Réapparition d’Ebola en Guinée Conakry : 8 cas confirmés dont 3 décès ce dimanche

0

Au moment où le monde fait face à la pandémie de Covid-19, le virus Ebola se fait sentir en Guinée Conakry qui se trouve même en situation d’épidémie. Et cela, à partir de Zérékoré au sud-est du pays.

Une première depuis cinq ans, selon France 24. Huit malades d’Ebola ont été recensés et trois en sont décédées. Les autorités guinéennes sont donc en alerte et il urge de réagir avant que ce ne soit trop tard. A en croire France 24, l’organisation mondiale de la santé (OMS) envisage d’envoyer des doses de vaccin pour y faire face.

Situation différente de 2014

Selon le Figaro, l’organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé son aide, dont des doses de vaccin pour appuyer le pays d’où était partie en 2013 la pire épidémie d’Ebola.

 «Nous allons déployer rapidement les capacités nécessaires pour appuyer la Guinée, qui a déjà une grande expérience», a déclaré le représentant de l’agence de l’ONU à Conakry, à l’issue d’une réunion avec les autorités sanitaires guinéennes.

Partie en décembre 2013 de la Guinée forestière avant de se propager au Libéria et en Sierra Leone voisins, l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’ouest s’était achevée en 2016 après avoir atteint 10 pays, dont l’Espagne et les Etats-Unis, provoquant plus de 11.300 morts pour quelque 28.600 cas recensés, à plus de 99% en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone.

Depuis, ce virus pour lequel il existe deux vaccins expérimentaux sans aucun traitement curatif a semé plusieurs fois la terreur en Afrique. «La situation par rapport à 2014 est très différente puisqu’à l’époque on avait mis 3,5 mois pour le diagnostic alors que cette fois-ci on a mis moins de deux semaines», a-t-il relevé. «L’arsenal est aujourd’hui plus étendu et nous devons en tirer profit pour pouvoir circonscrire cette situation le plus rapidement possible. L’OMS est alertée à tous les niveaux, au niveau du siège et en lien avec le fabriquant (de vaccins) pour que les doses nécessaires soient mises à disposition le plus rapidement possible pour aider à cette riposte», a ajouté le représentant de l’agence de l’ONU à Conakry.

Un avertissement pour les pays voisins de la Guinée

Les pays voisins de la Guinée sont donc mis au parfum du retour d’Ebola dans le pays de Sékou Touré. Comme on le dit, « un homme averti en vaut deux ».  Le Mali et la Guinée étant considérés comme les deux poumons d’un même corps, il y a lieu de s’inquiéter.

Le voyage de cette maladie de la Guinée au Mali est n’est pas la mer à boire. Donc il appartient aux autorités des deux pays de redoubler de vigilance en mettant rapidement les dispositifs du test et les moyens humains aux frontières. Ainsi, elles éviteront d’être désagréablement surprises.

A noter que le virus Ebola est réapparu dans le nord Kivu en République démocratique du Congo. Cet autre virus qui semble ne pas dire son dernier mot avait fait plus de 11. 000 morts.

Bazoumana KANE 

Source : L’Alerte

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here