1ère Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon : Les engagements pris à Bamako

0
Première édition Bourse RFI Ghislain Dupont et Claude Verlon
Photo de famille lors de la cérémonie

Marie Christine Saragosse ne s’en remettra jamais. Retrouver les auteurs du crime ignominieux contre Ghislaine Dupont et Claude Verlon est une question d’honneur et de déshonneur. Les autorités malienne et française, à travers le ministre de l’Economie numérique, de l’Information de la Communication Mamadou Camara et l’Ambassadeur de France au Mali Gilles Huberson, ont pris l’engagement ce 2 novembre 2014, à l’hôtel Salam, de trouver les assassins de Ghislaine et Claude et de les mettre à la disposition de la justice.

Le dimanche 2 novembre, date anniversaire du crime odieux perpétré à Kidal contre nos deux confrères de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, la Présidente directrice générale de France Media Monde, Marie Christine Saragosse a procédé à la remise de la première Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon pour les jeunes journalistes et techniciens radio en Afrique. Les lauréats s’appellent Rachel Tessougué (journaliste) et Sidi Mohamed Dicko (technicien). Marie Christine Saragosse a effectué le déplacement de Bamako en compagnie de certains proches des disparus, comme la fille de Claude Verlon, Apolline Verlon. Les lauréats ont dédié leurs bourses à Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Rachel Tessougué et Sidi Mohamed Dicko font partie d’une vingtaine de jeunes présélectionnés, qui ont suivi une formation de deux semaines à Bamako. C’est au bout de cette formation qu’un juris dont ont fait partie nos confrères Adam Thiam et Serge Daniel, a sanctionné les œuvres produites par les jeunes journalistes et techniciens. La cérémonie de remise des Bourses s’est déroulée à l’hôtel Azalaï Salam, en présence de l’Ambassadeur de France au Mali Gilles Huberson, du ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication, Mahamadou Camara, du Directeur générale de l’Ortm, Baly Idrissa Sissoko etc.

Il y a un an, jour pour jour, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, en reportage à Kidal ont été enlevés et sauvagement abattus. C’était le samedi 2 novembre 2013. Ce dimanche 2 novembre 2014, Marie Christine Saragosse doute si la douleur qui est toujours présente, passera. « J’en appelle à tous ceux qui savent quelque chose, à sortir du silence ». C’est une question d’honneur et de déshonneur… Au cours de cette année, 68 journalistes et techniciens ont été assassinés. De 2006 à 2013, il y a eu 593 affaires d’assassinats, et moins de 6 % de ces affaires ont été résolus. Au moment de rendre hommage à Ghislaine et Claude, il est aussi important d’élever la voix, pour que l’impunité soit combattue. Sinon que serait un monde sans info ?

Le ministre Mamadou Camara a réitéré l’engagement du gouvernement du Mali à mettre en œuvre tout ce qui est nécessaire pour le triomphe de la vérité. De son côté, l’Ambassadeur de France au Mali Gilles Huberson, a dit sa détermination : il faut que les auteurs de ces crimes soient retrouvés et mis à la disposition de la justice. C’est un devoir et une obligation. C’est un engagement personnel, a déclaré l’Ambassadeur.

  1. Daou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER