L’Imam Mahmoud Dicko, tout comme le président Modibo Keita, n’a fait que la sociologie du mal

60
Mahmoud Dicko
Mahmoud Dicko

Lisez ici nos analyses approfondies des propos tenus, au Mali et ailleurs, sur ce terrorisme international pour mieux comprendre les positions des accusateurs et de l’accusé.

C’est pendant une escale à Casablanca du trajet Montréal-Bamako, le 1er décembre dernier qu’on a vu sur internet des écrits accusant l’Imam Mahmoud Dicko d’avoir fait « l’apologie du terrorisme ». Cela, suite à l’attaque de l’hôtel Radisson de Bamako par des terroristes qui ont tué une vingtaine de personnes de différentes nationalités. A ce cercle très restreint de réprobateurs, s’est aussi et surtout joint le président de la république, que nous appelons depuis quelques mois : Notre très bon pilote IBK plébiscité mais perturbé par sa famille d’abord et ses amis à bord. Ce président, dans une entrevue à Jeune Afrique, lance: « Je réprouve totalement ces déclarations inappropriées. Ces propos ne sont ni les miens ni ceux du peuple malien…Ce que dit M. Dicko n’engage que lui ». Les auteurs de ces déclarations et textes accusateurs sont pourtant des citoyens maliens qui savent que l’Imam Dicko, tout comme Chérif Ousmane Madani Haidara et monseigneur Jean Zerbo, est un promoteur de la paix et de la tolérance au Mali. Au lieu de se référer et se limiter à l’écoute et à la lecture des versions partielles et partiales de la déclaration de Dicko, ne devraient-ils pas chercher à prendre connaissance de l’intégralité des propos de l’Imam avant de s’attaquer à lui ? Pourquoi ont-ils essayés précipitamment de discréditer, cet Imam Président du Haut Conseil Islamique du Mali, pourtant accessible ? Il faut d’abord préciser que contrairement à certains commentaires erronés, Dicko n’a fait sa déclaration qu’à Issa Kaou Jim seul sur les ondes de Radio Nyèta de Bamako. L’entrevue a duré 11 minutes 46 secondes dont 10 mn 58 s d’intervention de Dicko et 48 s de pose de questions en deux temps. C’est cette version originale de sa déclaration qui a été commentée par la presse écrite et parlée que nous avons attentivement analysé dans son contexte social, religieux et culturel.

Après avoir adressé un remerciement et salutation habituels à Dieu et aux auditeurs, l’illustre invité, en sa qualité de Président du Haut Conseil Islamique du Mali, a clairement et fermement condamné en bambara et en français l’attentat contre l’hôtel Radisson. A noter que c’était une émission en Bambara. L’Imam Dicko a clamé que « la religion musulmane n’autorise à personne de tuer une autre personne, même tuer un animal n’est pas chose permise par elle. » Il glorifia l’omniscience et l’omnipotence de « Dieu le Créateur de l’Univers qui a étalé la terre pour les humains gratuitement ». Il déplora le fait que les « humains temporairement installés sur cette terre désobéissent de plus en plus à la volonté Divine… Des humains font la criminalité, se permettent de blasphémer le Messager de Dieu couché dans sa tombe et favorisent la perversion sociale par la promotion, la légalisation et l’imposition de l’homosexualité »… « C’est provoquer Dieu. Si tu provoques Dieu, Dieu te provoque. Dieu sanctionne les humains par des catastrophes naturelles ou leurs envoie leurs propres fils nés sur leurs terres comme sources de leur châtiment. Mais, a-t-il bien précisé, deux fois, en français ainsi « ça ne justifie en rien l’acte terroriste qui est condamnable à tous égards ». Il a ensuite évoqué le désastre humain que « l’allemand Hitler a causé avec son nazisme par la mort de millions de personnes au monde. »

Il est remarquable que l’Imam Dicko ne s’est pas limité à condamner les attentats terroristes mais surtout à faire une analyse socioreligieuse des facteurs, endogène et exogène, qui les causent. Dans son analyse, c’est la dénonciation systématique qu’il a faite de l’homosexualité qui causa le déclenchement des flèches de contestation contre lui. Si son analyse socioculturelle était méchante ou navrante, elle aurait provoqué un tollé dans les milieux des formations politiques et des associations de la Société Civile.

Pour comprendre la grandeur socioculturelle des propos de l’Imam Dicko, évaluons la profondeur des extraits du discours du premier président du Mali, prononcé en septembre 1962, il y a 56 ans : «… souvenons-nous, nos vieillards nous ont dit que, dans le passé, au commencement de la religion musulmane, il y avait plusieurs villes  dépravées, maudites par Dieu. Une dépravation, malédiction causée par leur laxisme, le laisser-aller. Trop de laxisme qui a fait que les gens ont manqué de sérieux et oublié de vénérer Dieu. Si on veut sauvegarder la bonne réputation de notre pays, il faut qu’on sache se maitriser. Maitriser notre corps. Si on ne se maitrise pas, si les femmes trompent leurs époux, si les hommes détournent les femmes mariées, le mariage sera dévalorisé, de mauvais enfants naitront et le pays régressera. Que Dieu nous protège contre cela », a analysé, en digne représentant des Maliens, le président Modibo Keita.

Comment peut-on prôner, à la fois, l’humanisme et le sadisme ?

Pour un bref rappel d’un des faits honorables dans l’histoire de la rébellion sanguinaire au Mali, il est très important de souligner que :

En mi-avril 2012, quand toute la région du nord du Mali était occupée par des rebelles d’origine diverses, sans foi ni loi, c’est ce même Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique, qui a mit sa vie en danger pour aller négocier et obtenir la libération de 161 militaires maliens se trouvant à l’article de la mort. Surtout, il est parvenu à ouvrir un corridor humanitaire permettant à des milliers de civils de recevoir des nourritures, vêtements et médicaments indispensables à leurs survies. Pourquoi veut-on faire croire à l’opinion que ce même citoyen Dicko, qui a fait preuve d’humanisme puisse prôner le sadisme face à la mort d’une vingtaine de personnes innocentes ? Son tort fut d’avoir touché à la racine du mal que les « Plus forts » et leurs complices alimentent et entretiennent au détriment des « Plus faibles ».

Il faut noter que l’Imam Dicko et le Pape François ont la même conception néfaste de l’homosexualité comme l’a si bien mentionné notre confrère B S Diarra dans le journal, La Sentinelle, sous le titre : « Homosexualité : Le pape François et l’Imam Mahmoud Dicko sur la même longueur d’onde »

Sur le même sujet, les évêques de France aussi désapprouvent ces relations intimes entre les personnes de mêmes sexes : « la nature même du mariage (avait) été bouleversée…une fragilisation réelle de la vie familiale » était en cours.

Une grande réciprocité entre les analyses de l’Imam Dicko et celles du Guide suprême de la République islamique d’Iran, Ayatollah Sayed Ali Khamenei, qui a préféré s’adressé à la jeunesse occidentale par une lettre ouverte dont nous livrons des extraits :

« Les événements amers que le terrorisme aveugle  a provoqués en France m’ont poussé à parler encore une fois à vous, les jeunes… mais la vérité est que si de telles questions douloureuses ne préparent pas le terrain à la recherche de solutions et à des échanges d’idées, les dommages en seront redoublés… Je suis persuadé que seuls vous, les jeunes, avez la capacité de tirer des leçons des événements désagréables de ces derniers jours, afin de trouver de nouvelles voies pour construire l’avenir, et d’empêcher les déviations qui ont conduit l’Occident à sa situation actuelle…

« L’attitude contradictoire de l’Occident par rapport à l’Éveil islamique au sein du monde de l’Islam, est un exemple significatif des contradictions qui existent dans les politiques occidentales. Un autre exemple de ces contradictions est leur soutien inconditionnel au terrorisme gouvernemental d’Israël. Cela fait maintenant plus de soixante ans que le peuple opprimé de Palestine subit le pire genre de terrorisme.

« Je qualifie de cruauté cachée et très nocive, l’imposition de la culture occidentale aux autres nations, l’humiliation des cultures indépendantes et riches, et l’offense à leurs caractéristiques les plus vénérées, alors que la culture qui cherche à les remplacer n’en a aucunement la capacité. À titre d’exemple, la « violence » et « la débauche morale » qui sont malheureusement, devenues des éléments principaux de la culture occidentale, sont devenues inadmissibles dans cette même société», ainsi, a été interpellé la jeunesse occidentale, par le Président de la République Islamique de l’Iran, Ayatollah Sayed Ali Khamenei, le 29 novembre 2015.

Deux grandes personnalités françaises, Dominique de Villepin ancien Premier ministre et Emmanuel Macron, actuel ministre de l’Economie font leurs analyses de la situation préoccupante du terrorisme.

 « Ayons conscience que nous avons nous-mêmes en grande partie enfanté l’Etat islamique. Nous nous sommes enfermés dans un cercle vicieux », constate Dominique de Villepin.

 

Selon Emmanuel Macron, ministre de l’Economie de la France : « la société française devait assumer une « part de responsabilité » dans le « terreau » sur lequel le djihadisme a pu prospérerquelqu’un sous prétexte qu’il a une barbe ou un nom à consonance qu’on pourrait croire musulmane, a quatre fois moins de chances d’avoir un entretien d’embauche qu’un autre…si demain nous n’y prenons pas garde, il les divisera plus encore », a-t-il prévenu.

 

Lacine Diawara

 

PARTAGER

60 COMMENTAIRES

  1. « Ayons conscience que nous avons nous-mêmes en grande partie enfanté l’Etat islamique. Nous nous sommes enfermés dans un cercle vicieux », constate Dominique de Villepin. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Les dirigeants de certaines puissances mondiales bien que sachant les sources d’enrichissements des terroristes n’ont pas daigné faire quelque chose pour tuer ce mal dans l’œuf et voilà ce qui nous arrive aujourd’hui. Le temps de la prise de conscience au plan national comme internationale est arrivé. Nous populations et nos dirigeants devons travailler en synergie pour arrêter ce massacre d’innocents.
    NON AU TERRORISME!

  2. Les questions religieuses sont des choses que nous devons prendre avec beaucoup de précautions car nous sommes prêts à tout pour défendre nos divinités respectives selon nos croyances. C’est pourquoi nous devons modeler nos dires . *Allons-y voir de plus près les réalités centrafriquaines pour savoir le mal que peut faire un conflit religieux. Alors faisons attention à nos agissements.

  3. Le haut conseil de l’Imama a eu raison d’apporter son soutien à Dicko car les propos de Téssougué étaient vraiment injurier. Je suis Musulman, je n’ai pas de barbes et je ne suis encore moins terroriste. Menons ensemble la lutte contre le terrorisme mais en respectant les valeurs de notre religion;
    la barbe n’a rien à avoir avec le comportement. La barbe n’est pas symbole de terroriste.

  4. Moi je ne pense pas que nos responsables religieux locaux aient embrassés la route du terrorisme.
    Certes il y certains qui sont un peu radicaux mais il faut juste les rappeler à l’ordre.
    Et il faut aussi mettre l’accent sur la formation de nos différents Imams pour qu’ils ne trompent pas ceux qui n’ont pas assez de connaissances religieuses.

  5. Quand l’ex-procureur général dit « Le terrorisme doit être combattu et cela avec les armes qu’il faut »
    Cela est juste et bien dit. Tout le monde sachant donc où se cachent ces terroristes,( Syrie, Afghanistan, Nigéria, Irak sans oublier le nord Mali) il faut aller les mettre le grappin dessus et laissez nos pauvres parents pratiquer leurs religions. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  6. Quand l’ex-procureur général dit « Le terrorisme doit être combattu et cela avec les armes qu’il faut »
    Cela est juste et bien dit. Tout le monde sachant donc où se cachent ces terroristes,( Syrie, Afghanistan, Nigéria, Irak sans oublier le nord Mali) il faut aller les mettre le grappin dessus et laissez nos pauvres parents pratiquer leurs religions.

  7. Chacun a sa lecture de la déclaration du président du Haut Conseil, mais il faut noter qu’il n’a pas voulu aggraver la situation.
    Personne ne personne ne doit donc l’accuser d’être terroriste.

  8. Ce n’est pas du djihad que font ces gens mais plutôt du terrorisme ; ces gens qui posent ces actes ignobles ne sont pas des musulmans. Ils ont une idéologie suicidaire qu’eux-mêmes ont développée pour mettre à mal la paix mondiale. Donc il faut être prudent dans nos décisions pour ne pas violer les principes d’une quelconque religion.
    Nos religieux doivent aussi être prudent dans l’interprétation qu’ils font de cette situation.

  9. Dans cette lutte contre le terrorisme, il faut mettre l’accent sur les financements des mosquées certes mais; le plus important est le contrôle des hommes eux-mêmes car la mosquée peut-être construite par des sources pures mais les dirigeants peuvent être manipulés par d’autres personnes

  10. Le procureur Tessougué n’avait pas le droit de tenir de tels propos car en tant que surveillant général du respect des droits et devoirs de tous les citoyens il doit analyser les situations dans les moindres détails pour éviter de se tromper et non proférer des paroles comme un « homme de la rue ».

    Chez nous on dit quand tu parles au chien il faut aussi parler à l’os. A l’Imam Dicko aussi on peut dire que les attaques que mènent ces terroristes un peu partout dans le monde irritent beaucoup la majorité de la population qui pensent que ces gens posent leurs actes malsains au nom de l’Islam donc il doit bien choisir le cadre et analyser de même la situation avant de tenir des propos qui nous mettent dans des situations désagréables.
    A bon entendeur, SALUT !

  11. Souvent, la parole nous échappe sans qu’on ne s’en rende compte. Mais l’essentiel est de s’en rendre compte et si je me souviens bien Mahmoud Dicko s’est déjà expliquer sur ce point.
    Le journalistes maliens devaient voir ce côté des choses avant de faire leurs analyses des discours.

  12. Je pense les propos du PG étaient vraiment DÉPLACES car au-delà même de susciter la polémique peut conduire à des tensions inter-religieuses ce qui serait vraiment déplorable pour notre pays qui sort d’une crise et n’a pas besoin d’une autre qui va nous ramener dans des situations dangereuses.

  13. J’ai versé le sang des Hommes sur cette terre et ce sont des cris de haine amoureuse qui me vinrent aux oreilles, ils venaient à la fois du paradis et de l’enfer.

  14. Ce qui nous fatigue dans notre pays,C’est la transformation que nos journalistes font des propos des personnalités dans notre pays.
    Pour pouvoir vendre,ils sont prêts à faire tout,même ce que le code de bonne conduite du journalisme proscrit.Ils ne font que désinformer le peuple peuple pour créer la polémique.

  15. mais quelle idéologie alors cet imam veut nous dire que la guerre pakistan -Israel est due au fait que les homos sexuel vivent là bas ou quoi ?Son opinion est fausse .Et n’est il pas dits dans leur écrit que tu ne jugeras point alors pourquoi les juge t-il ?
    Qu’il ai le courage de dire que c’est la pratique dérouté de l’Islam qui les conduit au terrorisme.
    VIVE IBK CITOYEN 1er du Mali et suportaire de la paix en Afrique et dans le monde.

  16. Ayons le courage de dire les choses telles qu’elles sont. 🙄 🙄 🙄 🙄
    Mahamoud Dicko devais pas tenir un tel disours à un tel moment.
    Un homme religieux de sa trempe est trop écouté et tout ce qu’il dit est suivis par un grand de personne.C’est pourquoi il doit toujours contrôler tout ce qu’il dit.

  17. Encore un terroriste qui parle nous Mali nous somme indépendants.
    Il faut combattre le terrorisme comme s’il n’y avait pas de négociations, et négocier comme s’il n’y avait pas de terrorisme.
    La pauvreté et bas niveau d’éducation favoriseraient le terrorisme. Ce type de raisonnement est particulièrement contestable car, comme nous l’avons vu, le terrorisme n’est vu que dans sa dimension criminelle et son objectif politique est transformé en un objectif purement économique

  18. Les actes de terrorisme ne peuvent jamais se justifier, quelque raison que l’on puisse faire valoir.
    QUELLES SONT LES CAUSES DU « TERRORISME INTERNATIONAL » ?C’est la question que tous le monde se pose.
    Pour savoir comment lutter contre le « terrorisme », il faudrait d’abord se poser la question de comment naît le « terrorisme », quelles en sont ses causes profondes. Faut-il en chercher l’origine dans la religion, dans l’écart de richesse entre le Nord et le Sud de la planète, dans le conflit israélo-palestinien, dans l’opposition entre civilisations occidentale et islamique, ou dans d’autres facteurs socio-politiques ? Si tous les auteurs ne sont pas d’accord entre eux sur la réponse à cette question, il est intéressant de prendre du recul et de voir le « phénomène terroriste » dans son évolution historique. Le « terrorisme international » ressurgit chaque fois qu’un monde en évolution (trop) rapide donne l’impression – subjective ou objective – à de trop grands groupes de gens qu’ils sont marginalisés », explique le professeur belge Rik Coolsaet. « Un monde où trop de dimensions paraissent évoluer trop vite et qui donne ainsi l’impression à trop de gens qu’ils n’en font pas partie, qu’ils restent à la limite de ce monde, qu’on ne tient pas compte d’eux. C’est précisément ce qui forme le terreau sur lequel de petits groupes extrémistes -sorte d’avant-garde autoproclamée- essaient de justifier leurs « actes terroristes » pour se doter eux-mêmes d’une auréole de combattants de l’injustice. Il en fut ainsi il y a 70 ans. Il en fut ainsi il y a 100 ans. Il en est ainsi aujourd’hui. »

  19. Le terrorisme est devenu un combat du monde entier, nous devons agir envers le même sens, les maliens et les autres pays du mondes entier se sont dit un monde sans terrorisme.
    Nos religieux et hommes de justice doivent s’entendre afin de faciliter le chemin de ce combat.

  20. Sincèrement, j’ai pensé que l’épilogue de l’imam DICKO était tourné. Malheureusement, je constate que les journalistes veulent nous traîner toujours dans ces polémiques stupides. Je pense que si nous sommes arrivés à ces polémiques c’est de la faute aux journalistes qui ont fait une mauvaise interprétation des dires de l’imam. Sinon aucune raison ne saurait justifier les nombreuses vies arrachées par ces ennemis de Dieu au nom de je ne sais quoi.

  21. Les actes de terrorisme ne peuvent jamais se justifier, quelque raison que l’on puisse faire valoir.
    QUELLES SONT LES CAUSES DU « TERRORISME INTERNATIONAL » ?C’est la question que tous le monde se pose.
    Pour savoir comment lutter contre le « terrorisme », il faudrait d’abord se poser la question de comment naît le « terrorisme », quelles en sont ses causes profondes. Faut-il en chercher l’origine dans la religion, dans l’écart de richesse entre le Nord et le Sud de la planète, dans le conflit israélo-palestinien, dans l’opposition entre civilisations occidentale et islamique, ou dans d’autres facteurs socio-politiques ? Si tous les auteurs ne sont pas d’accord entre eux sur la réponse à cette question, il est intéressant de prendre du recul et de voir le « phénomène terroriste » dans son évolution historique. Le « terrorisme international » ressurgit chaque fois qu’un monde en évolution (trop) rapide donne l’impression – subjective ou objective – à de trop grands groupes de gens qu’ils sont marginalisés », explique le professeur belge Rik Coolsaet. « Un monde où trop de dimensions paraissent évoluer trop vite et qui donne ainsi l’impression à trop de gens qu’ils n’en font pas partie, qu’ils restent à la limite de ce monde, qu’on ne tient pas compte d’eux. C’est précisément ce qui forme le terreau sur lequel de petits groupes extrémistes -sorte d’avant-garde autoproclamée- essaient de justifier leurs « actes terroristes » pour se doter eux-mêmes d’une auréole de combattants de l’injustice. Il en fut ainsi il y a 70 ans. Il en fut ainsi il y a 100 ans. Il en est ainsi aujourd’hui. »
    Les hypocrites se gardent bien d’ôter leur masque, et d’attaquer en face.
    Ce iman est un faux religieux et vive la loi

  22. mais quelle idéologie alors cet imam veut nous dire que la guerre pakistan -Israel est due au fait que les homos sexuel vivent là bas ou quoi ?Son opinion est fausse .Et n’est il pas dits dans leur écrit que tu ne jugeras point alors pourquoi les juge t-il ?
    Qu’il ai le courage de dire que c’est la pratique dérouté de l’Islam qui les conduit au terrorisme.
    VIVE IBK CITOYEN 1er du Mali et suportaire de la paix en Afrique et dans le monde.

  23. La terreur est un crime contre l’humanité. C’est une attaque brutale contre les innocents. L’Islam est une religion qui signifie la “paix”. Dans le Coran, livre saintde l’Islam, Dieu commande aux croyants d’apporter la paix et la sécurité au monde. Le terrorisme et toutes les autres turpitudes sur terre sont des actes que Dieu ordonne aux musulmans d’empêcher. La moralité islamique n’est pas la source du terrorisme mais son remède. Ceux qui ont recours au terrorisme ou qui le supportent au nom de l’Islam sont dans une grande erreur. Ils commettent un crime désapprouvé par Dieu dans le Coran. Tous les musulmans doivent dénoncer le terrorisme de toutes sortes et partager les chagrins des victimes.
    Iman Dicko est faux et ne fait que du fajux

  24. Certes la liberté d’expression et d’opinion implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. Mais elle ne doit pas être utilisée comme un instrument de haine raciale, nationale ou religieuse ou l’appel à la violence physique contre les individus et de même pour la diffamation et la calomnie. C’est dommage que nos journalistes utilisent la diffamation et la calomnie comme une voie pour leurs intérêts mesquins. Comme pour preuve, l’affaire de l’imam DICKO dont son avis sur les actes terroristes dans notre pays a été diffamé par ces journaleux.

  25. Je pense qu’il est grand temps qu’on mette un terme à cette histoire de l’Imam DICKO. En effet, le guide spirituel a été victime d’une mauvaise interprétation de ses propos par les journalistes affamés. Vivement, ces polémiques cessent pour le bien de tous.

  26. Le président du Haut Conseil Islamique Imam DICKO n’a jamais fléchi quant à sa position sur le terrorisme et l’homosexualité dans le monde et surtout au Mali. En effet, la dernière attaque terroriste dont à l’objet l’hôtel RADISSON dans notre pays, l’imam s’est illustré en condamnant ces actes barbares et odieux. Mais malheureusement, cela a été compris de travers par ces journalistes qui a créé une polémique sans précédent.

  27. Je pense que si nous en sommes arrivés à ce stade dans cette affaire c’est à cause des torchons écrits par ces soit disant journalistes. Si les faits étaient relatés tels qu’ils étaient, on ne serait pas. Vivement qu’on en finisse avec cette histoire.

  28. Le journaliste est la conscience morale de l’opinion publique et de la société civile. Il expose des faits susceptibles d’aider le public à accéder à la vérité. Il contraint ainsi les autorités politiques à la transparence. N’oublions jamais que la raison d’être du journaliste est la quête de la vérité. Il est en droit de dénoncer mais doit disposer de preuves irréfutables : c’est ainsi, notamment, qu’il aide à construire ou à renforcer la démocratie. Mais Mr les journalistes, vous semblez oublier le rôle qui le vôtre. Je pense que si vous aviez traduit fidèlement ce qu’a dit l’imam DICKO, on en serait pas là entrain de faire des polémiques incessantes.

  29. L’Imam Dicko fait une confusion totale. Ces terrorismes se proclament musulmans alors qu’ils ne le sont pas. Ils sont financés par détruire l’Islam à travers ces actes malsains. Si nous suivons bien l’idéologie de l’imam on peut poser cette question” Les victimes ont -ils provoqué Dieu?

  30. Ces terroristes utilisent les jeunes innocents avec des faux enseignements islamiques. C’est une vraie gangrène qui doit nous mener à réfléchir sur l’éducation de nos enfants. Dicko oublie que Dieu n’a pas besoin de ces individus malintentionnés de le venger alors cela ne doit pas être raison pour tuer des innocents qui ne demandaient qu’à vivre. On ne tue jamais au Nom de l’islam ou d’ALLAH

  31. Les djihadistes veulent créer une barrière entre les états islamiques et les autres pays. Ils se disent musulmans extrémistes. C’est un problème à traiter avec réflexion donc l’imam Dicko doit savoir que même l’Arabie Saoudite a été éprouvée avec la bousculade de Mina. Dois-je comprendre que les pèlerins doivent refuser de se rendre au Hadj? ou c’est parce que Dieu les a châtié pour des péchés? Je pense que non Imam

  32. Nous devons lire assez au lieu de faire du civisme car la religion est très importante dans la vie d’une société et les religieux apaisent les tensions et incarnent la sagesse et aussi un rôle d’éclaireur
    Or une société sans éclaireur est vouée d’avance à l’échec donc l’imam Dicko doit contrôler ces discours et doit être un exemple à suivre

  33. La religion ne transforme pas les hommes en criminels, mais ce sont les criminels qui utilisent la religion comme alibi de leur soif de pouvoir donc je soutiens le président IBK car c’est une grosse erreur de l’imam. Dieu éprouve celui ou celle qu’il veut

  34. Les salafistes djihadistes sur les attentats suicides et les considèrent contraires à l’islam, ainsi que des attaques contre des civils
    Cette mouvance du salafisme se refuse à limiter l’action religieuse à la prédication et fait du djihad armé le cœur de son activité. Les salafistes de cette tendance sont ainsi favorables au combat, afin de libérer les pays musulmans de toute occupation étrangère mais également de renverser les régimes des pays musulmans qu’ils jugent impies pour instaurer un État authentiquement islamique.

  35. Ces terroristes se proclament musulmans alors qu’ils ne le sont pas. Ils sont financés par détruire l’Islam à travers ces actes malsains

  36. Ces jeunes n’ont de l’islam qu’une connaissance extrêmement limitée et lacunaire. Beaucoup d’entre eux ont découvert l’islam juste avant leur départ. Ils se présentent tous comme des néo-convertis, même les musulmans de naissance. Certains sont passés de la petite délinquance à l’islam djihadiste en seulement quelques mois

  37. Il faut lutter sans merci contre le terrorisme. Contre tous les terrorismes, celui des pauvres, souvent spectaculaire et aveugle, comme celui des puissants, plus sophistiqué ou ciblé, celui des organisations apatrides, comme celui des Etats, ennemis ou alliés. Il faut lutter tous les terrorismes, car la terreur est toujours injustifiable, tout comme la vengeance. C’est pourquoi la réponse juste à ce phénomène doit être mise dans un cadre de légalité voire de légitimité et ne consiste plus, donc, à s’engager dans une guerre sans limite de longue durée.

  38. Cette sortie de l’imam a été un fiasco. Je pense qu’il ignore les vraies motivations de ces terroristes. Ils n’agissent pas au nom de Dieu ou de l’islam car ces agissements ternissent l’image de notre noble religion.

  39. Daniel Tessougué à tort dans son bras de fer entre lui et le président du haut conseil islamique, ce n’est pas parce qu’il est d’une religion différente qu’il se permettra de faire de la diffamation vis-à-vis de la religion musulmane. Les musulmans ne sont point d’accord avec cela.

  40. Le gouvernement doit prendre le cas de la lutte contre l’homosexualité au sérieux, l’homosexualité est en train de prendre de l’ampleur au Mali. Les autorités doivent mener des enquêtes et traquer tous les personnes qui pratiquent ce genre d’acte sur le territoire malien.

  41. Je ne demande parfois si les leaders sont conscient de la crise multidimensionnelle dont travers le Mali. Les leaders religieux censés faire véhiculer les paroles divines, de sensibiliser, de conscientiser et d’inculper la bonne foi aux fidèles sont devenu aujourd’hui des leaders déstabilisation, d’incitation à la haine et la violence. Mais ou va notre pays avec ces leaders religieux.

  42. Je pense qu’on doit donner à César ce qui appartient à César. La politique doit être animée par les leaders politiques et la religion doit être animée par les leaders religieux, chacun est mieux de son côté. La politique est domaine très dangereux pour la religion, les deux domaines ne rimes point ensemble, la politique malienne est l’art de mentir.

  43. ➡ Le monde de la politique est un monde parallèlement opposer à se celui de la religion. L’aventure de leaders religieux dans la politique est une très mauvaise idée. Les maliens font confiance au leader religieux parce qu’ils font circuler plus ou moins les messages de Dieu, mais la politique est plus ou moins l’art du mensonge, de la trahison et de mauvaise foi. ➡

  44. IBK n’est sous la pression de personne et n’a peur de personne, IBK est en train de faire ce qui est mieux pour son pays. Ce sont les détracteurs qui font croire à la population malienne des balivernes. IBK n’à donner la priorité à qui que ce soit, dans sa politique de gouvernance IBK a considération pour toutes les personnes et religion. Alors ne créons des polémiques autour de cela.

  45. Je pense que le journaliste veux jeter de l’huile sur le feu, cet article est rédiger le seul but d’inciter à la haine et faire à l’opinion nationale des balivernes. Le pays n’a point besoin de cela tout est bien qui finit bien, lors d’une rencontre entre le président IBK et le guide Haïdara le courant à bien passé et les choses sont rentré dans l’ordre.

  46. Si les religieux s’aventurent à se lancer dans la politique, je suis convaincue que la balance se penchera du côté de la politique. La population accordera plus d’importance aux politiques qu’aux religieux.

  47. Le Mali est un pays laïc, les leaders religieux pour la grande considération que la population malienne garde toujours en eux, ils ne doivent jamais être le plus vues sur la scène politique, sinon surement la population finira par croire encore plus au politique qu’aux leaders religieux.

  48. Certes, la population malienne croire le plus aux religieux qu’aux politiques, mais la politique et la religion sont des domaines très différentes. Je pense que les religieux et les politiques doivent travailler ensemble car leurs objectifs plus ou moins commun restent la bonne marche du pays.

  49. Je pense que tous ces leaders religieux, politiques et juridiques sont tous sur une même raison, mais le problème est qu’ils ont tous une manière différente à eux d’exposer leurs idées, ou encore leur dire. Je pense que tous ceci doit prendre fin car actuellement les maliens n’ont point besoin de cela.

  50. Au Mali, un chef religieux n’est pas digne de la politique. On peut être chef religieux et être utile aux autorités de son pays sans pour autant faire de la politique. Certains chef religieux maliens se sentent mieux dans la politique que dans la religion. Quelle déception pour les religieux que nous nous sommes d’entendre que notre imam a été victime d’un lobby puissant des homosexuels. 😉 😉 😈 😈 😈 😳

  51. Le Coran ainsi que la Bible interdisent tous l’homosexualité. Donc tout religieux qui pratique l’homosexualité commet un péché grave aux yeux de la religion. Le pire est que certains pays sont en train de légaliser le mariage entre des personnes de même sexe.

  52. Tu es musulman tu es pour l’homosexualité a plus forte raison, tu l’es aussi, la religion n’a plus besoin de toi. L’imam Dicko qui n’est allé par deux chemin à dit, suite à l’attaque de l’hôtel Radisson, que l’homosexualité est une pratique interdite par le coran. Vu que cette pratique a tendance à l’emporte dans nos société, il a même supposer que cette attaque pouvait être une punition divine.

  53. Il y a des siècles que le prophète Mohamed, paix et salut sur lui, avait dit que la fin du monde sera précédée, sinon annoncée par des signaux tels que le mariage entre des personnes de même sexe, l’adultère en vogue, la grossesses des fillettes, l’escroquerie et que le rapport sexuel deviendra une fierté pour les uns et les autres, j’en passe.

  54. L’homosexualité, comme l’a dit l’imam Mahamoud Dicko, est un phénomène occidental. C’est l’occident qui nous a fait connaître cette pratique maudite dans le Coran et dans la Bible. Au yeux de ces deux religions, l’homosexualité est un grave péché. La Bible dit même que les personnes qui se marient, étant donné qu’elles ont le même sexe, doivent toutes deux être condamnées par la religion.

  55. c’est l’occident qui fait la promotion de l’homosexualité en Afrique et dans le monde. C’est en Europe que les pays ont légalisé cette pratique. Rares sont des pays européen qui n’autorisent pas le mariage homosexuel.

  56. Le passage de l’homme sur terre a tendance à connaître sa fin. L’homosexualité est une pratique parmi tant d’autre que le prophète (PSL) avait averti aux êtres en signaux de fin du monde. De ce fait peut déduire les mariages homosexuels comme étant une malédiction à la base de tous les maux que le monde connait aujourd’hui.

  57. Je profite de cette occasion pour informer le fameux juge, pas moins procureur général près la cour d’appel de Bamako, Daniel Amagouin Téssougué, à revoir la Bible qui est son texte sacré. L’imam Dicko n’a fait que dire ce que le Coran stipule et ce qu’il pense de l’attaque de l’hôtel Radisson Blu qu’il a qualifié de colère de Dieu contre l’homosexualité. Et le pape François l’a dit lui aussi que l’homosexualité est interdite par la Bible.

  58. Mahmoud Dicko a tendance a devenir un homme politique en tenant des propos versatiles et bicephales.
    Il reprouve d’un coté l’acte et de l’autre coté il l’apprecie en se comportant comme un messagé quand il dit que cet acte vient de Dieu qui nous a envoyé ces terroristes en guise de punition de nos actes et que le pire est à venir si on ne change pas. Certe cela est vrai, le coran est completé par les hadiths et un hadihs authentique du messagé (pslf)dit que partout où la perversion, ‘injustice, la corruption prennent de l’ampleur et que ceux qui doivent empecher ces perversions ne font rien alors, la colère d’Allah arriva et n’epargne personne. Mais helas mahmoud Dicko oublie que son institution fait parti de ceux que Dieu a designé et qui doivent empecher l’injustice aussi bien que les gouvernants. mais helas ces religieux ont fui leur devoir régalienne et pensent que leur rôle est tout simplement de denoncer. Qu’ils se detrompent, la verité est que ils ont tous en vue leurs projets individuels qui les préoccupent plutôt que la société.
    Qu’Allah nous donne des dirigeant près à se sacrifier pour le pays Amen

  59. Mahmoud Dicko a tendance a devenir un homme politique en tenant des propos versatiles et bicephales.
    Il reprouve d’un coté l’acte et de l’autre coté il l’apprecie en se comportant comme un messagé quand il dit que cet acte vient de Dieu qui nous a envoyé ces terroristes en guise de punition de nos actes et que le pire est à venir si on ne change pas. Certe cela est vrai, le coran est completé par les hadiths et un hadihs authentique du messagé (pslf)dit que partout où la perversion, ‘injustice, la corruption prennent de l’ampleur et que ceux qui doivent empecher ces perversions ne font rien alors la colère d’Allah arriva et n’epargne personne.Mais helas mahmoud Dicko oublie que son institution fait parti de ce que Dieu a designé et qui doivent empecher l’injustice aussi bien que les gouvernants.mais helas ces religieux ont fui leur devoir régalienne et pensent que leur rôle est tout simplement de denoncer. Qu’ils se detrompent, la verité est que ils ont tous en vue leurs projets de société individuels qui les préoccupent plutôt que la société.
    Qu’Allah nous donne des dirigeant près à se sacrifier pour le pays Amen

  60. Vous voulez justifier l'injustifiable. Pouvez vous nous dire quel est le message porté par les jihadistes de l'hobtel radison? Le seigneur tout puissant nous a envoyé des prophètes pour nous porter son message. Avant eux il ne s'est pas adressé aux hommes; après eux, il ne l'a pas fait. Si vous voyez en ces incultes (peut-être même *****) des messagers de dieu, vous vous fourvoyez. La République a ses règles qui s'imposent à tous. Si l'imam Dicko veut se battre contre les tares de notre société, y compris la pédérastie, nous serons à ses côtés sans aucun doute et jusqu'au bout. Mais il n'a pas le droit de laisser penser qui que ce soit que n'imporbte quel ****qui nous attaque dans les fondements de nobre pays et de notre chair soit en mission divine.

Comments are closed.