Association DAAD-Alumni Mali : Pour promouvoir la coopération germano-malienne

0

La Maison de la Presse a servi de cadre, le mercredi 26 juin 2019, au lancement de l’Association Deutscher Akademischer Austauschdienst-Alumni Mali (DAAD-Alumni Mali) qui se traduit en français « Office Allemand d’Echanges Universitaires ». Ladite association a été créée par des anciens boursiers de l’Allemagne, qui sont engagés pour l’appui au développement et à la promotion des relations culturelles et interuniversitaires entre le Mali et la République fédérale d’Allemagne.

L’information a été donnée par le président de l’association, Dr Salabary Doumbia, Mme Dr. Victoria Van Der Land, lectrice du DAAD au Mali. C’était en présence de l’ambassadeur d’Allemagne, les membres de l’association et les anciens boursiers de DAAD Mali. M. Ludwig Jung, chargé d’affaires politiques à l’ambassade d’Allemagne, dans son mot de bienvenue, a précisé que cette association a été lancée par ses membres en novembre 2018 pour renforcer les liens universitaires et culturelle ente Allemagne et le Mali. Le DAAD ou l’Office Allemand d’Echanges Universitaires est une organisation du gouvernement Allemand qui soutient de l’échange académique dans tout le monde et aussi de plus de 25 ans au Mali. Selon lui, l’ambassade d’Allemagne est très heureuse et aussi très fière qu’il y est une association des anciens boursiers de DAAD au Mali.

Le président de l’association, Dr Salabary Doumbia a signalé dans son allocution qu’il ya d’excellente relation de coopération entre le Mali et l’Allemagne, les deux pays sont fortement attaché à ses valeurs culturelles qui pour nous est un gage pour le renforcement de cette coopération multiforme. Pour lui, les deux pays attachent également une attention particulière dans le domaine de l’éducation et de la formation. A ses dires, cette association a été créée le 15 novembre 2018, qui a eu son récépissé en février 2019, elle est à but non lucratif.

Parlant des objectifs de l’association, Dr Doumbia a cité quelques-uns qui sont entre autre: œuvrer pour la promotion et la préservation des cultures maliennes et Allemandes ;  servir de liaison entre les communautés allemande et malienne à travers des rencontres culturelles et artistiques ; organiser des conférences débats pour permettre aux chercheurs d’apporter leurs contributions à une meilleure compréhension des traditions et cultures des deux peuples ; renforcer le réseautage avec les associations d’anciens boursiers DAAD, les universités africains, voire d’autres continents ; promouvoir la possibilité de nouer de nouveaux contacts professionnels etc.

Par rapport à son adhésion, il dira que l’association est ouverte à tous, c’est-à-dire tout malien ancien boursier du DAAD et tout ce qui ont eu à faire une formation ou un stage en Allemagne et ailleurs avec le financement d’une organisation Allemande. Aussi concernant les ressources de l’association, il affirme que les principales ressources reposent sur les cotisations des membres, la vente de cartes de membre, sur les bonnes volontés (des dons, des subventions ou legs).

L’assemblée générale est l’instance suprême de l’association. Elle prend toutes les décisions importantes en ce qui concerne la vie et  les grandes orientations de l’association. Le bureau exécutif, élu pour 3 ans, est composé de 7 membres. « Nous avons des partenariats avec le DAAD, l’ambassade d’Allemagne, avec eux nous partageons beaucoup d’information sur les opportunités de formations, et l’encadrement des nouveaux boursiers », a laissé entendre le président de l’association.

Le chargé des affaires politique de l’ambassade d’Allemagne, Mme Victoria Van Der Land, dans sa présentation révèle que le DAAD est la plus grande organisation de bourse dans le monde et électif depuis 1925, l’objectif visé du DAAD de promouvoir les échanges universitaires internationaux. Le DAAD offre des bourses à des pays africains, dont ils ont 160 Association à travers le monde.

F C  

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here