ATT au pays : Ce qui va changer

0

Impatiemment attendu par l’ensemble du peuple malien, l’ancien président le Gal Amadou Toumani Touré est au bercail depuis le dimanche 24 décembre 2017. Ce retour marque un tournant décisif dans le processus de paix et de réconciliation, mais aussi dans la lutte contre le terrorisme.

Il a été humilié, haï et traité de tous les noms d’oiseau, au lendemain du coup d’Etat du 22 mars 2012 perpétré contre son régime démocratique.

L’ex-président Amadou Toumani Touré est de retour au pays, après cinq ans huit mois passés en terre sénégalaise.

Alors que les auteurs de ce coup vociféraient à qui veut les entendre qu’il n’affichait non seulement aucune volonté manifeste d’organiser les élections présidentielles, mais aussi n’arrivait pas à gérer la crise du Nord, où certaines forces obscurantistes débarquées de la Lybie à la suite de la mort du Mouammar Kadhafi, ATT, le héros du 26 mars 1991, avant le coup d’Etat de mars 2012, avait pris toutes les dispositions pour l’alternance démocratique.

Par ailleurs, l’ex-Chef de l’Etat avait mis en place des moyens humains, y compris des éléments de sa garde rapprochée, et matériels pour qu’un assaut soit lancé contre les ennemis de la Patrie.

Malencontreusement, le projet machiavélique de détruire en un seul jour ce qui a été construit des années durant s’est emporté du capitaine Sanogo et sa bande d’inconscients, aboutissant au Coup d’Etat. Ce fut la catastrophe, car la situation s’est aggravée qu’auparavant : le pays est quasi à genoux, l’insécurité gangrène partout, les conditions de vies pires et à peine les trois repas de la journée sont satisfaits.

Pour sortir de cette impasse, l’ancien président demeure la seule personne qui renait dans les cœurs des Maliens. Homme de paix, son retour est réclamé par les patriotes maliens pour bénéficier de son expertise au profit de la mère-Patrie: le Mali.

Depuis plus de deux ans, des voix se sont levées de part et d’autre, opposition comme majorité politiques, associations de soutien et de sympathisants sollicitant l‘actuel locataire de Koulouba, IBK, au sens du dépassement de soi, pour ramener son jeune-frère de l’exil dakarois, souhaité par la CEDEAO au lendemain du coup d’Etat.

Le dimanche 24 décembre 2017, l’ex-Chef de l’Etat a été reçu avec tous les honneurs dus à son rang à l’Aéroport International Modibo Kéita de Bamako-Sénou. Ce retour sonne déjà la mobilisation des Maliens autour de celui qui avait été renversé en mars 2012, comme le Messie de la paix et de la réconciliation au Mali.

Après cinq ans et huit mois, le régime IBK a compris que le retour de l’Enfant prodige et surdoué de Mopti est incontournable pour aider son grand-frère IBK à redresser le Pays.

Les premiers signes de la paix et de la réconciliation sont là. Il suffit de voir la mobilisation des personnes, dans tout Bamako, pour comprendre.

Pareil à Mopti où il a été également accueilli en héros, quand il s’y est rendu pour se recueillir sur la tombe de sa chère mère.

Pour la sécurité, les labyrinthes des régions du Nord, l’expertise de l’ex-Président ATT s’avère nécessaire pour sauver le Mali des mains des ennemis de la République. Qu’on le veuille ou pas.

Il peut être considéré même comme le père fondateur du G5 Sahel, parce qu’étant le premier à émettre un tel projet, même s’il était incompris de ses pairs de la région et de la France sous Sarkozy.

L’oiseau rare de l’armée malienne constitue une potentialité humaine d’où les autorités maliennes actuelles doivent puiser pour la paix et la réconciliation.

D.C.A
………………….

ACCUEIL DE L’ANCIEN PRESIDENT ATT: Du jamais vu !

Les Maliens sont sortis dimanche en grand nombre pour accueillir l’ancien Président Amadou Toumani Touré de retour de Dakar, après 5 ans et 8 mois d’exil. Selon des estimations, près de 100.000 personnes ont effectué le déplacement à l’aéroport international Modibo Keïta de Bamako-Sénou.

L’ancien Président ATT a eu droit à un accueil très populaire, le dimanche 24 décembre, de son retour de Dakar.

Plusieurs personnalités ont pris part à cet évènement de grandeur et hautement historique. Il s’agit des anciens Premiers Ministres Ousmane Issoufi Maïga et Modibo Sidibé, des anciens Ministres Hamane Niang, Modibo Kadjogué, Alou Badra Macalou, des Ministres de l’actuel Gouvernement, de l’ancien Maire de Gao, Sadou Diallo, des Leaders religieux, des Responsables du parti PDES, la Communauté ‘’ATT YAFAMA’’, des hommes, femmes, jeunes et adultes. Touts étaient tous au rendez-vous.

Ayant décollé aux environs de 10 h 20 mn à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar, l’avion transportant le Soldat de la démocratie a atterri à 11 heures 45 minutes sur le tarmac de l’aéroport international Bamako-Sénou où une foule de grands jours l’attendait.

Malgré les efforts des agents de la sécurité, la foule s’est transportée jusqu’au bas de la passerelle où le Premier Ministre Abdoulaye Idrissa Maïga devait l’accueillir avec son épouse.

Parvenu à se frayer le chemin, après l’accueil par le Premier Ministre, ATT et son épouse n’ont pu serrer les mains aux nombreuses personnalités présentes sur les lieux. Le protocole n’a eu d’autre choix que de faire venir le véhicule au milieu de la foule afin de les protéger.

Après 5 ans et 8 mois d’exil, l’ancien Président Amadou Toumani Touré retrouve les siens dans la ferveur et l’ambiance totale.

Parti à Dakar, à la suite du coup d’Etat le plus stupide de l’Histoire de l’humanité, contre son régime démocratique, le Général ATT retourne dans son pays à un moment où la situation du pays lui donne entièrement raison.

«Le retour d’ATT au pays est un acte courageux du Président IBK de la réconciliation nationale», estime un Leader politique qui ajouta que des Maliens ont besoin de se donner la main pour faire face aux défis du moment.

De l’aéroport jusqu’à la résidence privé du Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta, sise à Sébénincoro, une marée humaine est sortie pour saluer ce retour triomphal d’ATT.

Debout à bord de son véhicule de commandement, ATT a salué la foule tout au long de son parcours. Difficile de faire une estimation. Mais il faut noter que c’est la première fois que les Habitants de Bamako se mobilisent en si grand nombre pour accueillir un Homme, en occurrence un ancien Président de la République.

Habi Sankoré
……………………….

RETOUR D’ATT: QUAND IBK ENTEND L’APPEL DU ‘’SOFT’’

Dans notre livraison du 8 décembre 2017, ‘’Le Soft’’ a titré : ‘’Pour le retour d’ATT : Ce qu’IBK doit faire’’. ATT au retour au pays, a affirmé que son aîné IBK l’a appelé, il y a deux semaines pour lui dire qu’il est temps de rentrer à la maison. Ce qui confirme que le président IBK a bien entendu l’appel du ‘’Soft’’. Ci-dessous l’article en intégralité.

POUR LE RETOUR D’ATT: Ce qu’IBK doit faire

Exilé à Dakar au Sénégal depuis plus de cinq ans, l’ancien président malien, Amadou Toumani Touré, qui a été renversé en mars 2012, veut rentrer au pays. Ses partisans au sein de la société civile et militants des partis politiques, réclament son retour. Le hic, le Président Ibrahim Boubacar Keïta qui n’était pas aux affaires lors du départ d’ATT, peine à entendre cette doléance qui constitue indubitablement une affaire d’Etat. Décryptage.

En négociant le départ du Président démissionnaire en avril 2012 pour Dakar, les émissaires de la CEDEAO et les autorités de la transition de l’époque, lui avaient rassuré de tout mettre en œuvre pour faciliter son retour, au terme de la transition qui venait de commencer.

Quant à la transition dirigée par l’intérimaire Dioncounda Traoré, elle a pris fin depuis septembre 2013. Même lassés, ATT et sa famille restent confinés dans la capitale sénégalaise.

Au niveau sous régional, beaucoup de Chefs d’Etats membres de la CEDEAO, aux affaires lors de l’exil d’ATT, ne sont plus en poste.

Parvenu aux affaires par la voie des urnes en septembre 2013, l’actuel Président Ibrahim Boubacar Keïta a juré n’avoir rien entrepris pour entraver le retour de son cadet au bercail. Mais cette posture du Président Keïta qui est le Président de tous les Maliens, est mal perçue. Car le Président Touré a été accueilli au Sénégal pour le bon déroulement de la transition de 2012-2013 ayant abouti aux élections.
De ce fait, la moindre des choses que le pouvoir en place puisse faire est de remercier officiellement le peuple et les autorités du Sénégal pour leur hospitalité.

Il faut dire que le Président ATT qui a été deux fois Chef de l’Etat, n’est pas un citoyen ordinaire malien à Dakar. Son exil a été envisagé par les autorités de son pays. Son retour aussi mérite que ses hôtes soient simplement remerciés au nom du Mali. Simplement !

H.S
…………………
Dr ALOU BADRA MACALOU: Un autre fidèle à ATT, resté digne

Depuis le départ en exil forcé de l’ancien président Amadou Toumani Touré, l’ancien ministre des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, Dr Alou Badra Macalou est resté fidèle et digne à son ancien patron ATT.

Selon nos sources, Dr Alou Badra Macalou n’a jamais passé une semaine sans prendre les nouvelles d’ATT et de sa famille depuis sa résidence dakaroise, au Sénégal.

Soit il téléphone ou se déplace au Sénégal pour s’enquérir des nouvelles d’ATT.

Pendant dix ans au pouvoir, Amadou Toumani Touré a eu beaucoup de ministres dans ses différents gouvernements. Mais rares sont ceux qui sont restés reconnaissants après la chute de son régime.

Le Programme de Développement Economique et Social (PDES) qu’il a mis en œuvre, a enclenché les vannes du développement du pays. Certains de ses proches collaborateurs ont transformé les initiales dudit programme en parti politique.

Des hommes et femmes qui ont animé ce parti, les princes de l’époque, beaucoup ne sont plus du parti. Ce, depuis le coup d’Etat de mars 2012.

Exilé à Dakar durant cinq ans et huit mois, ATT s’est vu abandonné par plusieurs de ses anciens amis, les plus proches.

Parmi les quelques rares fidèles restés dignes durant toute cette période passée loin du pays natal, figure son ancien ministre des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, Dr Alou Badra Macalou.

Dr Macalou qui est très discret, n’a jamais passé une semaine sans prendre les nouvelles d’ATT depuis Dakar où souvent il se rend.

Il est aussi celui-là qui a été approché par des jeunes qui réclamaient le retour d’ATT auprès des autorités au moment où ceux qui étaient aux affaires avec lui, les rejetaient.

Parmi les activités menées par des jeunes de l’association pour le soutien à ATT, il faut noter la conférence de presse organisée à la maison de la presse de Bamako et le grand meeting de soutien, tenu au CICB, le 26 mars 2014.

Aussi, des initiatives de soutien se sont multipliées toujours par les mêmes jeunes sur les réseaux sociaux pour soutenir ATT et sa famille contre les accusations dont ils faisaient l’objet.

Habi Sankoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER