Humeurs de Décembre : Nous osons croire

0

Fin Décembre s’approchant à grands pas avec son lot de profession de «salamalecs» divers, de fêtes et surtout de pardon,  nous osons espérer, nous autres qui avons  encore le courage de suivre assidument les émissions de l ‘ORTM, à une résurrection  de cet organe étatique qui devient de jour en jour un organe de propagande digne de l’époque nazie de Goebbels.

Il nous revient donc  par devoir de mémoire de      dénoncer, toujours  dénoncer la politique de caporalisation des «esprits» qui s’installe de plus en plus par le fait des autorités de tutelle.

A propos de la querelle infantile qui a opposé IBK à lui-même,  aucun droit de réponse à la diatribe du Mandé massa  n’est passé sur l’ORTM (organe d’Etat pourtant) car dirigé de main de maitre par Choguel Kokalla, l’ancien animateur du COPPO contre IBK en 1997; ancien directeur de campagne d’ATT en 2002 contre IBK et Tiéblé, reconverti  en laudateur du régime IBK en 2015. Quelle métamorphose du chef des Tigres en si peu de…. Régimes !

Aussi, sont-ils en train de nous administrer par petites doses homéopathiques, l’idée du monarque absolu élu…, pardon,  envoyé par le Dieu Miséricordieux, tel Moise,  pour sauver les Maliens des flots. Que nenni ! Si non, pourquoi cette image  du Président IBK en slogan de campagne après celle du premier président de la République Modibo Keita après juste le jingle des différents journaux télévisés de 13h et  20 h ? Pauvre de nous !

L’ORTM doit pourtant savoir raison garder et surtout, se rappeler les «années de braise» de 1991 quand le peuple acceptait son mea-culpa après la victoire de la démocratie…. Mais autres temps, autre régime !

Aussi à l’approche de fin Décembre, mois de chrétienté et de pénitence par excellence, des vœux et des espoirs, nous espérons sur une mue de l’ORTM en 2016 afin qu’il devienne une voix plurielle….comme l’a voulu la révolution des années 1991.

Nous espérons, parmi les cadres de l’Etat, plus de sève juvénile afin de dire au revoir, tant soit peu dans notre Administration, à ces semblants de faux départs à la retraite…qui s’avère être la grosse combine qui consiste à reprendre en contractuels des agents régulièrement admis à la retraite alors que tous les droits  sont déjà réglés et payés. Sur ce registre EDM  SA  qui s’avère la société de pointe doit prendre exemple sur l’INPS, son voisin d’en face qui a organisé il y’a quelques exercices passés, avec plus ou moins de succès,  un départ négocié de ses agents d’un certain âge.

Nous espérons que nos hommes de foi grandiront plus et prierons beaucoup plus à côté de l’arbre de Noël et dans nos Mosquées  pour le bonheur du peuple et non plus seulement pour le bonheur et la santé du souverain…

Certains de nos Ministres, très compétents d’ailleurs gagneraient mieux à être modestes et moins «nombrilistes» afin de ne pas paraître aux yeux des Maliens  comme des extra-terrestres sortis directement d’un film Nollywoodien.

Enfin, que tous nos érudits et hommes de bonne foi délaissent la politique «politicienne» et prient pour la réalisation des grandes œuvres entreprises  pour «le bonheur et l’honneur des Maliens».

B. Sidibé

PARTAGER