Face au double jeu du CNPS, le M5-RFP reconduit la même stratégie qui a fait tomber IBK

5

Tirant les leçons de la collaboration insincère des membres du CNSP depuis la prise du pouvoir, le 18 août 2020, le M5-RFP propose au CNSP, la signature d’un Accord de Collaboration clair et sincère pour réussir une Transition de rupture et de refondation d’un Mali Nouveau (Mali Kura) en lieu et place d’une transition de continuité en cours. Le M5-RFP se fonde sur les multiples revirements et décisions unilatérales dans le cadre de la gestion de la Transition.
Ci-dessous la lettre adressée au Vice-Président de la Transition du M5-RFP
Propositions du M5RFP pour la mise en place du CNT et pour un Accord de Collaboration. Il s’agit d’une lettre adressée au Vice-Président :
Faisant suite à la rencontre du samedi 14 novembre 2020 au Ministère de la Défense, à votre demande, avec la délégation du Comité Stratégique du Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (CS/M5-RFP), nous avons l’avantage de vous notifier nos propositions ci-après relatives à la mise en place du Conseil National de Transition (CNT), et pour un éventuel Accord de Collaboration afin d’insuffler une nouvelle dynamique de gestion de la Transition.
1. En l’absence de toute concertation dans leur élaboration et au regard des insuffisances criardes des deux (2) décrets du 09 novembre 2020 relatifs au CNT, nous demandons leur modification afin de permettre la prise en compte des préoccupations du M5-RFP et des autres composantes des forces vives de la Nation. Il y va de la stabilité et des enjeux de la Refondation.
2. Nous fondant sur l’affirmation de votre souhait d’une collaboration étroite avec le M5-RFP, nous proposons la signature d’un Accord de Collaboration clair et sincère pour réussir une Transition de rupture et de refondation d’un Mali Nouveau (Mali Koura) en lieu et place de la transition de continuité en cours. Pour ce faire, il y a impérativement un préalable à cette collaboration comme explicité au point 3 suivant.
3. Il faut nécessairement opérer un recentrage du processus de Transition axé sur les attentes réelles et légitimes du Peuple malien, à travers notamment :
– Œuvrer ensemble à une appropriation du concept de « changement de système » de gouvernance au Mali ;
– Mettre instamment en œuvre une stratégie concrète de sécurisation des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire par nos Forces de défense et de sécurité ;
– Diligenter les enquêtes et poursuites judiciaires contre les auteurs des tueries et exactions contre des manifestants pacifiques les 10, 11 et 12 juillet 2020 à Bamako et dans les régions ;
– Auditer urgemment et systématiquement les finances publiques et parapubliques, les cadastres domaniaux et miniers, l’aliénation du patrimoine immobilier de l’Etat, les projets sectoriels, les Institutions de la République, les grandes administrations (EPICs, EPAs : EDM, PMU, CMDT, AGEFAU, etc.) ;
– Engager sans délai une lutte implacable et irréversible contre la corruption, la mauvaise gestion et toutes les autres formes de délinquance financière, notamment en ce qui concerne les ressources allouées aux secteurs de la Défense et de la Sécurité.
– Procéder à la relecture intelligente de l’Accord pour paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, afin d’en assurer la mise en œuvre effective pour aboutir au retour progressif et définitif de la paix et de la sécurité sur l’ensemble du territoire national.
– Fixer un cadre, les conditions et un chronogramme pour le processus de refondation de l’État malien, en opérant de façon consensuelle les réformes, politiques, institutionnelles, électorales, territoriales et administratives pertinentes.
Conscient de sa responsabilité historique devant le Peuple malien dans le changement intervenu le 18 août 2020, le M5-RFP demeure engagé pour la réussite de la Transition, afin de préserver la vision et les impératifs du Changement qui sont à la base du mouvement national patriotique enclenché le 5 juin 2020.
En vous souhaitant bonne réception de la présente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Vice-Président, l’expression de nos considérations respectueuses.
Pour le Comité Stratégique
Choguel K. MAIGA

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Les autorités Militaires du CNSP ont très compris les enjeux des Politiciens du M5 RFP et d’autres. Avant la chute de I.B.K et de son régime ; les combattants du régime ont toujours dit que leur lutte à un seul objectif : Changement Radical du Système autrement dit la Mauvaise gouvernance.
    Quelques mois après la prise du pouvoir, le M5 RFP a montré sa face cachée: la recherche des grands Postes de Responsabilité. Et pourtant l’Imam Mouhamoud Dicko a très bien dit 《 Nous luttons pour un Changement Radical de Système et de Mauvaise gouvernance; pas à la recherche des Postes au haut sommet 》.
    Mais comment peut-on comprendre que plus de 700 à 800 dossiers se sont retrouvés sur la table dans le Bureau du Vice-président Assimi GOITA. C’est le comble. C’EST FINI LES MILITAIRES NE FERONT PLUS CONFIANCE AUX POLITICIENS..Mais c’est vrai on vient d’assister à la généralisation du soulèvement populaire à échelle nationale. En tout cas je conseille les Syndicats de stopper les grèves.
    La grève syndicale est un droit légitime. Mais au Mali actuel ; aucune grève n’est LA bienvenue ; car le Mali traverse énormément de crises. Les Cadres Syndicalistes doivent quand même apprécier la durée de la Transition : 18 petits mois de Transition. C’est CRIMINEL de la part des Syndicats et Politiques.
    Cela veut dire tout simplement que la presque totalité des Maliens sont faux et ARCHIFAUX. La presque totalité des Maliens sont foncièrement habitués aux malversations financières, au vol intelligent, au népotisme et à la corruption avec d’autres fléaux. Ils ont la nostalgie de retourner de faire ces mauvaises habitudes pratiques.
    N’oublions pas que ces Militaires sont des vrais Maliens qui sont sortis des grandes écoles Militaires comme ENA, ENI, ENSUP et autres.
    POUR MOI ; IL FAUT LAISSER LES MILITAIRES GÉRER CES 18 PETITS MOIS DE TRANSITION. ET après les Politiciens faites vous voir aux élections législatives et présidentielle de 2021.
    Tant que vous essayez de mettre les bâtons dans les roues de la Transition, alors vous allez être partie prenante du rallongement de la Transition. C’est ce que je vois.
    Que Dieu sauve notre MALI Amen amen yarabi. Merci beaucoup

  2. Ce n’est plus le M5-RFP, qu’ils trouvent un autre nom, ils n’ont plus de capacité de mobilisation ni de nuisance. C’est fini pour le M5, que chacun réjoigne son parti ou association de 0 à 1%.

      • La solution ne peut pas venir de ceux qui ont pille le tresor Malien et se sont enrichis sur le dos du peuple Malien. Etre bons patriotes c’est de dire NON au M5-RFP dans sa forme actuelle car dirige par des politiciens corrompus et corrupteurs comme Boua le ventru IBK qu’ils ont combattu avec la CMAS et d’autres comme Cheick Omar Sissoko et Bathily.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here