Après s’être senti visé par l’ex-première dame dans une de ses sorties : Me Mountaga Tall répond à Adame Ba Konaré et fait des révélations

4

Réponse du berger à la bergère. C’est en ces termes qu’il faut qualifier la sortie de Me Mountaga Tall, président du CNID Faso yiriwaton, en réponse à Madame Adame Ba Konaré, épouse de l’ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré. L’opposant du régime Alpha s’est senti visé par la sortie de l’ex-première dame où elle a attaqué certains partis politiques du M5-RFP.

Lisez la réaction de Me Mountaga Tall !

 

Madame Adame Ba Konaré : souvenez-vous….

Décidément certains ont la rancune tenace et ne sauront jamais se hisser à la place qui devrait être leur. Quel besoin l’ancienne première dame, Madame Adam Ba Konaré avait besoin de dire que le M5-RFP comprend « quelques partis politiques, modérément représentatifs en termes de mobilisation électorale pour la plupart d’entre eux ». Oui, je me sens visé et je suis, peut-être avec d’autres, effectivement visé.

Que dire de cette sortie pour le moins osée ? Je ne polémiquerai pas. Je me contenterai juste de rappeler très brièvement quelques faits incontestables.

I-       Sur le caractère peu représentatif des partis politiques du M5-RFP :

  • En 1997 j’ai déposé une motion de censure contre leur gouvernement pour « incapacité à proposer à l’Assemblée nationale un cadre législatif approprié pour les élections » ; en d’autres termes pour planification de la fraude électorale. Le 25 février 1997, forte de sa majorité écrasante à l’Assemblée nationale, l’Adema a rejeté ladite motion de censure. Mais le message a été clairement entendu : 48 heures plus tard l’Assemblée nationale était dissoute pour mieux organiser la fraude. Et ce jour, IBK m’a clairement menacé, en direct à la télévision nationale qui retransmettait les débats « je ferai tout pour que Me Mountaga Tall ne revienne plus à l’Assemblée nationale ». Depuis et même avant, les élections au Mali n’ont été qu’une succession de farces électorales avec un seul et même bénéficiaire sous des appellations différentes.
  • L’élection, contre vents et marées s’est néanmoins tenue et a abouti à la plus grande débâcle électorale que le Mali n’ait jamais connue. Même la très docile Cour constitutionnelle de l’époque a été obligé d’annuler l’élection sur l’ensemble du territoire nationale pour fraudes massives et absence de listes électorales.
  • Pour tout couronner, il a fallu aller dans les caniveaux pour trouver un « candidat » pour accompagner le président sortant, le mari de Madame qui s’est tapé ses 97% de voix après nous avoir mis en prison. Qui dit mieux ?

Et on ose nous parler de représentativité en termes de mobilisation électorale !

      II-       Sur le Général Moussa Traoré

Ensuite Madame nous parle de « de nombreux acteurs du mouvement démocratique de mars 1991- sacrilège des sacrilèges- affluer vers Moussa Traoré, prendre conseil auprès de lui… ».

Ah bon ! Mais donc qui donc allait régulièrement voir le dictateur président du Nigéria de l’époque Sani Abacha avant et après la pendaison de Ken Saro-Wiwa écrivain et producteurnigérian, militantécologisteet récipiendaire duprix Nobel alternatifen 1994 ? Qui a bénéficié des dons et libéralités du même Abacha ? Qui a détourné les bateaux de pétrole qu’il a donnés au Mali ?

Voyez-vous Madame, l’Histoire s’accommode mal de mémoires sélectives.

III-     Sur les funérailles nationales pour le Président Modibo Keita

Enfin elle ose écrire « Il reste maintenant à organiser des funérailles nationales pour le père de notre indépendance, Modibo Kéita. Puisse-ton m’entendre ». Certes il faut réhabiliter le président Modibo Keita. Mais pourquoi eux ne l’ont pas fait, pendant les dix (10) années passées au pouvoir à Koulouba ?

Trop c’est trop. Halte !

NB : Le titre et le chapô sont de notre rédaction

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Vous deux étiez où lors du massacre d Ogossagou ?

    Ibk à fait 70 % et voilà

    Il n y a pas de démocratie. Au Mali c est l achat des votes et république bannière
    Échec de Aok et Att

  2. elle a dit la verité car aucune de ces tetes de proue du m5 ne peut depasser 2pour cent de l’electorat d’ailleurs pour ça ils s’empressent de faire la transition

  3. Un ecorche vif?
    Cette reaction n’honore pas Mountaga TALL Il dit ne pas polemiquer, mais il engage la polemique par sa reaction .
    Tout ce que dit Adam BA n’est que pure verite. Lui meme Mountaga que vaut-il aujourd’hui electoralement parlant? Que vaut le M5 RFP sans l’imam DICKO?
    Mountaga TALL prouve par la virulence de ses propos en s’autocongratulant qu’il est rancunier.
    Adam BA n’etait ni President de la Republique ni Premier Ministre au moment de ses deboires politiques. Il oubli de dire qu’il a fuit le pays quand les autres affrontaient le regime de Moussa TRAORE
    Pourquoi a t-il ete Ministre de celui qui l’a mit en prison en 1997?
    Il est temps pour ce Monsieur de quitter la scene politique malienne

    • Katiguelin, tu as tout faux, Mme Konare a toujours reclame l’heritage d’Alpha et sinon pourquoi se meler avec cette dissertation philosophique de la politique actuelle du Mali, en la defaite de Boua le ventru IBK, elle y voit une victoire de Tall comme leader su M5-RFP et elle cherche a la detruire. Non Madame Konore a tord elle devrait se taire et sutout refuser de confondre M5-RFP et un parti politique car s’en etait pas un, mais plutot un mouvement qui a mis fin a la tyranie et a la dictature de Boua le ventru IBK le president le plus corrompu et nullard que le Mali n’ait connu depuis 1960.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here