Riposte contre la Covid-19 : L’Union Européenne appuie le Mali avec 145 tablettes et accessoires pour la collecte et la remontée des données

2

Dans le cadre du projet «Réponses aux différentes crises causées par la Covid-19» RC3-Mali, la Délégation de l’Union Européenne au Mali, à travers son ambassadeur, Bart Ouvry, a procédé, le jeudi 17 novembre 2022 au Centre national d’immunisation (CNU), à la remise au Ministère de la santé et du développement social, à travers Oumarou Diarra, Ministre délégué auprès du ministre de la santé et du développement social, chargé de l’action humanitaire, de la solidarité, des réfugiés et des déplacés, de 145 tablettes et accessoires pour la collecte et la remontée des données de la vaccination contre la Covid-19 et des supports de vaccination contre la Covid-19 dans les régions de Kidal, Mopti, Ménaka, Taoudéni et de Tombouctou.

La mise à disposition de l’accès à la connexion internet par voie satellitaire (VSAT) des directions régionales de la santé de Mopti, Tombouctou, Ménaka, Taoudéni et Kidal, la formation de 180 agents responsables de la saisie des données au niveau des formations sanitaires, font aussi partie du don. Toujours dans le cadre de cet appui, indique le donateur, le projet a contribué à la multiplication des supports de vaccination dont : 400 000 carnets de vaccination, 5000 fiches synthèses journalières aire de santé, 2250 fiches synthèses journalières district de santé, 2500 fiches individuelles des MAPI, 4000 fiches notifications des MAPI, 2500 fiches synthèses des MAPI. L’ensemble de ces appuis, d’une valeur de 71 927 184 Fcfa, ajoute Oumarou Diarra, a pour objectif de renforcer l’appui du Ministère de la santé et du développement social de même que ses directions techniques dans la mise en œuvre de la vaccination contre la Covid-19.

A rappeler que le projet RC3-Mali « Réponses aux différentes crises causées par la Covid-19 », financé à hauteur de plus de 1,6 milliards de Fcfa par l’UE, vise à contribuer au ralentissement et à la prévention de la propagation de la pandémie de Covid-19.

A savoir aussi que la projet a procédé, depuis sa mise en œuvre, à des actions, à travers ses différentes composantes dont les dernières en date sont : l’acquisition de deux séquenceurs portables en faveur du Ministère de la santé du Mali pour l’INPS ; la formation des prestataires de santé du district de Bamako en prévention et contrôle des infections ; l’acheminement de 20 tonnes de céréales dans plusieurs villages de la région de Kayes ; l’équipement en matériels de contrôle et de prévention de 70 structures de santé dont les 6 CSR2F de Bamako.

Hadama B. FOFANA

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. C’est pas la Russie qui se soucierait de notre santé. Eux ils ne regardent que notre or et ce qu’ils peuvent piller.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here