Régime d’assistance médicale (RAMED) : Le CCDP outille les journalistes maliens

0

Le mercredi 20 mars 2019, la Maison de la Presse a abrité une journée d’information sur le RAMED. C’était à l’initiative de l’Agence Nationale d’Assistance Médicale «ANAM» et le cadre de concertation des directeurs de publications (CCDP). L’objectif était d’outiller le monde des médias pour mieux informer et  sensibiliser la population sur l’importance du régime d’assistance maladie.  

À l’ouverture de la cérémonie, M. Aboubacar Bani Zan, coordinateur du cadre de concertation des directeurs de publication (CCDP) et le chef du  département communication de l’ANAM, M. Modibo Diarra ont tour à tour   salué le nouveau partenariat qui vient de  s’installer. À en croire M. Modibo Diarra, ce partenariat demeure indispensable  pour la réussite de   la  mission de l’ANAM. ‘’Elle demeure une volonté de la plus haute autorité de l’État à venir en aide aux plus nécessiteux. À cet effet les professionnels des médias doiventêtre outillés sur les grandes lignes des  opérations d’assistance de l’ANAM  à savoir : les dossiers à fournir,  les personnes au besoin d’assistance, le ciblage et l’immatriculation des personnes  indigentes…’’, dira-t-il.

Créée en 2009, il a été évoqué que l’agence nationale d’assistance a été totalement opérationnelle en 2011. M. Modibo Diarra a évoqué que les prestations de l’ANAM ont largement évolué, de 5%  de la population couverte au  début du lancement,   l’ANAM   couvre près de 63,75% soit  526.000 personnes aujourd’hui. ‘’Au total  62000 ménages  et 140000 personnes sont  prises en charge par l’ANAM même s’il reste des efforts à fournir selon les autorités en charge qui visent la couverture de l’ensemble des personnes vivant dans l’extrême pauvreté. D’où la nécessite de cette journée d’information des hommes de médias pour une large vulgarisation de l’importance l’ANAM à travers les activités d’assistance maladie qu’elle mène au Mali, surtout à  un moment où les Maliens, particulièrement ceux qui vivent dans l’extrême pauvreté, en ont plus que jamais besoin’’, a-t-il fait savoir. Et de souligner quelques aléas auxquels ils sont souvent confrontés dans l’exercice de leur noble mission. Ces difficultés sont entre autres : le manque de communication ou  la méconnaissance de l’ANAM par les cibles privilégiées ; la non-effectivité des 15% de la  contribution  des collectivités ; le non-respect de la pyramide sanitaire ou l’usage abusif par certains assurés ; la complexité de la composition du dossier ; vu que la majorité des cibles sont des analphabètes ou vivent pour la plupart dans des milieux ruraux, manque de synergie avec les autres structures sociales pour accompagner les assurés à quitter leur statut d’indigénat, la fraude des faux indigents etc.

Le Coordinateur de CCDP, M. Aboubacar Bani Zan a réitéré ses remerciements à l’endroit des hommes de medias, des autorités ainsi que les agents de l’ANAM pour leur disponibilité avant d’informer que ce partenariat et la tenue de cette première édition permettra de renforcer la visibilité des actions de l’ANAM ; de faire connaitre le RAMED et les missions de l’ANAM aux hommes de medias ; d’outiller les hommes de medias sur la mise en œuvre du RAMED ; de renforcer davantage les relations avec les medias pour une meilleure visibilité de réforme et l’instauration d’une plateforme d’échanges avec les medias pour une plus large vulgarisation.

Dognoume Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here