La Confédération syndicale des travailleurs du Mali : En grève du 30 août au 1er septembre

2

La CSTM entend ainsi protester contre le silence du gouvernement qui entoure son cahier de doléances relatif notamment à l’intégration des contractuels qualifiés dans la Fonction publique des collectivités, l’arrêt immédiat du contrôle intempestif des conducteurs inter urbains et internationaux, la suppression des perceptions illicites dans les postes de contrôle.

En plus d’une baisse drastique du trafic routier, les services de santé et les compagnies de transport pourraient bientôt avoir à faire à une grève de trois jours– allant du 30 août au 1er septembre – à l’appel de la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM). En cause: le silence qui entoure son cahier de doléances décliné en nombreux points, portant sur l’intégration des contractuels qualifiés payés par les Associations de santé communautaire (Asaco) dans la Fonction publique des collectivités, le reclassement des techniciens de santé fonctionnaires des collectivités (sages-femmes et infirmiers d’état de niveau DEF) à la catégorie B2, le traitement diligent des salaires, arriérés de salaires des fonctionnaires des collectivités du secteur de la santé et l’octroi d’un statut aux agents de ce secteur.

Ce n’est pas tout. Elle réclame en outre l’arrêt immédiat du contrôle intempestif des conducteurs inter urbains et internationaux, la suppression des perceptions illicites dans les postes de contrôle sur les routes nationales, conformément aux conclusions des experts de l’Observatoire des pratiques anormales de l’espace Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), l’institution d’un système de contrôle unique des camions à l’entrée de Bamako, le traitement diligent des salaires et bien d’autres figurent aussi dans le cahier de doléances de la CSTM.

Autre cheval de bataille, la sécurisation systématique des domaines scolaires et universitaires, l’implication effective des éducateurs préscolaires et spéciaux, des enseignants et professeurs du fondamental, du secondaire général, technique et professionnel et supérieur ainsi que les chercheurs dans l’initiation, l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des programmes et innovations pédagogiques. Enfin, la formation et dotation en outils pédagogiques dans les nouvelles approches pédagogie convergente (PC) et Approche par compétence (APC) figurent en bonne place au chapitre des doléances.

La perspective du blocage qui pourrait s’en suivre va inquiéter les voyageurs.

Fani

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. L’état Malien n pas d’argent !!!!!!!! Et dépend des aides internationales pour beaucoup de choses

    Raison pour laquelle le Mali doit créer des entrepreneurs en masse via prêt garanti et pas des fonctionnaires improductifs sauf éducation et santé et sécurité et justice

  2. Les contractuels ne doivent pas compter sur la fonction publique le Mali est à 49% au lieu des 35% max de l’uemoa

    Les contractuels doivent pour’se stabiliser diversifier leur sources de revenus

    Agriculture et élevage par exemple ou prestations aux privées

    L’état Malien n pas d’argent !!!!!!!! Et dépend des aides internationales pour beaucoup de choses

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here