Mali/Coronavirus : le syndicat des médecins tire la sonnette d’alarme

9

Suite à la contamination d’un médecin de  la maladie à Coronavirus (Covid-19), le syndicat des médecins du Mali (SyMeMa) exige la distribution rapide et suffisante de matériels de protection aux médecins et autre personnel sanitaire du secteur public et privé.

-Maliweb.net- C’est un véritable cri de détresse que lance le syndicat des médecins du Mali (SyMeMa), qui dans un communiqué en date du 30 mars déplore le manque de moyens dans les structures sanitaires du pays. Cette sortie du SyMeMa fait suite à la contamination d’un médecin de la  maladie à Coronavirus. Celui-ci selon nos informations a été contaminé lors de l’examen d’un malade.

Le SyMeMa rappelle que si des dispositions ne sont pas prises, la situation serait catastrophique. C’est pourquoi, il  fait part au ministre de la Santé et des Affaires sociales son inquiétude et son indignation face à la pénurie voire  l’absence de matériels de protection pour les médecins et autre personnel sanitaire contre le Covid-19  dans les structures sanitaires sur toute l’étendue du territoire national.

« Un médecin/Agent de santé contaminé est une menace, un grand risque pour ses malades et pour sa propre famille » rappelle le syndicat, qui exige sans délai la distribution rapide et suffisante de matériels de protection aux médecins et autre personnel sanitaire du secteur public et privé afin que le personnel soignant puisse accomplir efficacement sa mission régalienne.

Le ministère de la Santé et des Affaires Sociales n’a pas pour le moment réagit au communiqué, selon le Dr Mamadou Kéïta, secrétaire aux relations extérieures aux revendications du SeMeMa. Celui-ci a indiqué à maliweb.net que nonobstant les dispositions prises  par les autorités sanitaires depuis l’apparition de la maladie au Mali, les insuffisances demeurent.

De son avis, les structures sanitaires manquent cruellement de moyens. « Il faut prier que la situation ne perdure pas. Sinon nous allons tous périr », a-t-il prévenu.  Pour mémoire, le Mali a connu son premier cas de la maladie à Coronavirus le jeudi 26 mars. Le pays enregistre à  ce jour 31 cas dont 3 décès.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Il y a un syndicat des medecins au Mali ?
    Des milliers de patients Maliens sont morts dans d’atroce souffrance par la faute de medecins. Cette situation a durée pendant des dizaines d’année.
    Est ce que ce syndicat des medecins s’est un jour manifesté pour condamner ces medecins-criminels ?
    Tous les maliens connaissent un cas horrible de patient mort par l’imbécilité d’un mauvais medecins.
    Jamais dans l’histoire contemporaine Malienne, aucun d’entre eux n’a été traduit devant la justice ou sanctionné par ce syndicat.
    Au point que les deux hopitaux Gabriel Touré et Point G sont réputés être des mouroirs.
    Cette sitution catastrophique fait que les Maliens doutent désormais entre medecine traditionnelle et medecine moderne.
    Si on vous donnais tous les equipements du monde, par votre incompetence notoire, vous allez continué tranquillement à achever nos compatriotes

  2. C’était tellement facile de prédire les manques de matériels médicaux que dénoncent maintenant les syndicats des travailleurs de la santé. Notre gouvernement a tristement perdu deux précieux mois à exprimer une futile solidarité aux pays infectés au lieu de chercher à se doter des matériels médicaux pendant qu’ils étaient encore facilement accessibles.
    Le gouvernement devrait également entrer en contact avec nos industriels locaux pour voir s’il ya des possibilités de fabrications sur place. Par exemple, avec une bonne dose de volonté et vision politique. les masques N95 destinés aux travailleurs de la santé pourraient être fabriqués au Mali.

    • mr le ministre de la santé mais tout ce don que la fondation JACK MA composé de masques de gangs de combinaisons etc il est ou

  3. C’est le moment de mettre la pression au gvt pour qu’il ouvre les yeux sur les réalités sanitaires de nos hôpitaux , cette pandémie ne se règlera pas par de simples communications médiatiques politicienne à l’adresse du grand public !

  4. “…..Il rappelle, en outre, que tous les Hôpitaux de troisième référence du pays (Hôpital du Point G, Hôpital Gabriel Touré, Hôpital du Mali, Hôpital de Kati, Hôpital Mère-Enfants) possèdent des salles de réanimation comprenant au moins un respirateur………”

    LE MALI NE SE LIMITE PAS A BAMAKO !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here