Les détracteurs du ministre de la sécurité et de la protection civile persistent dans leurs œuvres diaboliques : Une autre cabale lâche contre sa personne

0

Cette fois, c’est à travers d’un célèbre et engagé activiste que les détracteurs du charismatique ministre de la sécurité comptent l’atteindre. Il est victime depuis quelques jours de dénigrement et de diffamations les plus absurdes.

La folle rumeur ?

La prétendue admission de Badra Ali Diakité connu sous le sobriquet Ali24 au concours des commissaires de police sans pourtant concourir est purement de la poudre  aux yeux. Après plusieurs investigations menées auprès des  structures concernées, la rumeur relève purement de la diffamation savamment orchestrée contre Aly 24  par ricochet salir la réputation intacte  du Ministre de la sécurité intérieure.

Ces individus qualifiables aux terroristes des réseaux  sociaux ne cessent de surprendre plus d’un par leur techniques de dénigrement « morbides».

Pour cette fois, ils  vont  jusqu’à insérer le nom de la victime dans une liste  imaginaire du résultat du concours de recrutement des commissaires. Même si Albert Einstein soutenait que  l’imagination est plus forte que l’intelligente, ces individus vont cependant un peu  trop loin et malheureusement ne veulent plus revenir à la réalité car pour eux,  le vin étant tiré, il faudrait le boire.

La question qu’on n’est tenté de poser est: que gagnent ces experts dans la diffamation? Cachés derrière leur petit écran en usant de leurs doigts de diable, ils  ne font que taper sur  le clavier des propos mensongers  dans le seul but de ternir l’image des honnêtes gens dévoués pour la cause nationale. Journalistes, activistes ou arrivistes, ils enchaînent  que des balivernes.

Depuis un temps, ils ont lancé une cabale médiatique contre le Ministère de la Sécurité Intérieure en traitant son  premier responsable de tous les noms du diable. Sans succès dans leur manigance, ils  ont décidé maintenant d’emprunter une autre  stratégie qui déjà est vouée à l’échec comme les précédentes. Qui est derrière eux ?

Après l’histoire du protocole, celle des syndicats, ils  comptent désormais se servir de Badra Ali pour atteindre le Ministre, chose qui semble déjà vouée à l’échec.

Malgré leur expertise dans le domaine, ils sont toujours incapables d’atteindre cet  objectif pourtant très cher à leurs yeux.

Quand l’on est animé d’une haine viscérale, on devient aveugle et les choses les plus simples  nous échappent.   mensonge a  beau fait son temps, il sera éclipsé par la vérité en une fraction de seconde. Alors, nous venons ici avec une preuve palpable qui montre à suffisance que les détracteurs sans foi de Badra Ali ont perdu leur temps pour rien. Sur la liste des admis à ce concours  ne figure guère le nom Badra Ali. On se demande sur quelle liste, ils ont vu ce fameux  nom. Une question qui vaut son pesant d’or. Si le ridicule tuait encore sous nos cieux, ces  malfrats déguisés en hommes de media ou activistes, seraient morts au vu de cette liste qui dément leurs propos.

Le dernier arrivant, l’éminent professeur Clément Dembélé a surpris plus d’un en ralayant la fausse information sur une radio de place.

De toute façon, Ali 24 quant à lui reste serein avance lentement et sûrement. Il est convaincu qu’ aucun détracteur ne pourra être un obstacle à la mission qu’il s’est lui-même assignée,  défendre la patrie en sensibilisant les populations. Tout compte fait, on ne peut jamais cacher le soleil avec la main. Et même si l’information était vérifiée,  Aly n’est-il pas un citoyen malien? Ne doit-il pas se présenter à un quelconque concours ?

Pour l’heure le ministre fidèle à ses principes d’assurer valablement la quiétude des Maliens malgré  les actes barbares de l’ennemi commun à toute la planète terre. Vouloir le déstabiliser  c’est vouloir déstabiliser la république. Le peuple a heureusement compris les manigances de l’ennemi au-dedans comme au dehors. Fort heureusement sa survie y depend.

 

Amadingué  SAGARA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here