Lutte contre la Covid-19 au Mali : Le soutien de taille des partenaires techniques et financiers aux autorités maliennes

1

Depuis mars 2021, le Mali est engagé sans relâche dans la vaccination contre la Covid-19, cela, à travers de vastes campagnes de vaccination sur toute l’étendue du territoire national. Dans leur combat sans relâche, les autorités maliennes, à travers le Ministère de la santé et du développement social, sont appuyées par des partenaires techniques et financiers dans le cadre de la campagne de vaccination contre la Covid-19 tels que l’UNICEF, l’OMS, l’Etat américain à travers l’USAID, etc. A ce jour, il ressort des données fournies par le centre national d’Immunisation du Mali que, du lancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19, le 31 mars 2021, à nos jours, au total 2 376 492 personnes ont été complètement vaccinées (deux doses de vaccins reçues) et 567 048 personnes ont reçu une seule dose. En faisant le cumule des deux vaccinations, on se retrouve autour de 3 millions de personnes ayant reçu le vaccin au Mali.

Pour connaître le degré d’engagement et de détermination de l’Etat malien dans le combat contre la Covid-19 qui passe par la vaccination, nous avons joint l’un des maillons importants de la chaîne de vaccination du Mali . Il s’agit de Dr. Ibrahima Diarra, Directeur du Centre National d’Immunisation du Mali (DCNIM). Dr. Ibrahima Diarra a d’abord rappelé que notre pays, le Mali, a reçu la première dose de vaccins le 5 mars 2021. Ensuite, ajoute-t-il, nous avons lancé notre campagne de vaccination contre la Covid-19 le 31 mars 2021. De cette date à maintenant, a indiqué Dr. Diarra Ibrahima, nous avons reçu à peu près plus de 6 millions de doses de vaccins que nous sommes en train d’utiliser. Il s’agit, selon lui, de plusieurs types de vaccins, notamment AstraZeneca, Johnson et Johnson, Sinovac, Sinopharm, et Pfizer. Donc, du 5 mars 2021 à nos jours, indique Dr. Diarra, on a reçu, dans le cadre de la coopération bilatérale avec la Chine, les Etats-Unis. Aussi, poursuit Dr. Ibrahima Diarra, dans le cadre de l’initiative Covax, on a reçu plus de 6 millions de doses de vaccins.

Du 31 mars 2021 à nos jours, notamment ce 27 novembre 2022, étale Dr. Ibrahima Diarra, nous avons un total de 2 376 492 personnes complètement vaccinées. C’est-à-dire, précise Dr. Diarra, des personnes qui ont reçu deux doses de vaccins et aussi 567 048 personnes qui ont reçu une seule dose et qui vont recevoir la seconde dose. «Quand on essaie de faire le cumule, ça tourne autour de 3 millions de personnes qui ont déjà reçu le vaccin », a révélé Dr. Diarra. Ces résultats de l’Etat malien sont atteints grâce aux efforts des partenaires à ses côtés, qui l’aident dans le cadre de cette campagne de vaccination. De l’avis de Dr. Diarra, le Mali compte atteindre ces cibles. C’est pour cette raison, dit-il, que nous avons opté pour les campagnes. «Dans le plan de vaccination, nous avons prévu 9 campagnes. Et nous sommes à ce jour à notre 4ème campagne. Pour vous dire que les partenaires qui nous soutiennent dans ce cadre sont effectivement l’OMS, le Ministère, l’USAID avec ses démembrements, Kénéya Sinsin Walé, Kénéya Niéta. Il y a aussi des ONG partenaires comme ONG Musso, ONG aliment, etc. Les doses de vaccins sont partout au Mali. Cela, grâce à l’accompagnement des partenaires qui ne fait aucunement défaut. On n’oublie pas aussi Gavi qui est un de nos partenaires dans ces financements. En plus des fonds que Gavi donne à l’Unicef pour nous soutenir, il a fait également de telle sorte qu’il y ait des fonds additionnels qu’il apporte au pays», a déclaré avec satisfaction Dr. Diarra Ibrahima. Et d’ajouter : « Comme vous le savez, nous sommes en train de célébrer le mois de la santé et de la protection sociale dont la deuxième thématique commence le lundi 28 novembre 2022, qui sera axé sur la lutte contre la maladie avec au cœur la vaccination contre la Covid-19. » Pratiquement, dit-il, tout le pays est en campagne, de Kayes à Kidal, en passant par Bamako ; c’est la vaccination Covid-19 qui continue. « Donc, dans le cadre du coût opérationnel de cette campagne, nous n’avons pas de problème, d’autant plus que soutenus par pas mal de partenaires», a-t-il souligné.

A préciser que les personnes âgées de 12 ans et plus constituent la cible de la vaccination contre la Covid-19. A rappeler également que le programme USAID/ Breakthrough Action a surtout apporté son soutien au ministère de la santé et développement social à travers le CNIECS, avec la prise en charge technique et financière du document sur la gestion des rumeurs et le renforcement de capacités des agents sur l’animation des réseaux sociaux.

Hadama B. FOFANA

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Nous pensons pas que le Dr Diarra sait ce qui veut dire ‘completement vaccines’ contre la C19? Sa definition est fausse, nous avons des pays qui sont à leur 4eme et 5eme vaccins pour leurs populations cibles et ne parlent pas de ‘completement vaccines’ car nous savons tous que le vaccin contre la C19 est effective mais l’immunite offerte est éphémère!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here