Crise de trésorerie à l’ASACO de Dialakorodji : Le sous-préfet Daha Keita fait l’avocat du diable pour son neveu Cheick Keita accusé de mauvaise gestion

0

Le sous-préfet de l’arrondissement de Kalaban-coro, Daha Keita, est dans le collimateur de la population de Dialakorodji dans le cercle de Kati. Et pour cause, il veut à tout prix maintenir son neveu Cheick Keita, le président du comité de gestion de l’ASACODIA (Association Santé Communautaire de Dialakorodji) accusé de mauvaise gestion. Une situation qui a créé une véritable révolte au sein de la jeunesse. 

Le président du Comité de gestion de l’Association santé communautaire de Dialakorodji (ASACODIA) est accusé de détournement de dernier public. Selon des informations, il est à l’origine d’une hémorragie financière qui a vidé la caisse dudit comité. Le montant volatilisé est estimé à plusieurs millions de nos francs.

Ce gouffre financier qui a mis à plat ventre l’ASACO de Dialakorodji, est en train de précipiter l’arrêt des activités au sein de ladite structure sanitaire. Les informations font croire que depuis l’installation du bureau dirigé par Cheik Keita, en fin 2019, il n’y a eu aucune session ordinaire du Conseil d’Administration pour faire l’état de la gestion financière.

Face à cette situation alarmante et à la fois préoccupante, les 2/3 du bureau du comité de gestion de l’Association de santé communautaire de Dialakorodji, ont à la faveur d’une Assemblée Générale tenue le vendredi dernier, décrié la gestion désastreuse des fonds du comité par le président, avant de présenter leur démission dans l’optique de dissoudre le bureau qui doit être renouvelé. La rencontre a enregistré la présence des représentants des organisations féminines, la jeunesse, la chefferie de Dialakorodji, les imams, la Cafo, le CNJ pour ne citer que ceux-ci.

Lors de cette rencontre, il a également été ensuite demandé à la Mairie de procéder à la mise en place d’un nouveau comité qui conduira les destinées de l’ASACO et faire en même temps un audit financier sur la gestion de l’ASACODIA.

Informé de la situation, le Sous-préfet de Kalaban-coro selon nos sources d’information, veut contrebalancer cette décision collective relative à la dissolution pure et simple du bureau dans l’intention de maintenir son neveu à son poste. Du coup, il clame sur tous les toits : «Ce que vous avez fait aujourd’hui, ce n’est pas une Assemblée générale. J’invite tous les membres du bureau à venir me trouver à la sous-préfecture. Je représente le service technique habilité ».  Mais le hic qui titille, c’est qu’il oublie que la question de santé selon les textes de la décentralisation, relève de la compétence des Maires.

Ce comportement outrancier du gestionaire Keita qui a mis la jeunesse dans tous les états, doit attirer l’attention particulière des autorités de la Transition qui doivent prendre des mesures draconiennes contre lui d’autant plus qu’il est déjà cité dans d’autres sales affaires en complicité avec son oncle de préfet par intérim de Kati, en la personne de M. Arouna Diarra.

Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here