La société civile face à la migration : Le ministre Sylla rassure

1
Migration

Du mercredi 16 au vendredi 18 Décembre 2015, la question de l’immigration était au cœur des débats et de l’intérêt d’organisations citoyennes, sous la houlette de l’altermondialiste Aminata Dramane Traoré. Leurs assises se sont conclues au CICB par une Journée internationale des migrants au cours de laquelle un rapport en bonne et due forme a été remis au ministre en charge de la problématique migratoire.

Tout a débuté mercredi matin au Centre Amadou Hampathé Bâ sis à Missira. A l’aide de projections-vidéo montrant la réalité des migrants, l’ancienne ministre de la Culture et du  Tourisme a campé le décor des discussions qu’elle a menées avec différents partenaires sur la question. Des alertes sur le phénomène climatique au rôle des mères sociales en passant par des panels initiés sur la problématique, de nombreuses propositions ont été faite aux autorités  par Aminata Dramane Traoré avec le dessein de convaincre que le phénomène migratoire est assez complexe et transversale pour que la recherche de solutions implique diverses sensibilités de la société.  L’ex ministre d’Alpha Oumar Konaré a en a profité pour fustiger  et dénoncer les recettes du sommet de Malte contre le phénomène migratoire en ces termes : «il est très dangereux d’assigner à résidence les migrants sachant que les Etats n’ont pas les moyens de leur proposer quelque chose pour qu’ils restent”.

“La rencontre (dénommée MIGRANCES, ndlr) n’est pas un exercice isolé”,  a par ailleurs  relevé la Dame au Foulard, qui a produit un document destiné aux autorités de son pays à travers le ministre  des Maliens de l’extérieur. Abdramane Sylla en a accusé réception, vendredi, à la faveur de la Journée internationale des migrants dont il profité pour lancer des alertes urgentes à la diaspora. Les drames à travers le monde font que le département a analysé la question de la migration irrégulière ainsi que les impacts sociaux négatifs qui peuvent en découler, a –t-il laissé entendre, ajoutant que les initiatives  du gouvernement ne sauront prospérer qu’avec l’appui des associations et acteurs. Une mention spéciale a été décernée à Aminata Dramane Traoré pour sa tribune ‘’MIGRANCES’’, qui traite les thématiques résumant “les défis actuels” de la migration.

En phase avec la politique nationale de migration, les recommandations formulées ont trait à la protection des migrants et au respect de leurs droits, à leur accès à un travail décent, à la valorisation des apports de la diaspora au développement national à travers des mécanismes de gestion appropriée, etc.

Toutes choses sur lesquels le représentant du gouvernement a rassuré en insistant notamment sur les bonnes intentions du chef de l’Etat en direction de la diaspora et l’importance qu’il attache à la place de ses compatriotes de l’étranger dans le devenir de la nation.

La collaboration entre le département et ‘’MIGRANCES’’ participe d’un stratégique  partenariat pour une contribution productive des investissements au développement et à  la croissance économique.  C’est pourquoi un appel a été lancé à toute la société civile pour abonder dans le même sens et contribuer à sonner le glas des tragédies qui font les choux gras des médias internationaux. Rappelons qu’à ce jour 376 migrants maliens ont péri dans leur quête d’eldorado.

Idrissa KEÏTA

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. ALORS, MEME SI VOS DIRIGEANTS N' ARRIVENT PLUS A RECONNAITRE NOTRE COMMUN ENNEMIS, MAIS ENSEMBLE, LES MALIENS POUR DIRE TOUS LES AFRICAINS DOIVENT SE LEVER CONTRE LES ARMMES BLANCHES ( FRANCE, USA, ETC… ETC… ET PRENONS NOTRE DESTINS ET SANS SOUCIS.
    NOUS AVONS TOUS EN AFRIQUE; AU CONTRAIRE LES BLANCS N' ONT RIEN CHEZ EUX, MAIS TOUJOURS NOS AUTORITES PARTOUT EN AFRIQUE, SONT LA ET SEULEMENT POUR NOUS FAIRE DES COMPLIMENT DES BLANCS: LA FRANCE A FAIT DES DONS, L;ALLEMENGNE, LA BELGIQUE ETC… ETC… DEPUIS PLUS DE 10000 ANS, C;EST EUX QUI VIENNENT VOLER: NOS RESSOURCES, ET MEME NOS FRERES ET SOEURS LES PLUS SOLIDES ET RESISTANTS.
    ET ON EN PARLE TRES TRES PEUX. PERSONNE NE NOUS DONNERA CEUX DONT NOUS AVIONS PERDUES DANS TOUS LES DOMAINS.
    LEVONS NOUS ET DONNONS NOUS LES MAINS, PARTOUT OUNOUS AVONS DES GUERRES, ON PEUT ET DOIT DISCUTER AVEC NOS PROPRES FRERES ET SOEURS, ET ENSEMBLE " DIEU" VIENDRA A NOTRE SECOURS.
    MERCI.

Comments are closed.