewé a dit à haute et intelligible voix que de céder le Nord au groupes armés. Ce qui veut dire, que s’il était élu, le Mali serait divisée.

  54. JEUNES SOUVERAINISTES MALIENS———–Quand on manque d’argumentation le refuge derrière l’injure et le mépris. C’est à croire qu’au MALI, on enseigne aux stagiaire comment prendre position, comment insulter un président de la République et fermer les yeux sur ses réalisations. Ce pseudo journaliste en devenir est déjà une catastrophe pour la communication au MALI. Avec un texte aussi lugubre et pauvre en expression, on n’est visiblement pas sorti de l’auberge avec ce genre d’individu. La sortie de Soumi est juste une distraction, on sait que ses chiens qui aboient régulièrement sont Gassama, Mariko et maintenant Bafou machin

  55. Concernant les maux qui existent dans le pays, Soumaïla Cissé doit savoir que le gouvernement met tout en œuvre pour résoudre le problème. D’autant plus que l’opposition prend par maintenant à la gérance du pays. Je ne peux pas comprendre que Soumaïla Cissé nous raconte tout c’est balivernes. Puuufffffffffff

  56. Soumaïla peut aller se faire voir avec ses propos de merde à la con, il n’a le droit de parler de corruption, il était poursuivit pour corruption à l’UEMOA, pour ce qui est du MALI il n’a posé aucun acte allant dans le sens de la lutte contre la corruption dans ce pays, qu’il nous laisse tranquille !!!

  57. Le régime en place manque de repère !!!!!!
    On en finit plus avec les qualificatifs quand il s’agit de décrire le mode de fonctionnement du régime en place, chacun y va de son langage.
    Si soumaïla Cissé n’a pas élu par le maliens, c’est simplement parce que ceux-ci ont estimés que ce monsieur n’est pas à la hauteur. C’est facile pour lui de venir dire que le régime est sans repère, moi à sa place je dirai plutôt que c’est l’opposition actuel qui n’a pas de repère. C’est nettement un article acquis à sa cause.

  58. SOUMAÏLA ne doit pas ouvrir sa bouche au sujet de la corruption, on lui poursuivait sur un détournement quant il était président de l’UEMOA, il a bouffé l’argent de la CMDT. Ce sont des qui aboient maintenant alors qu’ils sont les sources de notre malheur.

  59. Pourtant cette opposition doit être reconnaissante envers le Président Ibrahim Boubacar Keïta, qui lui a donné, ce que personne ne lui avait donné avant, j’allais dire de l’importance. Elle devait avoir une bonne conduite envers lui !
    Qui donc de cette opposition, ont soulevé et enflammé la polémique, au sujet de l’achat de cet avion présidentiel, au point d’en faire leur bréviaire, pour intoxiquer l’opinion nationale et internationale, et inciter la Banque mondiale et le FMI à descendre dare dare à Bamako, pour, dit-on : « Fermer leurs robinets ».

  60. Vous croyez que Soumaïla Cissé ignorait l’existence des engrais frelaté ? C’est juste parce que les gens aiment distraire et qu’ils ont trouvé IBK comme bouc-émissaire. Cette affaire d’engrais frelaté, personne ne donne la vraie version des faits. Sinon Soumi est aussi responsable pour avoir gardé le silence sur cette magouille qui date des années de gouvernance d’ATT.

  61. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳
    N’importe où Soumaïla passe cela sent la fraude, la corruption, l’impunité. Les maliens n’ont besoin d’une personnalité qui traine avec lui tous ses bagages d’accusation même sur le plan internationale, c’est grave. Les maliens n’ont besoin d’un leader comme lui.
    👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  62. Soumaila n’est qu’un opportuniste. Il lève la voix pour critiquer, parcequ’on ne lui a pas encore attribué ses droits de chef de fil de l’opposition.

  63. Nfp, lol !!! le macaque du forum. Il n’avance pas d’argumentation sans s’adresser aux maliens qu’il traite de pintades. C’est vraiment dommage que rien de bon ne sorte jamais de ce monsieur. Il doit être vachement bien payé pour constamment s’attaquer aux gens sans rien raison aucune.
    Il trouve que des tels propos doivent sortir de Soumaïla Cissé ? Ce monsieur ose parler d’engrais frelaté alors que si ça se trouve, à tant qu’ex boss de l’UEMOA il doit forcément être au courant de cette combine.

  64. IBK est un homme exemplaire et si on regarde bien Soumaïla n’a rien de cela. Je ne sais même pourquoi certains s’amusent à l’appeler Soumi champion. Il ne peut avoir en lui les caractères d’un champion. C’est un voleur des biens d’autrui. Si jamais les maliens ferment les yeux sur ses vols en vue de le choisir un jour comme président de la République, il s’enfuira avec tout l’argent du Mali. Je vous conseille vivement de faire très attention avec lui.

  65. Ce n’est pas sérieux, et relève de l’enfantillage (pour ses propos malveillants à travers des interventions ridicules, aussi indigestes, que de mauvais goût. D’ailleurs un adage de chez nous dit : « n’sôn cagni, ni togo tignè baga sôn gné » autrement dit :’’ mon caractère vaut mieux, par rapport, au caractère de celui qui me dénigre ‘’.

  66. SOUMAILA est un homme qui souhaite toujours le péril du gouvernement, il est toujours contre le gouvernement.
    SOUMAILA est un vrai danger pour le pays.
    ABAS SOUMAILA.
    ABAS LES OPPOSANTS.
    VIVE LE GOUVERNEMENT.
    VIVE IBK.

    • mALIWEB UN PEU DE RESPECT VOUS ETES COMPLICE DE CETTE INVASION DE CRIQUET PELERIN IL NYA JAMAIS EU DE MALAMINE AVEC 648 COMMENTAIRES

  67. Un petit groupe de femmes et d’hommes, une trentaine de personnes, que comptent nos gouvernants, que peuvent-ils ? Sans le concours de toutes les intelligences à leur côté, pour mener à bon port notre pays.
    Nos décisions doivent venir de nous-mêmes, et non des autres et d’ailleurs à notre place…
    Ainsi, de faux démocrates et pseudo-démocrates d’hier et d’aujourd’hui avides de pouvoir par orgueil et non par patriotisme, sont devenus des opposants farouches ; depuis qu’ils n’ont pas obtenu le retournement de leurs vestes tant sollicité auprès du Président de la République, ce patriote au grand cœur, fraîchement plébiscité par son peuple ; alors ils sont devenus nos pires ennemis, en créant une opposition moribonde, sur fond d’aigreur, tellement pétrie de mauvaise foi ; qu’elle ne voit que du mauvais partout, incapable d’analyses objectives, en reconnaissant nos acquis, annonçant déjà un réel changement, et encourager pour ce qui reste à faire ou à parfaire.

  68. Le régime en place manque de repère !!!!!!
    On en finit plus avec les qualificatifs quand il s’agit de décrire le mode de fonctionnement du régime en place, chacun y va de son langage.
    Si soumaïla Cissé n’a pas élu par le maliens, c’est simplement parce que ceux-ci ont estimés que ce monsieur n’est pas à la hauteur. C’est facile pour lui de venir dire que le régime est sans repère, moi à sa place je dirai plutôt que c’est l’opposition actuel qui n’a pas de repère. C’est nettement un article acquis à sa cause.

  69. Soumaïla Cissé n’est pas mieux placé pour faire des critiques concernant le régime d’IBK. Il est tout sauf un homme honnête. Il aime se faire passer pour quelqu’un qui a le pouvoir de tout gérer alors qu’en réalité il est loin de cette logique. Soumi champion si je ne m’abuse est un homme corrompu de la chaire jusqu’aux os.

  70. Si c’était une gouvernance sans repère comme Soumaïla Cissé le dit, nous n’allions pas être en temps de paix là où nous sommes aujourd’hui. Le gouvernement a fait en de trouver une solution au problème des passeports et des cartes d’identité et mieux encore, grâce à lui l’économie est en traine de rehausser. Sur ce je crois que nous pouvons beaucoup espérer du régime actuel car il a beaucoup à offrir au peuple malien.

  71. Je voudrais citer à ce jour : l’assainissement et la modernisation de notre administration et de notre Justice, l’organisation de notre armée, le contrôle physique des agents de l’Etat etc.
    Aussi, l’enlisement des pourparlers d’Alger, auxquels, tant le peuple est suspendu, avec angoisse, n-a-t-il pas joué, quelque peu, sur le démarrage de nos activités ?
    Certes, au Mali, quand vous réussissez là où d’autres avant vous ont lamentablement échoué, il faut vous attendre à des lâches diatribes, basées uniquement sur la haine, la rancœur, la méchanceté viscérale de vos adversaires, décidés désormais, à vous abattre à tout prix.
    A quand, nous les maliens, allons-nous nous défaire enfin de notre naïveté et de nos défauts ? (à penser que la République est l’affaire du Président seul, à qui on s’en prend pour un oui ou non n’importe comment ! comme si c’est lui seul qui doit avoir la solution à tout, pendant que les autres, bras croisés, assistent en spectateurs aux incantations de sa baguette magique).
    C’est pourquoi, rien ne bouge !!!

  72. Parlant du statut de l’opposition, il a souligné qu’il est l’émanation de la volonté du peuple malien de préserver et de renforcer les acquis démocratiques du 26 mars 1992. Il a précisé que la démocratie est le droit fondamental des citoyens qui doit être exercée dans des conditions de liberté, d’égalité, de transparence et de responsabilité dans le respect de la pluralité de l’opinion et de l’intérêt commun. Dans cet exercice tout le peuple malien est concerné.

  73. Ne rêvez pas cher stagiaire, Soumaila ne sera jamais Président du Mali. Car il n’a été capable de gérer une usine, ce n’ai pas un pays qu’il peut gérer.

  74. Le régime actuel a réalisé des choses en ci-peu de temps que nul autre n’a pu faire pendant des années. J’ai l’intime conviction que notre IBK est capable même si l’on doute de lui. C’est un grand homme et il sait pourquoi il se trouve aujourd’hui élu président de la République. Il n’est pas comparable aux clowns tels que Soumaïla Cissé, Tièbilé Dramé etc. IBK est sans égal, il est vraiment à respecter.

  75. Soumi sort de l’ombre pour nous dit tout ce dont on sait déjà, il doit faire d’abord une mise jour, qu’il nous propose des solutions crédibles. Tout le monde sait faire des critiques, mais en tant qu’intellectuelle avec un tel niveau, il doit être capable de proposer et non de faire que des critiques. Ou le peuple mettra en cause sa compétence de gouvernance.

  76. Cher stagiaire, tu es aussi con que Soumaila, je te conseille vivement de retourner à ton école, car ton article est ridicule, il manque d’analyse et de professionnalisme. Si ton journal t’a autorisé à publier cela, je pense qu’il ne t’apprendra rien de bon.

  77. SOUMAÏLA CISSE ne joue plus dans l’opposition comme il le faisait au paravent. Ou bien depuis qu’il a été nommé à la tête de file de l’opposition, il voit autrement la réalité des choses ?

  78. IBK a fait l’acte de patriotisme, il a montré la vraie valeur de la démocratie, en nomment SOUMAILA comme le chef de fil de l’opposition, il a aussi renforcé le multipartisme.
    Comme on le dit en Bambara SOUMAILA TE FOYI YE.
    Quel que soit la situation du pays IBK reste toujours le meilleur, MANDE MANSA, MALI FAMA, on est tous fier de de vous et vous soutenons jusqu’au dernier degré.

  79. TONTON IBK EST PLUS FORT QUE JAMAIS. RIEN NE PEUT FAIRE DU MAL A CET HOMME DE DIEU ET DU PEUPLE MALIEN. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀
    IL EST BIEN ET DIEU NE LUI LAISSERA JAMAIS DANS LES MAINS DES ENNEMIS 😀 😀 😀 😀 😀
    IL EST PATRIOTE ET DIEU NE LUI LAISSERA JAMAIS DANS LES MAINS DES ENNEMIS 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀
    IL EST DIGNE ET DIEU NE LUI LAISSERA JAMAIS DANS LES MAINS DES ENNEMIS 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀
    IL EST HONNETE ET DIEU NE LUI LAISSERA JAMAIS DANS LES MAINS DES ENNEMIS 😀 😀 😀 😀 😀
    QUE DIEU LE PROTÈGE TOUJOURS DE CES ENNEMIS 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😀 😀
    QUE LE MALI SOIT FORT PLUS QUE JAMAIS 😀 😀 😀 😀 😀 😀
    AMEN ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

  80. C’est que sous le régime d’IBK, la vraie démocratie à vue le jour. La reconnaissance du statut politique est un acte honorable et démocrate que les autres régimes ont préféré ignorer par leurs soifs de pouvoir. Son acte est salutaire. Ce qui serait de la mise en place du reste des promesses, l’opposition doit prendre son mal en patience, IBK pour une fois a déjà montrer son sens de patriotisme.

  81. L’opposition n’est pour rien dans la gestion des affaires publiques de l’Etat. Elle a un statut juridique pour jouer pleinement son rôle de l’opposition. Elle doit le jouer dans l’intérêt général du pays et accompagner des propositions de sortir de crise.

  82. Mais de toute compte fait depuis que SOUMAILA est nommé chef de fil de l’opposition cela, a vraiment dérangé certain parti politique qui ne voudrait pas que SOUMAILA soit leur porte-parole au sein du gouvernement.

  83. Si la gouvernance d’Ibrahim Boubacar Keïta est sans repère cela veut dire que notre nation n’a jamais connue une gouvernance digne de ce nom. Car presque tous les scandales qui surgissent dans notre pays maintenant ne sont pas à leur première. Ce manque est dû au fait que les personnes auxquelles le chef de l’Etat faisait confiance n’ont pas été à la hauteur.
    Le ministre du développement rural, Bocary Treta, ayant été déjà alerté du danger, n’a pu rien faire pour contrecarrer le scandale des engrais frelatés. C’est son incapacité à gérer qui a conduit à cette calamité. 😆 😆 😆
    Le Général Sada Samaké, bien vrai qu’il est déjà cette affaire à la table de son département, n’est pas parvenue à gérer le problème de passeports et carte d’identité.
    L’affaire de l’avion présidentiel n’est pas une évidence car jusqu’à preuve de contraire on n’a pas eu de vraies versions. C’est aussi valable pour les surfacturations d’équipements militaires. Soumaïla nous a fait honte. Attendu pour se prononcer avec précision et conviction sur les problèmes actuels, il n’a pas rien faire sortir de concret. La phrase qu’il a eu à prononcer et qui a plus marqué notre intention le jeudi à la maison de la presse est la suivante : «Au Mali, on a l’impression qu’un scandale chasse un autre et puis la vie continue». Ce sont les journalistes qui sont en train de faire des interprétations diffamatoires à l’encontre du régime en place. 😀 😀 😀

    • FATALITE, Soumaïla même n’a pas de côté, depuis qu’on l’a nommé chef de file de l’opposition il avait perdu en un moment. Et maintenant comme les gens disent qu’on a acheté son silence, il raconte des n’importe quoi.

  84. Si tu commences ainsi mon pauvre stagiaire, c’est sûr que tu finiras comme les journalistes affamé qui écrivent des articles malsains justes pour manger.

  85. Ce n’est pas le moment de vous prononcer sur des questions ont déjà fait écho dans ce pays. Des affaires qui ont fait l’objet d’interpellation sur tes pieds à l’AN. Tu n’as rien dit en ce moment jusqu’à nos jours tu te lèves pour nous faire le récit. On n’en a assez, vraiment.

  86. Soumaïla Cissé a tenu cette conférence sans rentrer dans le fond des problèmes que le pays est confronté actuellement. Quant on prend ses propos nous verrons qu’il est soucieux de son nouveau poste de chef de file de l’opposition et il prend la tendance à laisser sa façon d’attaquer le régime.

  87. SOUMAILA ne mérite pas d’être le chef de fil de l’opposition, car il ne se comporte pas en tant que responsable d’un groupement d’individu.
    Tous ceux qu’il fait n’a rien n’a rien avoir sur la réalité du concrète du pays.
    Quel pauvre SOUMAILA.

  88. Il ne faut pas parler par plaisir ou parce que les autres parlent, mais il faut dire des choses intéressantes. Des choses qui peuvent nous amener quelque part. C’est zéro ces revendications M. Cissé.

  89. J’ai de la pitié pour toi cher stagiaire. Si c’est avec des articles comme ça que tu commences, je t’assure que tu ne feras pas bonne carrière.

  90. Selon une personne proche de SOUMAILA Un jour, quand nous étions au grain, une femme est venu s’adresser devant nous, en pleurant, que son mari a été enfermé en prison pour cause de la soustraction frauduleuse de la chose d’autrui, elle affirmait que son mari était l’un des personnels de l’HUCOMATEX dont SOUMAILA avait vendu, elle disait que SOUMAILA le pire individu qu’elle n’a jamais vu dans cette planète terre.

  91. Pour l’engrais frelaté, le Ministre TRETA est le seul et unique responsable. Il est non seulement un ennemis du pouvoir mais un ennemis du pays et des maliens. IBK n’était aucunement au courant de cette affaire. TRETA a été averti de la mauvaise qualité des engrais, et il a fait fi de ces informations, et faire venir quand même cet engrais au Mali. Pourquoi ? Parce que leurs complots étaient déjà sur place. Mais nous avons confiance en IBK, pour mettre dehors et éloigné de lui, tous ceux qui n’œuvrent pas dans le même sens que lui.

  92. Soumaïla Cissé connait la réalité du Mali mieux que quiconque. C’est la raison pour laquelle il se tait sur beaucoup de question relative à la corruption ou à la surfacturation et autres dossiers inédits. Le président fait son mieux et il est au courant de cela. Il sait que le retard de ce pays n’est pas la faute du président de la république.

  93. Entant que le chef de fil de l’opposition, il devrait chercher à résoudre le problème dont le pays confronte, le seul problème qui existe au sein du gouvernement est l’œuvre des opposants et certains journalistes qui ne souhaitent pas le développement du Mali.

  94. Nous avons ici au Mali des opposants qui ne songent pas à l’intérêt du pays et qui changent à tous les temps ce qu’ils disent. Ce que les opposants maliens doivent comprendre, la gestion des affaires de l’Etat est un problème de l’autorité légale comme de l’opposition. Comme Soumaïla l’a dit «Les partis politiques de l’opposition sont tenus de respecter les autorités légalement établies ; d’œuvrer à l’instauration d’une culture démocratique par l’information, la formation et l’éducation des citoyens. Aussi doivent-ils veiller au respect de la souveraineté nationale, de l’intégrité du territoire, de la forme républicaine de l’Etat, de l’unité nationale et de la laïcité de l’Etat». Ensemble pour bâtir notre pays.
    T

  95. Un voleur ne change pas de comportement du jour au lendemain. Soumaïla pense duper les gens avec son apparence trompeuse mais ce qu’il ignore est qu’il se trompe lui-même. Il n’est intéressé que par l’argent. Le bonheur du Mali et des maliens lui importe peu.

  96. Je ne peux me permettre de dire que la corruption doit être soutenue ou encouragée, mais il faut savoir qu’au Mali on pardonne beaucoup plus qu’on ne punisse. Malgré tout, la fin de la crise nous permettra d’aller tout de suite de l’avant en construisant, en punissant ou en corrigeant les impunis et les incorrections.

  97. Soumis ne sait prononcer sur aucun point stratégique. Alors qu’il nous dise finalement quel est son avis par rapport à la situation politique, par rapport au développement économique du pays, par rapport à la gestion politique du pays par IBK.
    Sinon jusque-là, je n’avais entendu aucune réaction de lui par rapport aux récemment soulevées dans le pays.
    Pourquoi il n’a pas parlé ?
    Est-ce que son silence peut se traduire par le fait qu’il trouve une part de vérité et qu’il soutient que c’était surement des complots contre IBK et son gouvernement ?

  98. Singulièrement , à son ministre de la Justice, Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, pour le travail colossal abattu, en si peu de temps, pour faire renaître notre pays de ses cendres, en le remettant cette fois-ci, sur de bons pieds à tel point, qu’il nous ont redonné confiance en nous-mêmes, et foi en notre cher Mali, au grand destin !

  99. On comprend mieux à présent le grand silence de Soumaila. Il attendait son dû, c’est-à-dire ce qui lui reviens en tant que chef de file de l’opposition, puisqu’il ne les pas encore eu, il a organisé cette conférence pour les réclamer. Vous savez ? Nos opposants ne sont que des opportunistes. Ils ne lèvent la voix que quand leurs intérêts sont en jeu. Ils ne font rien pour accompagner au mieux le Président et son gouvernement. Ils ne s’adonnent qu’à des critiques inutiles.

  100. Mais du fait que SOUMAILA parle très peu, cela trouve qu’il manigance quelque chose dans l’ombre.
    Les autres membres de l’opposition sont devenus des portes paroles de SOUMAILA.
    TIEBILE DRAME et ses pairs sont devenus sont instruments de SOUMAILA pour critiquer le régime en place.

  101. Au Mali, l’opposition n’a pas de sens. Elle n’a de sens que lorsque les critiques intempestives sont accompagnées des propositions concrètes et constructives et amélioratrices des conditions de vie de la nation.
    HAÏR, MEPRISER, INDUIRE DANS L’ERREUR, TROMPER, COMPLOTER, MANIGANCER, DETRUIRE, DIFFAMER, DIVAGUER, MENTIR, CALOMNIER, demeure leur talent quotidien.

  102. Soumaïla Cissé criait et dénonçait haut et fort les actes posés par le gouvernement, mais depuis qu’il été nommé chef de fil de l’opposition, silence total jusqu’à ce que la presse s’en prenne à lui pour qu’il réagisse !!! Pourquoi ?

  103. De toutes les façons la population Malienne sait réellement que SOUMAILA est un homme de mauvaise foi.
    Retraçons les actes causés par SOUMAILA, primo, il était poursuit pour cause de blanchissement d’argent l’lorsqu’il a la FMI, secundo, il a vendu l’usine d’HUCOMATEX a KOULIKORO et beaucoup de nos parents sont en chômage grâce à lui, tiercions il est l’auteur principale de la désorganisation politique du Mali. SOUMAILA est un vrai criminel.
    SOUMAILA est un vrai ennemi du Mali, car cherche seulement son intérêt personnel.

  104. Je pense que H. Soumaïla Cissé vous devez aussi évoquer les devoirs qui incombent à l’opposition dans un Etat démocratique.
    L’heure n’est plus à la citation des droits, mais il faut proposer quelque chose de concrète pour aider le pays à aller de l’avant.

  105. C’est devant les pyromanes journalistes que SOUMI CHAMPI tient ces genres de propos. Il était où pendant tout ce temps? Il connait la réalité des choses, ce sont vous les journalistes qui étaient en manque de quoi raconter qui prennent ses propos en compte.

  106. OUI OUI OUI , NIKITA, vous avez posez des questions très importants, si SOUMAILA prend la parole au nom de l’opposition, en réalité l’opposition Malienne est devenue une propriété privée et non collectif , SOUMAILA CISSE est un bandit , un criminel.

  107. QU’ON NE SE FOCALISE PAS QUE SUR NOS DROITS ALORS QU’ON DES DEVOIRS A ACCOMPLIR.
    EST-CE QUE C’EST LE CAS DE L’OPPOSITION CHEZ NOUS AU MALI ?
    QUE L’HONORABLE SOUMAÏLA CISSE NOUS ÉVOQUE CE QU’ILS ONT FAIT CONCRÈTEMENT POUR CE PAYS POUR NOUS SORTIR DANS LE GOUFFRE DE LA CRISE ET DE LA CORRUPTION.

  108. SOUMAILA est individu de mauvaise foi, ces actes sont des crimes majeurs, alors il ne méritait pas d’être le chef de fil de l’opposition.
    Avant qu’il soit nommé chef de fil de l’opposition, il s’imposait toujours au régime en place, mais dès qu’il est nommée comme chef des opposants, SOUMAILA a commencé à disparait sur le forum, tout cela explique quelque chose.

  109. Stagiaire !!!!!! Il ne manquait plus que ça. Donc c’est cela qu’on t’apprend là-bas ? Je te conseille vivement de retourner à ton école car ce stage ne t’apportera rien. Avec ça, tu ne feras pas carrière en journalisme. Mais je ne t’en veux pas pour autant, tu es à l’image de ton directeur de publication et de ton journal. Vous êtes tous des nuls et des idiots comme Soumaila CISSE. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    Soumaila Cissé n’est qu’un plaisantin, il n’a pas son mot à dire en ce qui concerne la bonne gouvernance, et la corruption. Car lors des élections, qu’est-ce que Soumaila n’a pas fait ? Il a cherché par tous les moyens à corrompre la population pour voter pour lui. Plusieurs partisans de Soumaila a été arrêté dans les bureaux de vote, avec des éléments de fraude. De plus si nous visons un peu en arrière, il conduit en faillite, l’usine HUCOMATEX de Koulikoro, quelqu’un qui a été incapable de gérer une usine, ne peut en aucun cas diriger un pays. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    La gouvernance d’IBK est sans reproche. IBK est un fin stratège.
    IBK a dit : « Nous ne sommes pas venu pour nous servir, mais servir le peuple malien. » IBK est un bâtisseur et un organiseur. 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    Jusque-là, IBK se bat pour le bonheur et le bien-être des maliens. Après l’obtention de la paix, il est en train de refaire l’image de Bamako la capitale. Il est en train de construire une maison pour les hôtes, il est en train de construire un grand Hôtel Sheraton, il est en train de rénover l’Assemblé Nationale et maintenant, c’est le projet de construction d’une nouvelle salle d’honneur à l’aéroport international de Bamako-Sénou. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    Il a fait au paravent des voyages fructueux qui ont rapporté des milliards au Mali, notamment son voyage en Chine. Il a commandé des équipements pour l’armée. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    Il a présenté lors de ses vœux de la fête de l’AID EL FITR fête, son brillant projet d’autoroute.
    IBK est un bâtisseur, l’homme de la situation malienne. Il est en train de conduire le Mali vers le sommet de l’honneur et de la gloire. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  110. Et pourtant nous avons tendance à oublier quelque chose au sujet des engrais frelatés, cette affaire n’a pas commencée aujourd’hui et aussi que cela implique la zone UEMOA, alors que Soumaïla Cissé était le président de cette organisation, ce qui me laisse perplexe face à cette affaire !!!

  111. Soumiboy n’est qu’une sangsue qui s’est scandaleusement enrichie sur le dos du pays et même de la Sous-région depuis la CMDT jusqu’à l’UEMOA en passant par les super-ministères sur mesure que Alpha lui octroyait pour faire ombrage à IBK. Par ailleurs, il n’est qu’un avatar du voyou ATT qui avait pris la décision de l’installer à sa place en bon fils d’esclave de peul comme lui. Très imbu de sa minable personne il doit remercier le bon Dieu de lui avoir permis de s’entourer d’une solide immunité parlementaire qui lui permet aujourd’hui d’amuser la galerie sans coup férir…

  112. Selon le projet de loi adopté par les députés, l’opposition malienne sera désormais représentée par un porte-parole qui prend le titre de chef de file de l’opposition politique. Il est désigné par le parti d’opposition ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée nationale. Le fait que Soumaïla est devenu chef de fil de l’opposition pourquoi cela dérange les autres opposants.
    Du point de vue de ses avantages, le chef de l’opposition politique au Mali est assimilé au premier vice-président de l’hémicycle. Il a un cabinet et sa prise en charge est inscrite au budget national. Il a également sa place dans le protocole.

  113. Mouvement progressif et populaire pour le soutien des pouvoirs au mali.
    DROITS ET DEVOIRS DE L’OPPOSITION
    Deux grands principes doivent présider à l’action de l’opposition :
    1- Chercher à arriver au pouvoir par le scrutin ouvert
    2- Ne pas empêcher l’action des gouvernants délégués par la majorité.
    Au Mali, une proposition de loi portant statut de l’opposition est en instance. Bien qu’elle n’ait pas encore été votée, les principes qu’elle contient constituent la base de la pratique de tous les jours à savoir :
    De ses devoirs
    * Contribuer au développement de l’esprit démocratique
    * respecter la constitution et les institutions
    * défendre les intérêts supérieurs de la nation
    * cultiver l’esprit républicain par le respect de la règle de la majorité
    * suivre l’action gouvernementale et le cas échéant de la critique de façon précise et constructive.
    De ses droits
    Il est reconnu à tout parti politique le droit à l’opposition. Toutefois tout parti politique appartenant à l’opposition peut accepter de partager la responsabilité du gouvernement.
    L’opposition politique bénéficie d’un droit de représentation au sein des organes dont les membres sont désignés au prorata par les institutions où elle siège.
    L’opposition a libre accès aux renseignements par voie d’audience spéciale dans les ministères et l’Administration publique. Il ne peut y avoir dérogation aux dispositions du secret professionnel.
    Audience spéciale est accordée d’office tant à la requête écrite de l’opposition que sur convocation des autorités.
    Les missions diplomatiques accréditées au Mali et les personnalités étrangères en visite au Mali peuvent recevoir ou être reçues par les dirigeants de l’opposition.
    De même les membres de partis politiques appartenant à l’opposition peuvent être invitées ou reçues par toutes personnalités étrangères en dehors du Mali par voie diplomatique.
    A l’occasion des cérémonies et réceptions officielles, le droit de l’opposition aux considérations protocolaires doit s’exercer suivant les règles établies par le protocole de la République.
    Outre l’égal accès aux médias d’Etat, l’opposition a le droit de faire entendre ses positions en français ou en langues nationales sur tous les problèmes de l’heure.
    Il est reconnu à l’opposition, le droit aux activités politiques et à la liberté de presse (conférence, meeting, marche) dans le strict respect de la législation en vigueur.
    Au niveau du parlement, l’opposition comme tout autre groupe peut procéder aux propositions d’amendements aux projets de loi, interpellation (orale et écrite) des membres du gouvernement sur les questions d’intérêt national et enfin le droit à la motion de censure.
    Moyens d’action de l’opposition
    L’article 05 de la constitution garantit la liberté d’association, de réunions, de cortèges et de manifestations.
    Quant à l’article 07, il dit ceci : “La liberté de presse est reconnue et garantie. Elle s’exerce dans les conditions fixées par la loi ; l’égal accès pour tous aux médias d’Etat est assuré par un organe indépendant dont le statut est fixé par une loi organique”
    En parcourant ces lignes ci-dessus, on se rend facilement compte que l’opposition dispose des mêmes moyens d’action que la majorité à savoir :
    – Presse : les lois récemment votées par l’Assemblée Nationale assurent l’égal accès et l’égal traitement par les médias d’Etat. Des émissions telles que le forum politique, droits de savoir, tribune sont largement ouvertes à l’opposition indépendamment du fait qu’elle peut initier d’autres grands débats sur des sujets bien déterminés.
    – Droit de réunion, de meeting, de conférence, de manifestations, sont également assurés par la loi. Indépendamment de tout ceci, l’opposition, possède de radios privées où l’expression est libre.
    Extrait de Actes du Séminaire International sur le parlementarisme en Afrique de l’Ouest francophones : Tâches, problèmes et perspectives.
    FKA – ADP ; Ouagadougou, 1994, pp 53-55

  114. Le Mali, ayant été bâti sur le socle inaltérable de la vérité et de la justice, de l’amour, de probité morale, du respect de soi et des autres,… des mensonges d’aujourd’hui, de folie du gain, et du gain facile, des trafics éhontés du foncier, des coups bas, escroquerie, trahisons, ne nous mèneront nulle part, mieux vaut donc retourner à nos valeurs d’antan, qui ont fait la grandeur du Mali et ‘’ son bon vivre’’ à l’unisson !!

  115. Soumaïla cissé qui n’arrive même pas à gérer considérablement une minorité de personne qui est l’opposition peut-il diriger un pays tout entier ? C’est la question qu’on a tendance à se poser !!!

  116. En tout cas, pour moi, vu l’acharnement, les tintamarres et la pression sur le Président de la République, suscités, à cause de cet avion, (d’ailleurs à notre terre si longtemps, et soi-disant réparé ; ou tripoté) ; ne misait-on pas sur un imminent crash de cet appareil douteux, pour éliminer Ibrahim Boubacar Keïta, si tôt, afin d’aller à de nouvelles élections ? Calcul politiciens revanchards ?
    Je pense que mon cousin a du flair, pour ne pas tomber dans un piège aussi grotesque, (et ne doit pas regretter son choix…)

  117. C’est SOUMAÏLA lui même qui est un opposant sans repère et c’est maintenant que lui vient sur ces dossiers.Au moment ou TIEBILE et autres revendiquaient la clarté de ces affaires ou il était. ❓ ❓ ❓

  118. HA HA HA HA HA HA, Un pauvre stagiaire, vous aussi, quel surprise ! oh la la la la la, cela montre l’incapacité de la presse Malienne.
    HAU, HAU, HAU le MALI, HAU, HAU la presse MALIENNE.
    On sait réellement que vous êtes en complicité avec certain opposant comme SOUMAILA CISSE qui cherche à rendre la situation beaucoup plus difficile en critiquant IBK.
    Quand le singe veut mourir, il dit qu’il fait chaud dans la foret. Cet article montre votre faiblesse et votre incompétence dans le domaine du journalisme, si vous avez rien à dire mieux ne vaut fermer votre petite bouche.
    Pauvre stagiaire, il faut que vous fassiez des recherches pour pouvoir enfin sensibiliser la population. L’accord est signé pour la paix et la stabilité, alors toutes les dispositions doivent être respectées par les différentes parties qui ont signé l’accord.
    Dans l’affaire de l’engrais frelaté SOUMAILA CISSE est plus mieux place pour connaitre cet affaire de l’engrais frelaté, par ce qu’il était le président de l’UEMOA, tout tournait autour de lui.
    SOUMAILA connait la vraie version de l’histoire de l’engrais frelaté.
    Pourquoi lors de l’interpellation de TRETA au sein de l’assemblé nationale SOUMAILA n’a pas pu parler.
    On reconnait la capacité d’un journaliste à travers ses articles et ces idées qu’il évoque.
    Vous ne dites que des mensonges, alors arrête de dire des bêtises sur l’autorité du pays, pauvre stagiaire, quel honte.
    Les vrais ennemis du pays sont ceux qui critiquent le président et son gouvernement.
    On sait réellement que vous êtes en complicité avec certain opposant comme SOUMAILA CISSE qui cherche à rendre la situation beaucoup plus difficile en critiquant IBK.
    PAUVRE STAGIRE ECOUTE MOI BIEN, JE TE FERRAIS UN BREF DEMONSTRATION CONCERNANT L’ORGANISATION ET LA MISE EN PLACE DE FIL DE L’OPPOSITRION.
    Compte tenu du décret N° 2015/ 0428-PRM du 10 juin 2015 par le président de la République, fixant la nomination du chef de fil de l’opposition qui permis à l’opposition d’avoir le statut juridique et leur fournis des moyens nécessaires afin de bien exercer leurs fonctions.
    En se focalisant sur la définition de l’opposition, le but, le devoir, le droit, et le rôle, tous ceux-ci permettent à l’opposition
    AU MALI L’OPPOSITION A PERDU SON SENS COMPTE TENU DE SA REACTION VIS AVIS AU GOUVERNEMENT.
    Selon le texte, le droit à l’Opposition politique est reconnu à tout parti politique ou groupement de partis politiques. Ainsi, Tout parti politique de l’Opposition peut participer au gouvernement ou soutenir l’action gouvernementale. De ce fait, selon l’esprit de la Loi, tout parti politique qui décide de participer au Gouvernement devient un parti de la majorité présidentiel et perd ainsi le droit de militer dans l’Opposition. Les partis politiques de l’opposition peuvent être consultés sur les grandes préoccupations nationales sur lesquelles ils se prononcent. Dans le respect strict de la souveraineté nationale, des lois et règlements, les partis politiques de l’opposition peuvent établir et entretenir des relations de coopération avec des partis politiques étrangers ou associations politiques internationales. L’accès aux médias publics et privés est garanti. Le devoir des partis politiques de l’opposition est d’agir dans le respect de la Constitution, des lois et des règlements de la République en tous lieux et en toutes circonstances. Dans le sens du renforcement de l’idéal démocratique et du progrès, l’Opposition politique a le devoir de suivre l’action gouvernementale, de la critiquer de façon objective et constructive.
    OBJECTIFS
    1. Le sens et le rôle de l’opposition en démocratie sont perçus.
    2. Quelques droits et devoirs de l’opposition sont connus.
    1. L’opposition comme facteur essentiel de la démocratie.
    En démocratie, il n’est pas indispensable qu’il y ait unité, consensus ou unanimité, l’important est qu’une majorité se dégage. Toutefois, la minorité a des droits.
    – Un parti ou un groupe de partis mis en minorité (ou n’exerçant pas le pouvoir exécutif) constitue l’opposition.
    – L’opposition peut être parlementaire ou extraparlementaire
    – L’opposition, c’est un parti ou un ensemble de partis mis en minorité (ou écarté de l’exécutif) par les élections ou la recomposition des forces et rapports de forces politiques.
    · En démocratie, l’opposition critique, contrôle et propose.
    – En contrôlant la majorité, l’opposition défend et promeut ses droits, empêche la majorité de s’installer dans l’arbitraire.
    – L’un des moyens privilégiés de son action de contrôle est la critique de l’action et des visions gouvernementales.
    – L’opposition, étant donné qu’elle aspire au pouvoir, doit élaborer et diffuser ses propositions dans chacun des domaines de la vie nationale (l’exemple anglo-saxon de Shadow Cabinet)
    2. Droits et devoirs de l’opposition
    · Toute opposition a des droits, par exemple :
    – Droit d’avoir un statut reconnu et respecté par la majorité ou le parti au pouvoir
    – Le droit d’accéder aux informations concernant la vie politique.
    – Le droit d’être traité de manière équitable conformément aux dispositions de la loi ou de la constitution (par exemple, accès équitable à la presse).
    – Le droit de représentation au sein des organes étatiques conformément aux dispositions de la loi.
    · L’opposition a aussi des devoirs, par exemple :
    – Le devoir de respecter les lois de la République, la recherche du pouvoir ne pouvant s’effectuer que dans le strict respect de la loi
    – Le devoir de contribuer à l’élévation du débat public en fournissant à l’opinion publique les informations et thèses contradictoires.
    – Le devoir de se préparer à assumer le pouvoir auquel elle aspire à travers la formulation et l’élaboration de propositions alternatives à celles du groupe au pouvoir.
    Le Mali est un pays démocratique, et la démocratie est le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple, cela a permis l’opposition d’avoir un statut juridique et les moyens nécessaires pour qu’il soit à la mesure d’exercer leurs fonctions.
    Le sens de l’opposition a pour Rôle de critiquer le gouvernement afin de résoudre les problèmes dont le pays confronte.
    Cette conférence tenu par SOUMAILA et ses paires n’apporte rien au pays, vue la situation actuelle.
    Pourquoi SOUMAILA gardait le silence jusqu’à présent ?
    Est-ce que l’opposition joue son rôle dans un Etat de droit comme le Mali ?
    La réponse à ces questions va nous permettre de connaitre la réalité concrète concernant le rôle de l’opposition et la place qu’il joue dans la gestion des affaires du pays.
    JE FERRAIS LA COPIE DE CET ARTICLE ET JE MONTRERAIS AUS GENS VOTRE INCAPACITE ET VOTRE INCOMPETENCITE DANS LE DOMAINE DU JOURNALISME. 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  119. une gouvernance sans repère mais pourtant lui soumi soutient bien les projets du gouvernement.

    STP n’essayer surtout pas de te blanchir vis à vis des maliens.

    • Les maliens n’ont plus confiance à soumaila cissé à cause de son racisme,un homme de rancuneux,peu d’amour pour le peuple,mais aussi par son égoïsme propre vis à vis du pouvoir actuel.

      Il faut peut être attendre ton tour.Ce n’est point ton intérêt personnel qui attire le peuple du mali

  120. Igor, l’ami de Karim Wade Keita, l’enfant naturel du gouvernement à relevé comme Soumi l’a dit tous les bons cadres du ministère des Finances pour des raisons politiques sans aucune raison et pour amener des délinquants comme lui pour piller nos maigres ressources.

  121. “Et de conclure que c’est une gouvernance sans repaire.”

    Quelles que soient les capacités ou le niveau de Soumi, il ne fallait pas être un grand politologue et un fin observateur de vie politique Malienne pour arriver à ce CONSTAT! 🙄 🙄 🙄

    Parce que le problème, le VRAI, c’est qu’il ne s’agit pas là d’un “point de vue” ou d’une “opinion”, il s’agit tout simplement…d’un CONSTAT! 😥 😥 😥 😥 😥

    Et hormis les pintades télécommandées, ce constat, tous les Maliens dotés d’une cervelle le font unanimement, et les pays occidentaux le font aussi! 😳 😳 😳 (sans parler des investisseurs…)

    • Le seul constat à faire ici est de savoir pourquoi SOUMI avait disparu durant tout ce temps? Nous avons remarqué que depuis qu’il est nommé chef de file de l’opposition il ne parle plus. Lui même quel est son plan dans cela?

Comments are closed.