Centrales Solaires : Démarrage officiel des activités de SolarX-Mali

1

L’hôtel Radisson Collection de Bamako, a abrité, le jeudi 14 octobre dernier, la cérémonie de lancement des activités de Solarx-Mali, une société qui fait de l’énergie renouvelable et qui ambitionne de couvrir entre 30 à 40% des besoins des industriels maliens, avec un tarif compétitif par KWh. Plusieurs personnalités ont pris part à la rencontre présidée par le  DGA de l’Agence des énergies renouvelables.

Cette cérémonie de lancement, riche en couleurs, a été marquée par une causérie-débat animée par un panel composé de M Kharim GAMMACHET, Directeur Général de Solarx, Vladmir DUGIN, représentant d’Energy Access Vintures et Tiérno Bah, membre de l’organisation patronale des industriels du Mali.  Parmi les nombreux invités on retrouve plusieurs personnalités du milieu des affaires au Mali. Tous ont tenu à être au lancement des activités de SolarX dont l’offre de centrales à base de plaques solaires constitue, pour un secteur comme celui de l’industrie, une intéressante opportunité pouvant servir d’alternative à la cherté du coût de l’électricité produite par la société énergie du Mali. Avec Solarx les industriels ont, désormais, à portée de main, une solution innovante en devenant propriétaires de centrales solaires que cette société réalise sous forme d’un contrat de location-vente.  Pour le PDG de SolarX-Mali, cette société qui a fait ses preuves ailleurs a pour vocation principale d’installer des centrales solaires dans les prémices des industriels, afin de leur permettre de bénéficier d’une énergie renouvelable, à moindre coût incluant le financement. «Solarx apporte beaucoup d’ingénierie, beaucoup de financements pour permettre aux gens d’investir et de se convertir ; On a vocation à couvrir entre 30 à 40% des besoins ; On utilise le toit des gens et on vient surtout pour réduire la pression sur EDM SA qui pourra mieux se déployer», a laissé entendre M GHAMMACHET. Selon lui, ce qui fait la particularité de Solarx c’est bien l’utilisation du soleil. «C’est une énergie qui est là en temps réel. Il n’y a pas de raison d’aller chercher du gas-oil ou d’aller chercher un groupe électrogène ou payer une facture d’EDM Sa. Avec Solarx l’énergie est là, chez vous, elle est gratuite ; Bien sûr le client va payer sur un certain nombre d’années, le temps de financer l’investissement, après c’est une centrale qui lui revient et qui va lui servir pendant 25 an, voir 30 ans».  Dans son discours de lancement, Abdoulaye Ouattara, le représentant du Ministre des mines, de l’énergie et de l’eau et non moins Directeur Général Adjoint de l’Agence des énergies renouvelables, a exprimé la joie des autorités maliennes de recevoir SolarX, un partenaire très encourageant dans le domaine du solaire photovoltaïque. «La vision du gouvernement malien en matière d’énergies renouvelables, n’échappe à personne. Les représentants de l’Etat que nous sommes, avons reçu l’ordre du gouvernement de faire en sorte que les énergies renouvelables soient une réalité au Mali ; En raison de beaucoup de choses ; d’abord par rapport au climat, par rapport à la capacité d’ensoleillement que le pays regorge, à savoir 5,5 Kilowatts/m2 et un ensoleillement qui oscille entre 500 et 900 kilowatts/m2». Pour M Ouattara, il s’agit là d’atouts majeurs que le peuple malien gagnerait à mettre en évidence, afin de permettre à la population  d’accéder à une énergie  moins chère, efficace et moins polluant.  Pour le représentant du ministre, les énergies renouvelables sont une énergie du futur qui contribue non seulement à nous permettre de nous adapter aux réalités des changements climatiques, mais surtout «de préparer le futur pour la génération future». Le DGA de l’agence des énergies renouvelables a évoqué les missions assignées à son agence chargé par l’Etat de faire la promotion de l’utilisation à grande échelle des énergies renouvelables. Chose qui requiert, selon lui, la mise en place d’équipements efficaces et de technologies lui permettant d’atteindre ses objectifs. «Seule, l’agence ne peut pas ; Au niveau interne et au niveau externe elle a besoin de partenaires comme Solarx dont l’offre va lui permettre d’atteindre ses objectifs, c’est à dire la mise à disposition d’énergie de qualité protectrice de l’environnement et du climat », a-t-il conclu.

Papa Sow/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Bravo !!!!

    J invite Solar X a nouer avec partenaires financiers Russes et l Amader pour construire centrale solaire rurale pour les 703 communes du Mali surtout

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here