Dévastation de trois villages des communes de Mahina, Goufan et Diokeli (Bafoulabé) par des feux accompagnés de vents violents : El hadj Balla Coulibaly, PDG de TME/ Mali Sarl fait parler son cœur

0

Certains villages  du cercle de Bafoulabé, notamment Bourémassou, communément appelé 880 dans la commune rurale de Mahina,   Ségé, commune rurale de Goufan  et Diakhaba, commune rurale de Diokéli ont été sinistrés en ce début d’hivernage par  les vents violents   dont les dégâts ont été énormes.

Des toîts de maisons emportés,  des habitations et des récoltes incendiées, des ustensiles de cuisine et plusieurs autres dégâts matériels importants ont été enregistrés. Fort heureusement, il n y a pas eu de pertes en vies humaines. Le président directeur général de TME/ Mali Sarl, El hadj Balla COULIBALY, fidèle à sa tradition, homme sensible aux problèmes, aux souffrances de ses concitoyens vient à nouveau de voler au secours des victimes de ce sinistre. Depuis que ce philanthrope a appris la nouvelle, il ne s’est pas fait conter pour être au chevet des victimes pour faire parler son cœur :  partager, secourir, consoler, réparer ce qui peut l’être, bref compatir aux souffrances des sinistrés de cette catastrophe naturelle en dépêchant une forte délégation sur les lieux. Elle était conduite par M. Koutou Makan FOFANA, conseiller communal de la mairie de la commune rurale de Oualia, accompagné de M. Samballa COULIBALY, ancien candidat aux dernières élections législatives dans la circonscription électorale du cercle de Bafoulabé sous les couleurs du parti Union pour la République et la Démocratie (URD), de M. Dialiké SISSOKO, représentant TME/Mali SARL et de plusieurs autres personnalités.

Partout où la délégation est passée, les habitants leur ont réservé des accueils chaleureux. Elle a remis des enveloppes symboliques à toutes les trois localités sinistrées en guise de contribution.

Pour la première étape de cette tournée humanitaire,  le chef de village de Bourémassou a apprécié le geste à sa juste valeur et a promis qu’il sera  utilisé à bon escient. Il a salué l’heureux donateur pour  sa solidarité envers eux et a exprimé sa satisfaction et celle de sa population pour ce déplacement dans leur localité. Le chef de village a formulé des vœux de bonheur, de paix, de cohésion sociale et de sécurité pour les donateurs et le Mali.

La deuxième étape de l’élan de solidarité fut la commune rurale de Goufan.Le maire de ladite localité, M. Dioncounda SISSOKO se dit très ému de cette marque de solidarité manifestée à leur endroit. Il a rappelé que l’heureux donateur n’est pas à sa première action dans sa commune.La Mairie de la commune rurale de Goufan a été électrifiée grâce à El hadj Balla COULIBALY. De ce fait, ce geste ne le surprend guère. L’édile a relevé qu’on reconnaît ses vrais amis pendant les moments difficiles.

La dernière étape de la visite humanitaire a été Diakhaba. Ici aussi, le chef de village a fait des prières et des bénédictions pour la délégation ainsi qu’au donateur. Il a salué le geste de solidarité du PDG TME/Mali et exprimé toute sa reconnaissance. Il faut signaler que  M. Samballa COULIBALY, fils de l’heureux donateur  a eu droit à bonus d’honneur et de considération en reconnaissancedes belles et bonnes actions charitables de son père, El hadj Balla COULIBALY, PDG de TME à toutes les étapes de cette visite humanitaire.

Moussa SISSOKO

XXXXXX

El Hadj Balla Coulibaly, PDG de la société TME/MALI SARL :

Apôtre du partage

Les milliers de personnes à qui il porte aide et assistance sans arrière-pensée le présentent comme un océan intarissable. El Hadj Balla Coulibaly, PDG de TME /Mali SARL, puisquec’est de lui qu’il s’agit, a une réputation qui a franchi les frontières de son pays en raison de sa générosité, son don de soi pour la cause d’autrui et ses actions humanitaires désintéressées.

Pour preuve, pas plus que la semaine dernière, il a dépêché une forte délégation pour aller s’imprégner, partager, compatir avec les habitants victimes des vents torrentiels qui ont causé énormément de dégâts matériels mais pas de pertes en vies humaines dans des villages du cercle de Bafoulabé.

Ce  Malinké bon teint est un humaniste à nul autre pareil. Ses actions de développement sont notoires dans plusieurs localités de la commune rurale de Oualia et ailleurs.

L’homme de cœur qui fait carrière dans la télécommunication mérite qu’une attention particulière lui soit faite.

Il vient de manifester sa solidarité envers les sinistres pour soulager leur souffrance. A travers cette visite de sa délégation à Bourémassou, Ségué et Diakhaba, il prouve que la solidarité et le partage ne sont pas de vains mots.Le déplacement de ses envoyés pour constater de visu et réparer ce qui est possible a comblé de réconfort les bénéficiaires, lesquels ne cessent d’évoquer ses actions antérieures au profit des autres. El HadjCoulibaly a réhabilité l’ensemble des pompes manuelles du village de Fangala.Il a acquitté les impôts et taxes pour l’année 2020 de plusieurs villages de la commune rurale de Oualia, sans oublier qu’il a aussi doté les femmes de Gomou d’unmoulin. Actuellement, l’enfant béni de Fatou FOFANAesten train de réaliser un réseau mobile à Bokongué avec l’appui de la Sotelma –Malitel.SA. Ce réseau permettra de couvrir non seulement tout le nord de la commune rurale de Oualia mais aussi le Kharata en besoin de réseau de téléphonie mobile. Savez-vous que de nombreuses localités du Khaarta, dans le cercle de Kita en cette ère des TIC n’ont accès à aucun réseau, ni de radio ni de téléphonie, encore moins de télé ? Il faut y être pour le croire. Il n y a que des autorités qui ne connaissent pas leur pays qui pensent que des cours être dispensés par voie de radio ou de télé à l’attention des apprenants.

El hadj Balla COULIBALY n’a pas pris des armes pour développer son terroir, il a travaillé pour  le faire. Il va continuer à le faire car, il a beaucoup d’ambitions pour son cercle qui est Bafoulabé en général et pour sa commune Oualia en particulier. Il a posé des actes notoires.  Au chapitre de ces actions, entre autres la construction et l’équipement de trois salles de classe de l’école fondamentale de Dialakon et autres localités de la commune financée par l’ANICT avec toute la confiance de la société TME.

Selon un conseiller communal de la mairie de la commune rurale de Oualia, la survie de la commune de Oualia dépend d’El hadj Balla COULIBALY. Cette année, il a volé au secours des citoyens de la commune en payant les impôts et taxes de plusieurs villages de la commune. Il a ajouté que : «  Grâce à El hadj Balla COULIBALY, la commune rurale de Oualia a pu bénéficier des subventions de l’ANICT » (Agence nationale d’investissement des collectivités territoriales).

Selon les griots, gardiens de la tradition mandingue, Dieu récompense qui il veut, comme il veut et nul n’y peut rien.

Les qualités et quelques actions phares de l’enfant béni de Fatou FOFANA

Et l’enfant béni de Fatou FOFANA ne monopolise pas pour lui seul, ce don, ce bonheur qu’Allah lui a fait. Il le partage avec ses parents du village, avec les gens dans le besoin. El Hadj Balla Coulibaly n’attend pas le mois d’octobre pour faire la solidarité. En tout temps et en tout lieu, ce Malinké pur-sang partage. En voilà un homme qui a honte de manger seul. C’est pourquoi, depuis qu’il a mis sur pied sa structure, il œuvre dans le social, l’humanitaire et les actions de développement dans les 30 villages de la commune rurale de Oualia et ailleurs. Enumérons entre autres ses domaines d’intervention : l’école (l’éducation), l’hydraulique villageoise, la santé, les travaux publics, le maraichage, la navigation à travers l’achat des pirogues pour faciliter la traversée du fleuve Bakoye. Dans le secteur de la religion, sa foi l’a déterminé à construire deux mosquées  dont l’une dans son village natal à Moriya et l’autre à Badumbé. La liste est loin d’être exhaustive. Comment ne pas évoquer le domaine de la télécommunication qui prend beaucoup de son précieux temps ? Il a été d’un grand appui dans l’extension de la téléphonie mobile dans le cercle de Bafoulabé. Le récipiendaire de la prestigieuse distinction de l’ordre du grand mérite à lui faite par la Société SEGIBEL-Canada international INC est sensible aux problèmes de désenclavement de sa contrée. Régulièrement depuis plus de deux décennies, il met à la disposition de la commune rurale de Oualia, une enveloppe conséquente pour l’entretien routier.

Ces travaux d’entretien routier sont effectués par les jeunes et se déroulent entre le pont de Toukoto et le village de Djoubéba, les deux limites de la commune de Oualia. Le mécène est aussi connu dans le secteur de la sécurité pour ses appuis. En effet, il a doté 14 Commissariats de Police en AUTO-COMS, c’est-à-dire les équipements de télécommunication. Des témoignages plus élogieux les uns et les autres fusent de partout sur l’homme. Patriote, humaniste, philanthrope, généreux, serviable, sociable, courtois.En un mot, c’est un homme humble modeste et effacé.Il a soulagé la souffrance des populations riveraines de tous les usagers de cet axe routier.

Il paie régulièrement les impôts et taxes des villages de Moriya et de Badumbé depuis l’avènement de la décentralisation intégrale au Mali.

Grâce à lui, ces deux villages ont reçu les trophées de citoyenneté de la commune.

Les largesses d’El hadj Balla COULIBALY touchent les  femmes. Il a aménagé un important périmètre pour la riziculture et le maraîchage en mettant à la disposition des bénéficiaires, une motopompe d’une capacité de 80 KWA. Cela participe de l’amélioration des conditions de vie des villageois bénéficiaires.  Citoyen hors pair, l’enfant prodigue de Badumbé se soucie toujours du bien- être des populations. C’est pourquoi, il considère l’école comme la seule voie de réussite. Ses contributions en faveur de l’éducation ne sont pas négligeables dans la contrée. Dans le cadre du programme de développement du Mali, le PDG de la société TME/Mali SARL a apporté son concours pour l’installation et l’équipement des radios de proximité dans certaines communes du cercle de Bafoulabé-région de Kayes. Pendant la période de soudure, il vole au secours de ses concitoyens en leur offrant des vivres dans certains villages de Oualia.

Pour ne pas passer sous silence certains de ses faits de portée patriotique, Monsieur COULIBALY a répondu présent lors des travaux de construction des locaux de la mairie de sa commune. Les bienfaits d’El hadj Balla COULIBALY, l’enfant adoré de Badumbé et de Moriya, méritent le respect des plus hautes autorités pour une distinction honorifique. Les Canadiens seraient-ils mieux placés pour voir et reconnaitre ses mérites que les autorités de son propre pays ?

El hadj Balla COULIBALY est un homme à découvrir et il est d’une espèce rare.Chapeau bas à lui.

Moussa SISSOKO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here