Lutte contre le paludisme à Koulikoro : Plus d’un million de moustiquaires imprégnées à distribuer

1
Epidémie de fièvre Ebola en Afrique de l’Ouest : Le ministre de la santé décide de bouger enfin
Ousmane Koné, ministre de la santé

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a lancé hier à Ouéléssébougou, la campagne de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée (MILD) dans la région de Koulikoro. Plus de 1,4 millions de moustiquaires seront distribuées aux populations de la 2e région.

 

Pour gagner le pari de la lutte contre le paludisme dans notre pays, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (MSHP), avec l’appui de l’Initiative présidentielle de lutte contre le paludisme (PMI) des Etats-Unis d’Amérique mène une campagne de distribution gratuite des MILD à travers le pays.

Le jeudi 23 octobre 2014, a eu lieu le lancement de la distribution de MILD dans la région de Koulikoro à Ouéléssébougou. Pour la réalisation de la campagne universelle au Mali, les besoins en moustiquaires ont été évalués, selon le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Ousmane Koné, à 8 666 667 unités pour un coût de 28 milliards de F CFA.

Le gouvernement américain, à travers le PMI, a contribué avec plus 4 millions de moustiquaires. Pour la présente campagne, 1 400 060 de MILD d’une valeur de plus de 4 milliards de F CFA seront distribuées gratuitement à la population de la région de Koulikoro à l’exception de la ville de Kolokani et une partie de Kati, servies en 2012.

Pour le ministre Koné, le paludisme constitue la principale cause de morbidité et de mortalité en particulier chez les enfants de moins de 5 et les femmes enceintes. Il a rappelé qu’en 2012, le Système local d’information  sanitaire (SLIS) a rapporté 2,1 millions de cas de paludisme dans les structures sanitaires. Ceci constitue 42 % des consultations externes tout âge confondu. Le même SLIS a rapporté 1803 cas de décès dus au paludisme.

“Le paludisme affecte non seulement la santé, mais aussi la performance scolaire, la productivité des travailleurs et le développement économique sur le long terme”, a déploré le ministre Koné. Il a souligné que c’est grâce à l’utilisation des moustiquaires imprégnées, qu’une baisse importante de la mortalité et de la morbidité a été obtenue au Mali dans plusieurs autres pays d’Afrique.

Pour le coordonnateur de PMI, Timothy Ziemer, le paludisme reste toujours une maladie terrible malgré les efforts. Il a expliqué que ce don de moustiquaires entre dans le cadre de l’appui du gouvernement américain au Mali dans la lutte contre le paludisme. Il a appelé les bénéficiaires à un bon usage pour se protéger contre le fléau. Il a assuré l’accompagnement de son pays auprès du Mali pour réussir la bataille du paludisme.

Durant cinq jours, les moustiquaires seront toutes distribuées dans la région.

Maliki Diallo

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.