Covid-19 : 86 millions d’enfants menacés par la crise économique

0

Dans une nouvelle analyse sur la situation des enfants en période de covid-19, Save the children et l’UNICEF estiment que le nombre d’enfants vivant dans les ménages pauvres pourrait augmenter d’ici la fin de l’année 2020. Ces organisations font des recommandations pour éviter ce drame.

86millions d’enfants supplémentaires, soit une hausse de 15 %, pourraient vivre dans la pauvreté d’ici la fin de 2020, avertissent Save the children et l’UNICEF dans une nouvelle analyse publiée au cours de ce mois de mai 2020. Cette augmentation du nombre de ménages pauvres n’est liée qu’à la covid-19.

Annulation des années de progrès dans la réduction de la pauvreté des enfants

Save the children et l’UNICEF tirent la sonnette d’alarme pour dire que sans actions urgentes, d’ici la fin de l’année 2020, les enfants vivant sous le seuil de pauvreté nationale, notamment dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, pourraient atteindre 672 millions. Près des deux tiers de ces enfants seront en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, indique-t-on.

Selon Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF,« La pandémie de coronavirus a déclenché une crise socio-économique sans précédent qui épuise les ressources des familles du monde entier ». Cette situation, à l’en croire, pourrait « annuler des années de progrès dans la réduction de la pauvreté des enfants et de laisser les enfants privés de services essentiels ».C’est pourquoi elle recommande des mesures fortes et surtout concertées pour éviter cette tragédie humanitaire.  

Violation des droits des enfants

Save the Children et l’UNICEF préviennent que cette crise économique déclenchée par la covid-19 pourrait entrainer des difficultés pour les ménages de se procurer des produits de base, notamment la nourriture et l’eau, mais aussi d’accéder à des soins de santé ou à l’éducation. Outre cela, elle augmente le risque de mariage précoce, de violence, d’exploitation et d’abus des enfants.

Aux dires de Inger Ashing, PDG de Save the Children International,« Les effets choquants sur la pauvreté de la pandémie de Covid-19 toucheront durement les enfants.Les enfants sont très vulnérables à des périodes de faim et de malnutrition, même brèves, ce qui les affecte potentiellement toute leur vie ».Elle invite alors à agir « maintenant et de manière décisive ». Elle se dit convaincue que le monde pourrait « prévenir et contenir la menace de pandémie à laquelle sont confrontés les pays les plus pauvres et certains des enfants les plus vulnérables ».Le patron de Save the children ne fait donc pas de doute que ce rapport pourrait être « un signal d’alarme pour le monde ».

Ce qu’il faut

Ces deux organisations ne manquent pas de faire des recommandations pour maitriser toutes ces conséquences décrites. Elles invitent à une « expansion rapide et à grande échelle des systèmes et programmes de protection sociale, y compris les transferts monétaires, l’alimentation scolaire et les allocations familiales »

Save the children et l’UNICEF demandent de jeter des bases pour éviter de futures pandémies. Outre ces recommandations, elles suggèrent aux États des investissements dans d’autres formes de protection sociale, de politiques fiscales, d’emploi et d’interventions sur le marché du travail pour soutenir les familles.

Fousseni Togola

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here