Initiative Spotlight : Pour prévenir et répondre aux violences faites aux femmes et aux filles

0

L’Initiative Spotlight a été lancée officiellement, le jeudi 5 décembre 2019. C’est une œuvre de l’Union européenne et l’Organisation des Nations Unies, qui s’engagent dans cette nouvelle dynamique mondiale « pluriannuelle » visant à éliminer toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles. 

L’initiative a pour but de fournir un investissement et un engagement renouvelés en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes comme condition préalable et comme ligne directrice pour la réalisation des objectifs de développement durable. Elle se veut aussi le fer de lance d’une approche conjointe et d’un partenariat entre l’ONU et l’UE afin de s’acquitter des objectifs de développement durable (ODD) de façon intégrée, conformément aux mandats concernés.

Prévention et Réponse aux violences faites aux femmes et aux filles

Le programme national de l’Initiative Spotlight « Prévention et Réponse aux violences faites aux femmes et aux filles au Mali 2018-2022 » vise à protéger les femmes et les filles contre les violences faites aux femmes et filles (VFF), y compris les violences basées sur le genre (VBG) ainsi que les pratiques néfastes. Cette initiative entend assurer une prise en charge holistique des survivantes et de promouvoir les droits des femmes et des jeunes filles à la santé reproductive. Pour ce faire, elle mettra un accent particulier sur les besoins spécifiques des groupes exposés à de multiples formes de discrimination croisée. D’un montant global de  cinq cent millions d’euros (500.000.000) dont 250.000.000 pour les huit pays africains concernés à savoir : le Libéria, le Malawi, le Mozambique, le Niger, le Nigeria, l’Ouganda, le Zimbabwe et le Mali, cette initiative est coordonnée par l’Union Européenne et les Nations Unies. Pour le Mali, le montant global alloué, s’élève à dix-neuf millions quatre cent quarante-quatre mille cinq cent dix-neuf dollars américains (19.444.519 USD). Ce montant servira à la réalisation des six axes d’intervention ou piliers, autour desquels s’articule le programme, dans les Régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso et le district de Bamako.

En effet, bien que le Mali ait adopté et ratifié la plupart des conventions régionales et internationales en la matière et malgré l’existence de plusieurs instruments juridiques et politiques de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles (VFF), force est de constater que celles-ci demeurent peu protégées et continuent à être victimes/survivantes de ces violences et pratiques néfastes.

 Six piliers pour un changement significatif

Selon les initiateurs de ce nouveau programme contre les  violences faites aux femmes et aux filles, il s’agit de parvenir à opérer un changement significatif. Pour atteindre cet objectif escompté, l’Initiative Spotlight s’articulera autour de six piliers : l’amélioration de l’environnement législatif et politique pour qu’il soit conforme aux conventions internationales ;  le renforcement des capacités des institutions nationales en matière d’application de la loi et de planification stratégique ;  la promotion des normes et valeurs sociales protectrices des femmes et des filles contre les violences, surtout au niveau communautaire et au sein des familles ;  la disponibilité et l’accès aux services de qualité pour une prise en charge holistique et équitable à l’endroit des victimes/survivantes, avec une attention particulière portée sur les besoins spécifiques des groupes exposés à des formes de discrimination croisée ; la disponibilité de données statistiques quantitatives et qualitatives actualisées dans le cadre de l’élaboration des lois et la mise en œuvre des politiques, des stratégies et des programmes en vue de permettre une meilleure lecture et une appréciation de l’ampleur et de la gravité du phénomène ; et  le renforcement des organisations de défense des droits des femmes en vue d’influencer les politiques et pratiques.

Le Chef de délégation de l’Union Européenne au Mali, l’Ambassadeur, Bart Ouvry, dira que l’Initiative Spotlight est un moyen d’appuyer une approche globale de la prévention et de la prise en compte des violences à l’égard des femmes et des filles dans les pays cibles, en partenariat avec les gouvernements et la société civile, et ce, de manière innovante.

« A travers cette initiative commune, qui réunit le gouvernement du Mali, l’ONU, l’UE et les acteurs de la société civile, nous espérons pouvoir apporter une réelle contribution à l’éradication de toutes les violences à l’égard des femmes et des filles », a déclaré l’Ambassadeur Bart Ouvry.

Sally

 Source : La Seconde

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here