Contre l’ennemi public N° 1, le Virus de la COVID-19 : Mme Diéminatou Sangaré et Pr Samba Ousmane Sow font appel à la solidarité nationale

1

Mme la Ministre de la Santé et du Développement social, M. le représentant résident de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au Mali, M. Jean Pierre Baptiste et le Pr Ousmane Samba Sow, Directeur de l’INSP et Conseiller spécial de l’OMS pour la COVID-19 ont réceptionné à l’Aéroport international Président Modibo Kéïta de Bamako Senou 40.000 doses de vaccins anti-COVID-19 pour le Mali. L’opération initiée par l’OMS est dénommée Essai Solidarité. Certains pays sur tous les continents ont été retenus dans le cadre des Essais Vaccinaux Solidarité. L’OMS a choisi en Afrique le Centre de Développement des Vaccins (CVD-Mali) pour conduire des travaux de recherche, hors laboratoire, au sein de la population afin ‘’d’indexer’’ les vaccins appropriés pour circonscrire à jamais le virus multi-souches de la COVID-19 dans le monde entier.

Nous voilà propulser aux premières loges de la recherche solidaire des vaccins ! La flamme de la solidarité, par-delà pauvreté et calamité, ont estimé les responsables de l’OMS, ne s’est jamais ‘’étreinte au Mali’’. Cette manière d’être est chronique, culturelle ; elle est une vertu au Mali. Cet essai solidarité s’adresse donc à cette nature ‘’naturelle’’ des Maliens.

Le virus du Corona a muté et plusieurs souches ont vu le jour (variant sud-africain, variant hindou, variant delta, etc.). Plusieurs vaccins sont en cours de développement en réponse aux multiples souches. Il s’agit pour l’OMS d’affiner de plus en plus la recherche et d’associer les laboratoires des pays développés, ceux des pays en voie de développement. Il s’agit aussi et surtout  d’associer les populations sur le terrain de tous les pays afin d’aboutir à deux objectifs majeurs : trouver des vaccins sûrs, appropriés et efficaces et la production in situ des vaccins.

La participation de la population malienne hisserait le Centre de Développement des Vaccins du Mali (CVD-Mali) au diapason mondial de la recherche et de la production de vaccins.

L’arrivée des 40.000 doses de vaccins est à saluer autant que le choix porté sur le Mali en Afrique ! Ce choix émane des plus hautes autorités médicales mondiales. Les vaccins ont été développés par d’éminents spécialistes au plan mondial. Aucun médicament n’a été mis à la disposition des Pharmacies sans passer par un protocole scientifique rigoureux, sans que des volontaires ne soient soumis à des tests rigoureux et à un suivi médical rigoureux. Ces volontaires ont fait avancer la science. La lecture de la posologie des médicaments indique à suffisance le long travail méticuleux abattu en amont.

Sous d’autres cieux, ces travaux de recherche sont de la routine. En science, les vaccins proposés sont sûrs, mais de tous les vaccins proposés lesquels sont les plus appropriés chez les Sahéliens ? Est-ce Pfizer ? Est-ce AstraZeneca ? oud’autres vaccins en voie de développement ?

Tous les vaccins ont été développés par des laboratoires en Europe, en Amérique. L’explosion du Corona a démontré à suffisance le fossé existant entre ces pays et les pays sous-développés ! A la découverte du vaccin, les populations des pays sous-développés ont du attendre en comptant leurs morts pendant que les pays développés immunisent à souhait leurs populations. L’OMS a du agir. La meilleure proposition consiste donc à associer certains laboratoires africains à l’élaboration et à la production des vaccins. Ces vaccins seront indexés par d’éminents spécialistes dans nos laboratoires installés et travaillant au sein même de nos pays. A l’avenir, le fossé sera comblé et nul n’attendra un vaccin arrivant d’ailleurs pour faire face aux épidémies, aux pandémies ou aux maladies tropicales in situ.

L’opération Essais Vaccinaux Solidarité est à accréditer, à saluer comme une véritable révolution médicale par tous les Maliens. L’essai solidarité est à l’épidémiologie ce qu’est l’autosuffisance alimentaire à l’agriculture. L’indépendance, voler de ses propres ailes … Il est temps que l’Afrique s’assume dans le domaine médical. Nul n’a le droit d’avoir peur s’il s’agit de prendre en main son destin. Les lendemains seront radieux !

L’Organisation mondiale de la santé a posé les jalons, il revient aux autorités médicales du pays soucieuses des souffrances de leurs populations, de leur santé publique et de la saignée financière liée au coût des médicaments, de frayer le chemin envers et contre tout. Il leur revient de communiquer et d’amener les la population à l’adhésion et des intellectuels plus réceptifs à mettre un terme à la politique de la main tendue … L’adhésion doit être donc massive et volontaire. L’étude s’adresse aux jeunes (16 ans), aux jeunes femmes, aux adultes, aux personnes âgées. L’étude s’adresse à cette population n’ayant jamais été vaccinée contre la COVID-19. Il s’agit de recherche, de statistiques, d’évaluation, … aussi le suivi médical s’étale sur une année entière.

Les Centres de vaccination suivants ont été retenus : la direction générale de la santé publique (DGSP), la Direction régionale de la Santé de Bamako (DRSP), les centres de santé de référence de Koutiala, Kati, Kita. La participation à l’Essai solidarité est volontaire et peut être retirée à tout moment. Les données personnelles sont tenues sous le sceau du secret médical. L’équipe de recherche au Mali est le Centre de développement des vaccins (CVD-Mali) sous la conduite de son Directeur général, Pr Samba Ousmane Sow, principal investigateur de l’Essai Solidarité. Grâce à son implication personnelle, 40.000 vaccins candidats sont déjà au Mali. Combien de personnes seraient-elles vaccinées, immunisées soustraites aux affres du Corona ? Deux pays africains ont été choisis dont le Mali. Un motif de fierté pour les Maliens. Le CVD-Mali a une audience mondiale. Le secrétaire général de l’OMS ne s’y est guère trompé : Pr Samba Ousmane Sow a la carrure des hommes qui font avancer la science en menant des activités de recherche de grande envergure jamais réalisées dans nos pays. Le représentant de l’OMS au Mali, M. Jean Pierre Baptiste a eu des propos très élogieux à l’endroit du Pr Samba Ousmane Sow en rappelant les victoires engrangées et ses qualités scientifiques intrinsèques et en qualifiant le CVD-Mali d’être à la pointe de la recherche des vaccins en Afrique. La maitrise approximative du sujet, la manipulation des produits, aurait suscité peur et angoisse. La réception des vaccins candidats par la Ministre de la Santé et du Développement social, leur dispartching entre les différents centres officiels suffisent à dissoudre les doutes s’ils existent encore.

Mme Diéminatou Sangaré, Ministre de la Santé et du Développement social, le Pr Samba Ousmane Sow, Conseiller spécial COVID-19 de l’OMS, le représentant résident de l’OMS au Mali étaient à l’Aéroport pour réceptionner les vaccins candidats.

Ils savent qu’une véritable révolution est en gestation dans les pays sous-développés que le Mali et l’Afrique doivent désormais s’assumer au plan de l’élaboration et la production des vaccins, que l’heure est à l’échange entre les laboratoires du monde entier et non à la vaine spéculation.

Le nombre de morts par COVID-19 est indiscutable et effroyablement élevé. L’économie mondiale a été paralysée ces deux dernières années. A quand le prochain virus ? Et si le Mali était son foyer de naissance ? La guerre ne se prépare qu’en temps de paix.

Youssouf Sangaré

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Le président de l’Association médicale de Tokyo recommande l’ivermectine à tous les médecins.
    La preuve est ici:
    blob:https://videopress.com/ba8f695b-1ebf-451a-8936-133e042e5ef6

    LE “Pr” Samba Sow, LE SON-OF-A-BITCH , LE TRAITRE , LE CRIMINEL, LE LARBIN CONGÉNITAL FRANCO-ARABE, LE NEGRE DE SALON ÉTERNEL, ET Mme Diéminatou Sangaré IDIOTE , PROPOSENT DES INJECTIONS DOUTEUSES AU PEUPLE MALIEN.

    ET QUE FONT Mme Diéminatou Sangaré ET LE “Pr” Samba Sow DU CODE DE NUREMBERG…?? HEIN…??

    LE JOUR VENU CE “Pr” Samba Sow ET Mme Diéminatou Sangaré SERONT PENDUS.

    NOUS ALLONS VIDER LE LONG RANG DES RÉSERVISTES FRANCAFRICAINS TRAITRES CONGÉNITAUX….

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI, DE L’ AFRIQUE-NOIRE, DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS, AFRICAINS, VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE ET/OU DES ARABES…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!
    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

    PS:
    1- “Si la guerre est horrible, la servitude est pire.”

    2- “Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre.”

    3- Comme l’a dit Poutine, c’est á lui d’envoyer des terroristes á Dieu et c’est ensuite á Dieu de décider ce qu’il doit en faire.

Répondre à MAÎTRE FÉTICHEUR Á M'PIETIONA'H , SOMAW'SSÔ, BLA, SÉGOU Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here