Visites improvisées dans le Mali profond : La campagne avant l’heure ?

105
Les mots et les maux : Quand la malhonnêteté et l’hypocrisie décrédibilisent la classe politique

2018, c’est demain. Les acteurs politiques le savent mieux que quiconque. Déjà, ils affûtent leurs armes. Ils multiplient les tournées et les descentes sur le terrain. Du côté de la majorité présidentielle comme de l’opposition, l’objectif Koulouba prend le pas sur l’unité qui,  elle, semble de façade.

 Depuis quelques mois, les acteurs politiques multiplient les descentes sur le terrain. Certains disent aller pour des conférences régionales et d’autres pour une prise de contact avec les militants. Mais la réalité est tout autre, car la campagne présidentielle a bel et bien commencé, même si le contexte est loin d’être favorable.

Soumaïla Cissé, qui fut le challenger d’IBK en 2013, a décidé de ne plus s’éloigner de son électorat. Aujourd’hui, il est l’un des potentiels candidats qui sillonnent le plus le Mali profond. De Ségou à Gao, en passant par Kayes, Sikasso, Mopti, le chef de file de l’opposition ne ménage pas sa monture pour rencontrer et échanger avec ses militants.

En fait, il n’a pas le monopole de ces déplacements politiques. Tièman Hubert Coulibaly était à Diéma et dans d’autres localités de la région de Kayes, de Mopti, de Ségou et de Tombouctou.

Modibo Sidibé tente de convaincre l’électorat de certains quartiers de Bamako, pendant que Moussa Mara multiplie les voyages à l’extérieur et à l’intérieur du pays. Mara est aussi devenu très actif sur les réseaux sociaux. Il participe souvent à des prières et des prêches  dans certaines mosquées de Bamako et hors de la capitale.

Quant à Oumar Mariko, il n’a pas trouvé meilleure campagne que d’aller s’afficher avec les rebelles de Kidal. Sera-t-elle une stratégie payante ? L’avenir nous le dira.

Quid des sorties du président de l’Adema, Tiémoko Sangaré. Qui cherche bon gré, mal gré, à recoller les morceaux d’un parti presqu’en lambeaux, par des visites à l’improviste et des conférences régionales.

Le parti présidentiel n’est pas en reste. Les visites du président de la République à l’intérieur du pays sont taxées également de « campagne avant l’heure » par les opposants au régime. Le Président IBK a déjà visité les régions de Sikasso, de Ségou, et projette dans les mois à venir des déplacements dans d’autres régions du Mali.

Ces actions ponctuelles prouvent à suffisance le degré d’engagement des potentiels candidats de 2018 à jouer leur partition dans la conquête de Koulouba. Mais ils flanchent tous au niveau des alliances politiques. Les partis de l’opposition comme de la mouvance présidentielle peinent à aller vers la construction d’un regroupement fort à l’image de l’UMP, en France, ou du RHDP, en Côte d’Ivoire.

Avec un regroupement de 63 partis politiques, la Convention de la Majorité Présidentielle (CMP) peine à imposer la vision du Président Ibrahim Boubacar Keïta et à défendre son bilan. Ils sont rares ceux qui mouillent sérieusement le maillot. Le président de la République a été obligé, lui-même, de descendre dans l’arène pour expliquer sa vision et son programme.  IBK s’en est plaint de façon ouverte de cette majorité. Bocary Tréta en a fait autant. On est même arrivé à s’interroger sur l’importance de cette CMP.

Dans le contexte malien, les alliances sont très souvent de circonstances. Il y en a qui sont comme dirait l’autre « contre nature ».  Avec de telles alliances, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Car, le but premier de la plus part de ces partis est la perception de « dividendes », en termes de postes ministériels, de postes de directeurs… La CMP n’y échappe malheureusement pas. Il faut reconnaitre que la plus part des partis politiques qui la composent, sont incapables de sensibiliser et de mobiliser pour la cause du régime. Les quelques rares qui en sont capables voient déjà midi à leur porte.

Puisque la vocation d’un parti étant la conquête du pouvoir, pourquoi alors venté les mérites d’un parti « adverse » pour qu’il me coiffe au poteau à la prochaine élection ?, s’interroge la plus part des partis politiques. Avec une  telle logique, on comprend aisément pourquoi, les partis de la CMP, au lieu de soutenir le RPM, parti présidentiel, préfèrent réaffirmer sur le bout des lèvres, lors des quelques rares congrès ou conférences nationales, leur soutien à IBK. Ça s’appelle être avec toi à moitié.  Les récentes tournées de l’ADEMA Pasj, de l’ASMA-CFP et d’autres partis pour mobiliser leurs militants, en sont des preuves. Ces partis se retrouvent conforter dans leur posture, quand ils voient le parti présidentiel faire des tournées à l’intérieur du pays aux allures de campagne.

 

Quid de l’opposition ?

Dans cette course pour Koulouba, l’opposition n’est pas en reste. Dans ces rangs, il y a l’URD, qui fut deuxième à la présidentielle de 2013. Elle espère tout naturellement que 2018 sera la bonne. Le président de ce parti est d’ailleurs le chef de file de l’opposition. Jadis connu pour ses propos mesurés, Soumaïla Cissé commence à tenir des propos très durs contre le régime. Il a tout intérêt à se faire entendre, car au sein de l’opposition, il y a d’autres partis politiques et leurs leaders qui veulent le court-circuiter, comme le Parena de Tiébilé Dramé et les FARE de Modibo Sidibé.

La cohésion qui fait défaut à la majorité n’est pas non plus la chose la mieux partagée au sein de l’opposition. Mais la critique faisant plus de bruit et étant plus accrocheuse, on a tendance à croire à une opposition unie avec les mêmes ambitions. Tant que les leaders des partis politiques croiront qu’ils sont présidentiables, il faut oublier les alliances sincères sauf celles venant de partis n’ayant rien à perdre.

Abouba Fofana

Idrissa Maïga

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

105 COMMENTAIRES

  1. Avant, nous avions trois mousquetaires: DEBILE, CISSE et SIDIBE, mais j’ai comme l’impression que la liste des incapable prend du volume.

    Les maliens ne sont pas les moutons de votre paturage

  2. Donner un autre mandat a IBK est la simple preuve que le pays n’a plus la benediction du Seigneur…! IBK est une grave erreur dans l’histoire de notre pays…. Il faut du sang neuf…. mais avec une experience international certaine….

  3. Contrairement aux visites du président de la république qui lui permettent d’aller à la rencontre de son peuple et leur apporter le développement,les opposants eux sont en ce moment dans des promenades en pensant pouvoir mentir au peuple pour avoir son électorat.
    Mais c’est peine perdue car peuple malien sait que c’est IBK la solution à ses problèmes…

  4. Bonjour chers compatriotes.

    Proverbes 16
    1 L’homme fait des projets,
    mais celui qui a le dernier mot, c’est l’Eternel

    Matthieu 6
    33 Recherchez d’abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela (le reste) vous sera donné en plus.

    Merci
    M. Guindeba
    josephguindeba.com

  5. Le véritables problème des opposants maliens est dû au fait qu’ils ne font pas la politiques pour la population,mais plutôt pour leur proche poche.
    C’est ce qui explique leur changement de camp selon les intérêts du moment.

  6. le Mali et les maliens ne méritent pas cela, il faut que ses personnes prennent acte de respect aux peuple de ce Mali.

  7. ses politiciens battent campagne avant même l’ouverture de campagne, c’est triste pour le Mali d’avoir des politiciens de la sorte.

  8. En démocratie, l’opposition critique, contrôle et propose.
    En contrôlant la majorité, l’opposition défend et promeut ses droits, empêche la majorité de s’installer dans l’arbitraire. L’un des moyens privilégiés de son action de contrôle est la critique de l’action et des visions gouvernementales : L’opposition, étant donné qu’elle aspire au pouvoir, doit élaborer et diffuser ses propositions dans chacun des domaines de la vie nationale.
    MAIS une fois de plus MAIS avez-vous vu l’opposition malienne faire des propositions dans ce pays?
    Toujours à insulter le président de la république et les membres de son gouvernement dans leurs déplacements à l’intérieur et à l’extérieur pour se donner de l’importance. Est ce responsable ça?
    Il ne faut pas former des partis politiques et des coalitions de part et d’autres pour le plaisir de le faire mais pour apporter un plus à la population pour laquelle on prétend tant se battre.

  9. Le vacillement de certains politiques de parti en parti et de coalition est la preuve qu’ils n’ont d’abord aucune idéologie concrète à défendre et ensuite ils ne savent pas exactement le rôle d’un politique.
    Il y a des gens dans ce pays qui pensent qu’on va en politiques pour se faire les poches et oui ils se trompent!
    Donc qu’ils se remettent en cause et sachent ce que c’est que la politique avant de voir s’ils s’y engagent ou pas…
    Aussi faut-il qu’il sache que les campagnes pour les élections de 2018; c’est encore dans pas moins de deux années. Ils peuvent économiser des forces.

  10. Le vacillement de certains politiques de parti en parti et de coalition est la preuve qu’ils n’ont d’abord aucune idéologie concrète à défendre et ensuite ils ne savent pas exactement le rôle d’un politique.
    Il y a des gens dans ce pays qui pensent qu’on va en politiques pour se faire les poches et oui ils se trompent!
    Donc qu’ils se remettent en cause et sachent ce que c’est que la politique avant de voir s’ils s’y engagent ou pas…

  11. Mes chers compatriotes je vous assure qu’il n’y a pas d’opposition ici au Mali car les prétendus opposants qui insultent à longueur de journée le président de la république ont dit ici être à sa disposition le lendemain des élections (des gens comme Mariko, soumi et j’en passe) mais c’est parce que IBK ne leur pas octroyer de portefeuilles ministériels que ces derniers passent leur temps en train de râler tout le temps.
    Je vous dis que si IBK nomme ces derniers à des postes de responsabilité ils se tairont à jamais et c’est ça qu’on appelle une opposition?

  12. Je me demande bien ce que ces personnes qui ne savent même pas ce qu’elles veulent pour elles mêmes peuvent bien dire aux personnes qu’elles rencontrent pour les rallier à leur cause?
    Vous avez déjà eu l’occasion de faire vos preuves mais rien du tout et vous pensez que nous vous confierons notre destin. Jamais au grand jamais!
    Après les deux mandats du président IBK; la jeunesse assurera la relève.

  13. Tiébilé dramé a dit partout ici que le président de la république a fait 13 fois le tour de la terre parce qu’il voyage trop à l’extérieur que dans son propre pays et maintenant qu’il le fait on nous dit qu’il est en campagne avant l’heure. Pour rappel il est encore président de ce pays. Vous pouvez demander à Soumaila Cissé et autres s’ils sont en campagne avant l’heure pas au président de la république car ce serait lui dénier son rôle de président.

  14. Vraiment journaliste de notre cher maliba vous êtes vraiment des personnes très spéciales. Quand on est en manque d’inspirations; on imagine tout ce qui nous vient dans la tête et on nous empoissonnent avec. Revoyez votre copie car les campagnes c’est en 2018 pour le moment IBK mène ses actions en tant que chef de l’état que cela vous plaise ou non.

  15. IBK est le président de la république de ce pays c’est pour cette raison qu’il doit être avec les populations de ce pays pour être au parfum de leur vécu et de savoir ce qu’elles attendent de lui. Si on doit comparer ça à une campagne; il y a lieu de s’interroger le degré d’intellectualité de celui qui a écrit cet article.

  16. Ces opposants véreux peuvent continuer dans leurs missions de diversion mais nous ne tomberons pas si bas en lui confiant notre destin. Ils ont démontré qu’il ne peuvent pas gérer des groupuscules à plus forte raison un pays. Qu’ils continuent de distribuer de l’argent aux opportunistes de leur trempe mais au final ce sont les faits qui seront surtout jugé avec objectivité.

  17. Tantôt on nous dit que le président de la république n’est pas au parfum des réalités des populations du pays parce qu’il est plus apte à aller à l’étranger que à l’intérieur du pays et maintenant qu’il décide de la faire; voilà ce qu’on nous dise qu’il est en campagne précoce. 2018 c’est encore dans 2 ans!

  18. On peut dire que Mara, Tiébilé et Soumi sont en campagne en tout cas mais pour ce qui est du président IBK; c’est tout à fait normal qu’il aille voir les populations pour être au courant de leur vécu en tant que président et y apporter les solutions; cela fait parti de ses tâches.

  19. Pour moi le président de la république n’a pas besoin de faire une campagne comme le dit les opposants car son bilan le jugera en 2018. Avec la ferme volonté de développer le pays il œuvrera plus pour que le peuple malien soit heureux ce qui lui permettra de rester au pouvoir.

  20. effectivement 2018 sera la bonne mais pas pour l’opposition mis pour le locataire actuel de Koulouba. ce monsieur a remonté l’économie malienne, aussi des actions très salutaires surtout au niveau de l’armée qui permettent de déjouer des attentats dans notre pays.

  21. c’est juste au Mali que nous assistons à des pratiques pareils, je me demande si ses personnes sont vraiment martyres et s’ils ont l’amour réel de ce pays ?
    Malheureusement je constate le contraire !!!

  22. Ses politiciens n’ont pas l’amour de cette patrie, ils sont à la recherche de leurs paix et à la paix de leurs familles. Il faut que nous agissions contre ses pratiques qui sont contre la démocratie de ce pays…

  23. au mali on fait des alliances politiques pour chercher une place et lorsqu’on n’obtient pas ce que nous voulons automatiquement on commence à s’opposer au régime. il ne faut pas tomber dans la facilité mais travailler pour son peuple et c’est ce que fait le président IBK.

  24. La campagne avant l’heure ? Pire ses personnes sont souvent l’œuvre de certain mal fait dans ce pays pour faire croire que le pouvoir en place ne joue pas son rôle…
    Ses personnes sont capables de tout pour devenir le numéro 1 et enfoncer le pays de plus dans cette crise qui la déchire.
    Maliens faisons attention !!!

  25. je ne suis pas contre ses politiciens, mais à mon avis je pense que le Mali doit supprimer le multipartisme…

  26. les politiciens maliens sont tous les mêmes, il ne cours que dériveur la fauteuil, c’est triste que ses personnes se cachent sous les malheurs des maliens pour tenter de se faire des points.

  27. les élections présidentielles c’est encore en dans deux ans et ces opposants sont trop pressés mais qu’ils fassent leur campagne précoce car nous sommes en démocratie. le peuple du maliba n’a pas besoin de ces campagnes mais du retour de la paix et une bonne stabilité du pays afin que nous pensons au développement

  28. nous savons tous que les opposants veulent la place du président IBK mais pour cela ils devraient travailler d’avantage pour arriver là où IBK est arriver et les tournées du président ne sont pas des campagnes mais des visites de travail

  29. Quand même ses politiciens ne cherchent que leurs intérêts personnels au lieu de celui de la nation. Nous devons beaucoup faire attention à ses politiciens qui sont souvent pire que des rebelles du nord.

  30. IBK président de la république en 2018 parce que nous allons pas donner le pouvoir à des corrompus, à des personnes qui collaborent avec les terroristes et qui ont financé des gens pour venir attaquer notre pays. avec IBK le mali avance.

  31. Les maliens doivent sauver leur pays. IBK est le mandataire de la nation. Mais cela ne peut pas être utilisé pour que les maliens indexent tous le seul président de la république. La défense de la patrie est un devoir pour tous les maliens. Soutenons-le pour qu’il sorte notre pays de ce qui nous inquiètes le plus les problèmes du nord ,la réconciliation nationale.

  32. Avec IBK rien n’est impossible et tout est possible. L’une des priorités de son régime de conquérir le nord du pays et d’établir l’autorité de l’Etat .Mais c’est un travail qui demande du temps, notre président a besoin de plus de temps pour concrétiser certains projet.

  33. Je pense que ceux qui font actuellement une campagne ne ce se préoccupent pas de ce que vit le pays. Le président IBK est l’homme qu’il faut à la tête de ce pays et il le sera de sa vision et sa volonté de faire de ce pays un pays émergent.

  34. Une campagne précoce que s’adonne ces opposants car l’heure n’est pas de faire une campagne actuellement mais il s’agit de retrouver la stabilité du pays en cherchant à aider le régime en place pour ses actions qu’il mène cela dire que ces opposants ne pensent qu’à leur propre intérêt et non celui du peuple malien.

  35. Dans ce pays là gens ont souvent tendance à oublier très rapidement quand notre président de la république appris le pays.C était vraiment chaud en ce moment là; après avoir effectuer d ‘énorme travaux pour pouvoir stabiliser ce pays nous voulons maintenant aller de l avancer d’autres trouvent du n’importe quoi à dire nous en tout cas nous sommes en jusqu’à 2023.

  36. Que ses opposants fassent tous ce qu’il veulent ça nous est égale nous sommes là pour faire un mandat de 10 à la présidence.

  37. Le président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta est engagée à sauver cette nation. Le Mali a besoin de d’une personne comme lui, le probleme du Mali est très complexe.Des choses qui se sont détruit dans 20 ans comment voulez vous qu’ on puisse le réparer si facile en 5 ans de pouvoir seulement.

  38. Tous ces opposant sont des embrouillés ,ils courent juste pour le pouvoir toujours en train de faire du tohu bohu pour le gateau présidentiel mais IBK est indeboulonnable.

  39. C est vraiment que les opposants sont en train de faire tous leurs possibles, des déplacements dans le Mali profond pour pouvoir essayer de conquérir des électeurs pour leur partis en vue de l élection président de 2018.Rien que le travail les maliens nous en sommes sûr de ce que nous faisons dans ce pays malgré que nous avons été à la tête du pays quand le compteur étais à zéro donc j en suis sûr qu’au moment opportun la population nous jugera.

  40. Le réveil du RPM est bien pour la survie du parti même. Les militants ont compris qu’on ne peut pas faire la tête avec le président. Aujourd’hui, tous les partis sont actifs sur le terrain pour soutenir leur présidents en préparatifs de l’échéance à venir

  41. La majorité présidentielle est la seule qui mène le combat auprès d’IBK alors pourquoi avoir peur. Les membres de la majorité présidentielle servent le président avec abnégation dans les postes qu’ils occupent.

  42. Mariko est un criminel de la pure espèce. On ne peut rien attendre de ces politicards. L’état doit dissoudre son parti et doit être chasser de notre hémicycle car il ne peut plus parler au nom du peuple.

  43. La population Malienne sait réellement qu’IBK est l’homme de la situation, un homme de parole un vrai patriote, un reflet de la paix et de bonheur.Ces futurs élections appartiendront encore à IBK.

  44. Modibo Sidibé est un opportuniste et un politicard sans vergogne. Il a quitté la lutte depuis belle lurette. Qui ne sait pas que la politique est source d’enrichissement? Le peuple se rendra compte du vrai visage de cet homme

  45. Il en train de réaliser les rêves des Maliens, car tous ceux qu’il dit sont en train de réalisé, depuis son arrivé, le Mali a vécu une paix durable et une atmosphère pure . Il se sacrifie pour le bonheur des Maliens.

  46. Comme il a dit toujours que « LE MALI D’ABORD, LE BONHEUR DE MALIENS », avant son arrivé au pouvoir, le Mali était sur le point de faiblesse, le Mali était dans une situation plus pire due au régime précédent.Mais par son efficacité il a relevé ce defis.

  47. Nous encourageons toujours le RPM a soutenir IBK jusqu’à la fin .IBK est l’homme de la situation .Le RPM est et a toujours été au côté d’IBk .Il faut savoir que Grâce à IBK le Mali pourra trouver son unicité.

  48. Tous le Mali est capable de faire le bilan d’IBK.Durant cette période de crise IBK a su mettre la population en sécurité avec un developpement de l’économie du Mali.Ceci est salutaire .

  49. La rémobilisation du RPM ne doit pas inquiéter la majorité présidentielle car elle jusqu’à présent est la seule qui a soutenu les actions du président. C’est vrai que le président est du RPM mais ils ont déçu donc à eux de prouver leur attachement.

  50. La gestion de tout un pays ne pas un jeu,actuellement nous traversons des moments difficiles dans l histoire de ce pays.Heureusement, nous avons l’homme de la situation l homme qu’il faut pour le Mali,nous en sommes sur que avec lui le Mali s’en sortira de cette situation vraiment compliquée.

  51. Grâce au président IBK, le Mali retrouve ses instances sur tous les plans. On renoue aujourd’hui avec partenaires techniques et financiers par les efforts de notre président IBK. Avec lui, le Mali gardera très fièrement les objectifs de la lutte qui a abouti au changement.

  52. Modibo Sidibé manque de projet et d’ambition pour notre pays. Si nous sommes toujours en retard c’est du à leur mauvaise gestion et nombreux détournements dans les caisses de l’état.

  53. Un proverbe Africain dit que ;La danse qui vient chez toi ,ne monte pas sur la clôture pour la regarder .Alors nous on n’est pas pressé car le peuple sait et reconnait que IBK est le best -l’uniqiue.

  54. Les opposants maliens ne pensent qu’à eux mêmes et ils oublient le peuple pour qui, ils disent se battre. Je ne pense pas que c’est le peuple qui a demandé à Mariko de lier une amitié avec le MNLA, ces djihadistes qui endeuillent notre pays nuit et jour.

  55. On ne danse pas plus vite que la musique .Alors nous sommes séreins avec IBK à la tête du Mali ,il n’y a rien en face .VIE IBK.

  56. Malgré que tous les problèmes de l’état ne sont pas résolus, l’arrivée du président IBK a apporté beaucoup de changements dans notre pays pendant ces moments de crise nous avons vraiment confiance et nous en sommes fiers de notre choix.
    Avec IBK le Mali s’en sortira de ses problèmes inchallahou.

  57. Tous courent vers les campagne électorales qui sont actuellement précoces. Nous pouvons dire simplement que les partisans du RPM sont au côté d’IBK jusqu’à la fin .

  58. Les visites ne sont des campagnes électoralistes mais des visites d’état pour frôler aux problèmes de la population et les apporter le développement.
    Les autres peuvent faire ce qui le chante comme on le dit le chien aboie mais la caravane passe.

  59. Alerte, les maliens tous ces va et vient sont fait pour vous tromper, l’opposition, les affamés du pouvoirs les Dramé, les abroutis du pouvoir, ils sont prêt à tout faire pour être à Koulouba. Coute que coute,

  60. Les opposants peuvent aller où ils veulent mais le président sera plébiscité par son bilan. Ce sont des incapables et incompétents à tout point de vue. Ils savent bien crier alors qu’ils n’ont rien de concrets à proposer au peuple.

  61. Laisser les aller là et où ils veulent nous sommes à la tête et nous serons pour 2 mandat successivement pour pouvoir redresser ce pays pour le bien de tous les maliens.

  62. La campagne précoce qu'effectuent ces candidats éventuels aux élections présidentielles de 2018 n'est pas mauvaise en soi.C'est la démocratie qui impose ce jeu.C'est aux populations de juger lequel de ces prétendants à koulouba est digne de leur confiance.Je pense que le peuple malien va renouveler sa confiance au président IBK en 2018.

  63. La balle est dans le camps des citoyens qui ont leurs têtes sur les épaules. Seulement ceux de l’opposition sont engagés dans une logique contraire à la réalité. Loin de la réalité, ils forment des coalitions de lutte commune pour arriver au pouvoir par tous les moyens.Ne tomber pas dans des années précédents l’erreur en choisissant un candidat par ses dires.

  64. La lutte vers Koulouba a déjà commencé pour plusieurs des acteurs politique, les acteurs politique de l’opposition n’auront rien comme argument si ce n’est des critique vis-à-vis du régime au pouvoir. Il iront dans tout le pays pour faire circuler des arguments plus ou moins déraisonnable dans le seul but de souillé l’image du régime au pouvoir et en tirer profit. Le Mali est un pays ou la démocratie bat son plein, c’est à la population malienne de rester indifférents des faits et dits des acteurs politique de l’opposition.

  65. Ta raison, toute la population malienne accorde toujours une grande confiance au président de la république IBK et cette population est toujours déterminée pour conduire et soutenir le président IBK pour un deuxième mandat pour qu’il puisse terminé sa bonne politique de gouvernance dont il a commencé.

  66. Il y a certain leader politique qui ne connait même le but de créer un parti politique, sinon pour un parti de l’opposition et de la majorité font des alliances contre nature. Quel honte.

  67. Même s’ils font tous ces déplacements dans ce pays cela ne servira à rien du tout et nous font pas peur notre président de la république est là pour passer 10 ans de mandat à la tête de ce pays enfin de mettre ce pays sur le droit chemin.

  68. la tournée du président de la république IBK n’est pas une campagne présidentielle mais plutôt ce sont des visites d’Etat.Il ne faut pas mélanger les choses.Quant aux autres ils peuvent bien être en campagne mais je pense que le président IBK sera réélu en 2018.

  69. C’est sûr et certain IBK sera réélu à sa propre succession. IBK a toujours la confiance et le soutien de sa population. IBK est l’homme qui faut à la place qu’il faut. Les autres acteurs politique se fatiguent car il n’y a pas de place pour eux en 2018.

  70. Ce qu’on a pas on cherche ça,sinon IBK n’a pas besoin de faire une telle promenade pour chercher quoique ce soit.Aller les maliens ne vous laisser pas emporter par ces gens de mauvaise foi

  71. Le président IBK ne va du tout en campagne quand il effectue ces visites.Peut être c’est Moussa Marra qui est campagne pour la présidentielle de 2018.

  72. C’est Moussa Marra qui est en train de battre campagne pour les élections présidentielles de 2018.Quant au président IBK ces visites à l’intérieur du pays sont pour voir l’état de son pays.

  73. Ce n’est pas les campagnes précoces qui permettront au acteurs politique d’être le prochain locataire de Koulouba. Moussa Mara, Soumaila Cissé, Modibo Sidibé, Tièbilé Dramé et tant d’autre doivent tout d’abord conquérir la confiance des maliens en accomplissant des actes de patriotisme, et se mettre au four et au moulin pour sortie le Mali de cette crise, car la population malienne ne leur porte pas dans leur cœur pour la gestion de ce pays.

  74. Ces candidats préparent le terrains pour 2018.Mais je pense qu’ils se donnent un mal pour rien car la président IBK sera réélu dès le premier tour.

  75. Cette campagne précoce est effectué par Moussa Marra seulement qui est vraiment actif depuis son éviction du gouvernement.On attend de voir qui sera le plus fort en 2018.Je pense que le président IBK a toutes les chances pour faire son deuxième mandat.

  76. La couse au pouvoir commence déja. Les candidats sont en campagne précoce pour les élections présidentielles de 2018. Mais j’invite la population à ne pas se laisser influencer par les actes de campagnes qui ont pour seul but de conquérir la présidence de la république.

  77. Le rêve est permit et le rêve a toujours été permit. Le rêve ne peut jamais devenir la réalité. La réalité est autre chose, les acteurs de l’opposition ne seront jamais président de ce pays,parce que la population malienne n’a aucune considération et confiance à l’opposition pour sortie le pays de cette crise.

  78. La population malienne doit être vigilant et attentif. Ne vote pas as-tu tête. Les courses déraisonnables des acteurs politique de l’opposition pour Koulouba à déjà commencer. La population malienne doit faire très attention car le mot de combat des acteurs politiques de l’opposition sera de dénigré le régime au pouvoir pour en tirer profit.

  79. On n’a pas besoins de campagne au Mali pour les élections présidentielles de 2018 car le peuple malien se reconnait en un seul homme qui est le président IBK.

  80. Faire campagne en n’avance ne signifie aucunement que certain politiciens seront favoris que les autres candidats dans la course à Koulouba, rien ne peut prouver cela. Comme le si bien le proverbe « Les enfants savent courir, mais ne savent jamais se cacher ».

  81. Le Mali n’est pas besoin d’un irresponsable comme ceux de l’autre côté appelé l’opposition , les opposants peuvent battre campagne en avance si tel est leur stratégie politique. Pendant que les membres de la majorités cherchent plus moins le bien n’être du pays, certain se rende dans les recoins du pays pour raconter du n’importe quoi sur le régime au pouvoir.

  82. Le président IBK est avec le peuple malien et le peuple malien est avec lui.Il n’a donc pas à faire campagne comme Moussa Marra le fait depuis qu’on l’a débarqué du poste de premier ministre.

  83. Moussa Mara doit savoir qu’actuellement l’heure n’est pas à la campagne sur les réseaux pour la course vers Koulouba. Pour le moment tous les acteurs politiques se battent pour sortie le Mali de cette crise par ses propres stratégies et lui ce qui l’importe est coût que coût Koulouba.

  84. La campagne de Moussa Marra je suis d’accord mais ce qui est du président IBK il ne fait que son devoir de président de la république quand il effectue ces visites à l’intérieur du pays.

  85. Je pense que pour les élections présidentielles de 2018 les candidats ne sont pas encore connus.Donc il est prématuré de dire que des supposés candidats qui feraient une campagne précoce.

  86. Campagne précoce ou pas le président IBK fera son deuxième mandat.Car il n’y a pas d’opposants à sa taille.

  87. Les candidats sont en campagne précoce pour les élections présidentielles de 2018. Mais j’invite la population à ne pas se laisser influencer par les actes de campagnes qui ont pour seul but de conquérir la présidence de la république.

  88. Les partis politiques jouent un rôle primordial dans la gestion d’un État démocratique. L’alliance entre ces partis doit aboutir à la réalisation de certains projets. On n’a pas besoin de leur campagne pour savoir ce qu’ils feront de ce pays une fois au pouvoir.

  89. Les partis politiques ne sont pas tous les mêmes comme vous le pensez. Seulement ceux de l’opposition sont engagés dans une logique contraire à la réalité. Loin de la réalité, ils forment des coalitions de lutte commune pour arriver au pouvoir par tous les moyens. Ils sont prêts à changer de camp à tout moment. Donc on ne tombera pas dans l’erreur en choisissant un candidat par ses dires.

  90. Je ne pense pas qu’il y a de vrais partis politiques au Mali. Au vrai sens du mot, on n’est pas politiciens fidèle d’un parti politique pour mettre un coup de feu à l’intérêt de la nation. Ces campagnes ne servent à rien.

  91. Les campagnes avant l’heure ne permettront à aucun de ces candidats de prendre la place de l’actuel président de la république. Ibrahim Boubacar Keïta n’a pas besoin de faire une telle campagne pour un deuxième mandat, les maliens lui choisiront pour ce mandat.

  92. Les partis politiques, précisément ceux de l’opposition, sont tous des opportunistes. Ces partis sont les premiers ennemis de la nation. Opposants la nuit et fidèle la journée. Les opposants ont beau fait cette campagne, ils ne gagneront pas les élections présidentielles ca ils ne sont pas aimés par la population.

  93. Je demande au peuple de ne plus voter certains partis qui ont fait des coalitions contre lui. On n’est pas militants d’un parti politique pour ne défendre que leur intérêt personnel. Je suis contre toute coalition dans ce pays. Moussa n’est pas prêt pour gouverner cette nation.

  94. Les courses déraisonnables des acteurs politique de l'opposition pour Koulouba à déjà commencer. La population malienne doit faire très attention car le mot de combat des acteurs politiques de l'opposition sera de dénigré le régime au pouvoir pour en tirer profit.

  95. Les courses déraisonnables des acteurs politique de l'opposition pour Koulouba à déjà commencer. La population malienne doit faire très attention car le mot de combat des acteurs politiques de l'opposition sera de dénigré le régime au pouvoir pour en tirer profit.

  96. La démocratie est devenue un mal dans ce pays. Les partis politiques de ce pays n’ont absolument aucune connaissance de ce qu’ils font. Un parti politique ne doit pas être un frein pour le bon développement de ce pays. C’est le cas au Mali. A moins de trois ans des élections, ils ont déjà commencé leur campagne, précampagne je voulais dire.

  97. IBK n’a pas besoin de faire de précampagne dans ce pays. Il fera le deuxième mandat, j’en suis sûr et certain. Je ne vois aucun candidat qui pourra le remplacer dans ce pays.

  98. Si seulement je pouvais décider ce qui peut être président de notre république, j’allais prendre Moussa Mara. Cet homme doit servir d’exemple pour la jeunesse malienne. Pour le moment la responsabilité d’un président de la république est trop lourde pour lui. Les autres candidats ne seront pas président, de Soumaïla Cissé à Modibo Sidibé qui a la plus basse cote de popularité.

  99. Oumar Mariko qui s’est affiché avec ses amis rebelles lors du forum de Kidal 100% rebelles sans la présence des deux autres parties signataires de l’accord de paix. Il ne sera pas président dans ce pays. Vive le deuxième mandat d’IBK.

  100. Les tournés et voyages à l’intérieur comme à l’extérieur des acteurs politique de l’opposition sont organisé dans le seul but de leurs propres ambitions politiques et celui de leur partis politiques et non celui du pays. Ils ont déjà commencer les campagnes politiques, alors la population malienne doit savoir qu’elle n’a aucun bénéficie à tirer dans les voyages des acteurs de l’opposition.

  101. ça c’est obligatoire bientôt la fin du mandat de notre très cher bien aimé IBK. Ils font leurs mission d’Etat sur leurs pieds la campagne. Tout politicien cour derrière le pouvoir.

  102. Au sujet de la corruption à l’hemicycle.Mamoutou Touré dit Bavié l’actuel Directeur Administratif et Financier est le plus corrompu de tous les financiers qui se sont succédés à ce poste.
    D’une avidité sans fin, il est d’une platitude face à sa hiérarchie qu’il incite dans des opérations financières illicites ; pourvu qu’il gagne son butin de l’opération.
    Il affiche en air hautain mais dans le fond il est plat et d’une docilité qui foise l’esclavage. Cela découle de sa carence intellectuelle et de son incompétence notoire.

Comments are closed.