Ebola au Mali: la psychose s’installe dans le pays

0

Depuis un certains temps, la communauté malienne vivant au Ghana, ne cesse de se plaindre des innombrables déboires du président du Haut Conseil de Base des maliens du Ghana, M. Mohamed Seydou Haïdara. Au bout de la colère non manifeste encore,  une insurrection est à craindre à son en contre. Les protagonistes sont déterminés, à tout prix, à destituer cet homme qu’ils  rejettent comme leur représentant.

 

El Hadj Mohamed Seydou Haidara dit Lilo, est un homme d’affaire malien vivant au Ghana. PDG de Universal Oil, une société en pleine disgrâce. Depuis, le sieur Haidara est devenu un méconnaissable au vu de ses nouvelles activités. Il multiplie, depuis un  moment, des pratiques à la tête du Haut Conseil très  décriées par ses compatriotes.

En premier lieu, l’homme d’affaire est soupçonné être de connivence avec les membres du MNLA. Le doute relève  de ses voyages à la Mecque et au Niger ; voyages au cours desquels  « Lilo » semble bien  rencontrer certains membres des groupes armés. Partant de ce fait, au constat de ses compatriotes au Ghana, des affirmations pour avoir accueilli et logé certains des ténors du MNLA, en l’occurrence  Mamadou Djery Maiga et deux autres membres influents du mouvement Touareg  au Ghana animent le quotidien. Des témoins confirment que l’homme d’affaire  a  logé ses hôtes de marque dans un hôtel à Madina (un quartier d’Accra) non loin de son  domicile.  Ceux-ci (rebelles) ont été aperçus à maintes fois dans la  V8 noire immatriculée GR 2388-12 de M. Haidara.

Les frasques de M. Haïdara ne se limitent pas en si bon chemin. Jouissant  de ses influences de président du  Haut Conseil des Maliens, il  a- des remarques constantes- usé de sa responsabilité et ses moyens pour placer  un de ses proches à la tête de la Coordination Régionale du Haut Conseil des Maliens du Ghana de Takoradi (une région du sud du Ghana).  Ejectant du coup sans aucune forme de démocratie, l’autre prétendant au même poste Adboul Aziz Aboubacar Toure qui, avait pourtant été élu  par les maliens de Takoradi comme coordinateur. Ce dernier se retrouvera finalement en   prison  sur la base de fausses accusations, qui finiront par être décelées.

Dans sa course aveugle à ‘’Tout pour moi et mes proches’’, Lilo Haidara  vient de créer récemment une situation de guerre entre les maliens de Kintampo au nord du Ghana. Ceci en élisant un président local, un de ses proches collaborateurs qui lui aurait versé une quantité de somme importante. La  situation  faisant de nombreux frustrés a dégénéré en conflit fratricide entre maliens au Ghana. Moment qui  a trouvé, le sieur Haidara en déplacement, à la Mecque.

Conscientes des effets de révoltes à l’horizon,  les autorités Ghanéennes ont alerté l’Ambassade du Mali qui, a dépêchée Lamine Maiga, le Consul Honoraire du Mali à Koumassi avec d’autres membres du Haut Conseil pour aller calmer les ardeurs et trouver la solution au problème.

D’autres reproches

Pour la célébration du 22 septembre, date anniversaire de l’indépendance du Mali, l’Association des Jeunes ressortissants du Mali dénommée ‘’Gao Youth’’ a été empêchée par Nourra Haidara, le président du Haut Conseil de Base des Maliens de Koumassi, imposé par le sieur, Haidara d’organiser une prière collective pour la paix au Mali. La raison évoquée était qu’il aurait affirmé avoir déboursé un pactole à Lilo pour le poste  qu’il occupe, pour cinq ans. Donc rien   ne doit être décidé pour se tenir à Koumassi au nom du Mali sans son aval. Ce qui prouve à suffisance que Koumassi était un des gagnes pains majeurs des gars de Lilo, car ils ont aussi empêché les étudiants maliens de célébrer le 22 septembre, pour cause de non respect  envers les leaders. Ces agissements contre la célébration de la fête nationale du Mali au Ghana est la goute d’eau qui a fait débordé le vase, et c’est pourquoi les maliens du Ghana ne veulent plus de Lilo comme président. Ils  affirment ne rien cautionner de ses actes surtout à cause de  ses connexions douteuses avec les groupes armés qui sont facteurs de déstabilisation au Mali.

Affaire à suivre !!!

H.N’gatté

Commentaires via Facebook :

PARTAGER