L’élection présidentielle 2018 : Studio Tamani présente sa charte électorale au public

0

Vendredi 6 juillet, c’est-à-dire quelques heures avant l’ouverture officielle de la campagne électorale de l’élection du président de la République, prévue le 29 juillet, Studio Tamani de la Fondation Hirondelle/Urtel a procédé à la présentation de sa charte électorale Mali 2018. Cette activité de Studio Tamani vise à accompagner les élections de 2018. Elle était coprésidée par le président de la Hac et le représentant du directeur général de Studio Tamani.   

Face aux défis et aux enjeux de l’élection présidentielle de cette année au Mali, Studio Tamani a décidé d’outiller ses journalistes reporters et correspondants dans les différentes régions de notre pays sur une charte électorale. Laquelle confirme que le droit à l’information et la liberté de presse sont les supports indissociables de l’exercice du noble métier de journaliste.

D’entrée de jeu, le directeur général de Studio Tamani, M. Martin Faye, dira que la charte électorale dont on parle magnifie ces deux droits fondamentaux qui sont du reste pour la Hac un sacerdoce. C’est pourquoi, poursuit-il, cette charte devient un vecteur de professionnalisme et de responsabilité qui doit inspirer les médias maliens en général et les radios partenaires de Studio Tamani en particulier.

Visiblement satisfait de cette démarche entreprise par Studio Tamani, qui contribue au retour à la normale dans notre pays, le président de la Haute autorité de la communication (Hac), M. Fodié Touré, a dit avoir bon espoir qu’ensemble «nous réussirons des élections apaisées, libres, transparentes et crédibles, une régulation équitable et indépendante des médias.»

Signalons qu’au cours de la présentation, le rédacteur en chef de Studio Tamani, notre confrère Issa Fakaba Sissoko, a passé au crible ladite charte à travers une projection-vidéo. Et une remise de kits complets aux correspondants locaux dans les régions et une collation ont mis fin à cette activité.

Ousmane DIAKITE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here