11e assemblée générale ordinaire de l’OPECOM : le rapport d’activités de 2020 au menu des échanges

0

L’Organisation Patronale des Entreprises de la Construction (OPECOM) a tenu le samedi 19 juin dans la salle de conférence du gouvernorat de Bamako sa 11e assemblée générale ordinaire sur le rapport d’activité de 2020. La cérémonie d’ouverture était placée sous l’égide de la ministre des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko.

La 11e assemblée générale ordinaire sur le rapport d’activité de 2020 de l’Organisation Patronale des Entreprises de la Construction (OPECOM) se tient dans un contexte marqué par la crise et la Covid-19. Des événements qui ont négativement impacté la vie des entreprises du secteur des Bâtiments Travaux Publics (BTP).

L’objectif de la présente assemblée générale, selon le président l’OPECOM, Boubacar H Diallo, est de faire le bilan de l’année 2020 en indiquant les ressources financières et l’utilisation qui en ont été faites. « Ce rapport sur lequel vous serez amené à vous prononcer a été transmis à tous les adhérents et les modérateurs plusieurs jours avant cette assemblée générale » a précisé le président Diallo. Le même rapport a été transmis à tous les partenaires afin que ceux-ci puissent se faire une opinion sur l’organisation. Ce qui témoigne de la transparence dans la gestion du bureau de l’OPECOM que dirige Boubacar H Diallo.

Boubacar H Diallo a insisté sur 02 choses. D’abord  les réformes qui puissent rendre les entreprises du secteur des BTP opérationnelles et ensuite la volonté politique pour les accompagner en leur permettant d’accéder au marché. C’est dans ce cadre qu’il  il a déploré l’absence de texte consensuel sur la  relecture de la Loi 093-065 du 15 septembre 1993 entamée depuis 2017.

Il a aussi évoqué la confusion des rôles dans l’attribution du marché de construction des logements sociaux. « Ce qui fait que la plupart des logements sociaux ne répondent pas aux règles de l’art et aucun bénéficiaire ne peut y habiter avant de faire des modifications importantes sans compter le manque à gagner en termes d’impôts et de textes et des chômages des entreprises régulièrement installées», a-t-il martelé.

Enfin le président Diallo a rappelé les difficultés auxquelles les entreprises du secteur des BTP sont confrontées. « Les difficiles conditions sécuritaires ont davantage fragilisé nos entreprises », a dit le président Diallo tout en espérant une amélioration de la situation. «Je souhaite que notre secteur d’opportunité pour tous dans lequel le sérieux de chacun fera la différence », a-t-il conclu.

Pour sa part,  la ministre  des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, a assuré les membres de l’OPECOM de la disponibilité de son département à accompagner le secteur des BTP. Consciente des difficultés auxquelles les entreprises font face, elle a encouragé les membres de l’OPECOM à privilégier le regroupement pour plus d’efficacité et d’accès à la commande publique. « Ce faisant, vous favoriserez l’émergence d’entreprises plus compétitives et participerez activement au développement économique et social du pays », a conseillé Mme Dembélé Madina Sissoko.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here