Actualité malienne : L’ivoiro-libanais, Mohamed Jichi dit ‘ Sam l’ africain’, s’érige en défenseur du Mali et s’offusque contre la France

0

Le 3 octobre 2021 dans une vidéo, le président du parti Nacip,  Sam l’Africain, s’est  prononcé  sur l’actualité politique au Mali,  celle de la   République de Guinée en plus de  la création du parti de l’ancien président de la Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo. A l’occasion, le président Sam  l’Africain  a affirmé son soutien aux autorités de la transition du Mali mais surtout il s’est offusqué des propos tenus  par le président français Emanuel Macron  sur la gestion actuelle  des autorités au Mali.  

«  Je voudrai féliciter le peuple malien, la résistance malienne, le Président de la Transition et le premier ministre Choguel Kokalla  Maïga pour sa brillante intervention à l’ONU », a déclaré Mohamed Jichi dans une adresse à la presse. Connu pour son franc parlé, son panafricanisme, l’opposant ivoirien et soutien de l’ancien président Laurent Gbagbo, l’ivoirien  d’origine libanaise,  président du parti politique Nouvelle Alliance de la Côte d’Ivoire pour la Patrie (Nacip), a fustigé  le président  Emmanuel Macron  qui  a  qualifié de ‘honte’ les propos  du   premier malien Choguel Kokalla  Maïga  tenu à la tribune des Nations Unies.  En effet, le premier  ministre malien  accusait la France ‘d’abandon en plein vol’, suite à ses propos  le président français avait alors  vivement réagit en traitant de honteux et inacceptable les propos tenus par le PM Maïga. Pour le président du Nacip, M. Jichi SAM, le président français se doit de présenter ses excuses au peuple malien et à son premier ministre. Selon lui, ce dernier n’a aucune leçon à donner aux autorités maliennes qu’il invite d’ailleurs à suivre la trajectoire de leur vision. De plus,  Sam l’Africain estime que la France n’a pas à intervenir dans les choix de l’Etat.  « La France, et nos dirigeants de la CEDEAO doivent comprendre que le respect est mutuel… que  le monde a changé  invité et  l’Etat français  doit  comprendre la volonté malienne de s’ouvrir à d’autres partenaires », dira-t-il. Selon le président du Nacip,  le Mali est à un tournant décisif de son histoire, aussi il encourage les autorités maliennes à poursuivre les changements engagés. Tout en réaffirmant son soutien aux autorités de la Transition et à l’ensemble des maliens. S’agissant de la République de la Guinée il a salué la courtoisie accordée à l’ancien président Alpha Condé lors de son arrestation.  Pour ensuite  appeler  les nouvelles autorités guinéennes à la vigilance.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.nry

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here