Lutte contre la corruption : IBK invite les magistrats Ă  agir

40

«Je suis Ă©tonnĂ© qu’ayant superbement dĂ©crĂ©tĂ© l’annĂ©e 2014, annĂ©e de lutte contre la corruption, ayant dĂ©fĂ©rĂ© auprĂšs de vous plus de 200 dossiers, sinon plus, que l’on me parle de dĂ©cisions inachevĂ©es, depuis  des mois, qu’aucun de ces cas n’ait prospĂ©rĂ© jusqu’à jugement. Je m’interroge calmement, sereinement ». C’est par ces mots que le PrĂ©sident IBK s’est adressĂ© aux magistrats de notre pays, rassemblĂ©s lors  de la rentrĂ©e solennelle des Cours et tribunaux du Mali.

   

C’était dans la salle des 1000 Places du CICB, prise d’assaut par les justiciables et les justiciers. Elle Ă©tait Ă©galement remplie par les porteurs de robes rouges et noires ainsi que les 25 nouveaux membres de la Cour SuprĂȘme qui ont prĂȘtĂ© serment devant le PrĂ©sident de la RĂ©publique, Ibrahim Boubacar Keita, au cours de cette audience solennelle.

Visiblement Ă©merveillĂ© par le latin du nouveau Procureur GĂ©nĂ©ral prĂšs la Cour SuprĂȘme, Mamadou Tidiane DembĂ©lĂ©, la leçon de grammaire du BĂątonnier, Seydou Sidiki Coulibaly, qui a gratifiĂ© l’assistance de morceaux choisis de la mythologie et de  la littĂ©rature grecques et l’éloquence du rapporteur gĂ©nĂ©ral, Idrissa Hamidou TourĂ©, le prĂ©sident IBK en a profitĂ© pour complĂ©ter leurs cours, en leur administrant une belle leçon sur  la prosopopĂ©e des lois de Socrates et le talent de CicĂ©ron pour dĂ©montrer la noblesse du mĂ©tier qu’est la justice. En rĂ©ponse Ă  certaines des interpellations lors de cette journĂ©e, IBK a affirmĂ© avec force et conviction qu’on ne saurait lui imputer l’inexĂ©cution des dĂ©cisions de justice.

«Je dois dire que je ne pense jamais avoir Ă©tĂ© interpellĂ© par votre hiĂ©rarchie et que je sois restĂ© sans agir», a-t-il dĂ©clarĂ©.  Par contre, le PrĂ©sident de la magistrature suprĂȘme a saisi cette occasion pour inviter les magistrats Ă  agir davantage dans la lutte contre la corruption. Il ne comprend pas qu’aprĂšs avoir superbement dĂ©crĂ©tĂ© l’annĂ©e 2014, annĂ©e de lutte contre la corruption et dĂ©fĂ©rĂ© Ă  la justice plus de 200 dossiers, qu’aucun n’ait connu un dĂ©but de jugement. Il a Ă©galement rappelĂ©, en ces termes: «je m’honore en tant que prĂ©sident du Conseil SupĂ©rieur de la magistrature, je puisse regarder chacun et chacune d’entre vous droit dans les yeux et droit dans les bottes n’en ayant jamais sollicitĂ© aucun pour une rĂ©action particuliĂšre Ă  un dossier qui serait en contradiction avec mon serment, tel est mon sens de l’honneur et de la dignitĂ©. Tel est ma conception de mon rĂŽle de chef de l’Etat. DĂšs lors, il vous est loisible de mener votre art avec des compĂ©tences qui vous sont reconnues et qui sont rĂ©elles avec la dĂ©termination, Ă©galement et l’intĂ©gritĂ© parfaite dont je sais attendre de vous». Pour aller plus loin dans l’instauration d’une paix durable, IBK a demandĂ© de savoir pardonner, tout  en reconnaissant que c’est difficile avec les indicibles horreurs qui ont Ă©tĂ© commis.

PlacĂ©e sous le thĂšme «RĂŽle de la Justice dans la consolidation de la Paix», la rentrĂ©e solennelle des Cours et tribunaux a vu la participation de toute la famille judiciaire, des membres du gouvernement du Mali, ainsi que les diplomates accrĂ©ditĂ©s dans notre pays. AprĂšs l’accueil des officiels par l’huissier audiencier, Adama DiakitĂ© et l’exĂ©cution de l’hymne national, IBK a, dans son rĂŽle de PrĂ©sident de l’audience, ordonnĂ© Ă  la secrĂ©taire de greffe de procĂ©der Ă  la lecture du  dĂ©cret de nomination des 25 nouveaux membres de la Cour SuprĂȘme. Ils sont tous magistrats de classe exceptionnelle, tous arborant la robe rouge.

AprĂšs la lecture du dĂ©cret de nomination, de l’article qui abroge les autres dispositions antĂ©rieures,  suivi de l’appel nominatif de chacun des nouveaux membres de la Cour, le prĂ©sident IBK a donnĂ© lecture du serment  de prise de fonction, avant de  demander aux nouveaux entrants  de lever la main droite en lui jurant de respecter leur serment.

Ces rituelles de prise de service ont Ă©tĂ© suivies par une sĂ©rie de discours aussi intĂ©ressants que pertinents les uns que les autres. Il s’agit de ceux du tout fraichement nommĂ© Procureur GĂ©nĂ©ral prĂšs la Cour SuprĂȘme, Mamadou Tidian DembĂ©lĂ©, du prĂ©sident de la Cour SuprĂȘme, Nouhoun Tapily, du BĂątonnier Seydou Sidiki Coulibaly, et du jeune et talentueux Rapporteur gĂ©nĂ©ral, et non moins juge de YĂ©limanĂ©, Idrissa Hamidou TourĂ©. S’agissant de ce dernier, il a fallu l’intervention d’IBK pour Ă©courter le riche rapport sur la thĂ©matique de la rencontre. Il faut reconnaĂźtre que tous ces reprĂ©sentants de la famille judiciaire ont,  en leur maniĂšre, touchĂ© le cƓur du sujet tout en donnant leur diagnostic du rĂŽle de la justice dans le processus de  restauration de la Paix, tout en interpellant  IBK sur les questions telles que la lancinante problĂ©matique du foncier, la durĂ©e prolongĂ©e de la dĂ©tention provisoire, l’inexĂ©cution des dĂ©cisions de justice, etc.

Mohamed Naman Keita  

 

PARTAGER

40 COMMENTAIRES

  1. Nous remercions le prĂ©sident IBK d’avoir renforcer notre appareil judiciaire car on en avait besoin pour son bon fonctionnement. Merci prĂ©sident

  2. Vous ĂȘtes un exemple pour la nation car nous avons vu ici que des magistrats ont Ă©tĂ© complice de corruption donc nous ne voulons pas revivre ces situations pareilles

  3. Les juges sont chargĂ©s de dire le droit en rendant des dĂ©cisions de justice. Ils sont indĂ©pendants et inamovibles : ils doivent pouvoir exercer leur fonction en toute libertĂ© vis-Ă -vis du pouvoir politique et ne peuvent ĂȘtre dĂ©placĂ©s ou mutĂ©s contre leur grĂ©. C’est le principe d’inamovibilitĂ© qui leur est garanti par la Constitution.

  4. les magistrats sont tenus à diverses obligations déontologiques qui on été récemment compilées par le Conseil supérieur de la magistrature dans un recueil officiel.

    Tout d’abord, le statut de la magistrature prĂ©voit certaines interdictions :

    les magistrats sont tenus au respect le plus strict du secret des délibérations ;
    ils ne peuvent exercer la plupart des mandats politiques ;
    toute manifestation d’hostilitĂ© Ă  la forme rĂ©publicaine du Gouvernement leur est interdite (et ils sont plus gĂ©nĂ©ralement tenus Ă  un devoir de rĂ©serve, comme tous les agents publics) ;
    l’action concertĂ©e de nature Ă  entraver le fonctionnement des juridictions est Ă©galement prohibĂ©e, ce qui revient Ă  leur interdire l’exercice du droit de grĂšve.
    Ensuite, les magistrats sont naturellement les garants de principes fondamentaux du procĂšs. Ils doivent notamment respecter la plus grande impartialitĂ©, ce qui se traduit par des rĂšgles permettant l’abstention spontanĂ©e (le magistrat dĂ©cide de se faire remplacer) ou la rĂ©cusation Ă  la demande d’une partie (le magistrat suspectĂ© de partialitĂ© est Ă©cartĂ© du procĂšs).

    Enfin, le statut de la magistrature Ă©voque des obligations plus gĂ©nĂ©rales telles que la dignitĂ©, la dĂ©licatesse ou l’honneur qui s’imposent aux magistrats, tant dans leur vie professionnelle que personnelle.

  5. le terme de magistrat dĂ©signe au sens large toute personne dotĂ©e d’une fonction d’autoritĂ©, dans le domaine judiciaire les magistrats sont les membres professionnels des juridictions de l’ordre judiciaire, bĂ©nĂ©ficiant d’un statut constitutionnel, regroupĂ©s en un corps unique et chargĂ©s d’assurer l’application de la loi dans les litiges qui leur sont soumis.

  6. Le ministre des finances a déjà chassé des agents corrompus de la directions des impÎts. Nous attendons plus de vous les magistrats

  7. Si la corruption n’est pas rayĂ©e de notre systĂšme, nous ne pourrons jamais accĂ©der Ă  un vrai dĂ©veloppement donc le pays compte sur vous.

  8. Les 25 magistrats doivent relever le dĂ©fis celui de la corruption car c’est une vraie gangrĂšne qui mine notre pays depuis la nuit des temps

  9. Cela ne doit pas nous Ă©tonner d’IBK. C’est un KANKELETIGUI quand il promet il le fait. Nous lui disons merci

  10. Nous incitons tous les magistrats Ă  soutenir l’initiative du prĂ©sident de la rĂ©publique et Ă  prendre par Ă  cette lutte contre la corruption au MALI!!!

  11. Nous soutenons tous l’initiative du prĂ©sident de la rĂ©publique, et nous saluons tous son dĂ©vouement pour lutter contre la corruption dans ce pays !!!

  12. La corruption existe dans notre pays depuis toujours, et enfin nous avons un président qui se donne corps et ùme pour lutter contre ce fléau, merci IBK !!!

  13. IBK est le meilleur prĂ©sident que le MALI n’a jamais eu !!! Tous les maliens se doivent de l’aider dans cette lutte infernale contre la corruption !!!

  14. C’est une bonne chose, parce que la justice est un facteur sensible pour le dĂ©veloppement d’un pays, et dans la lutte contre la contre !!!

  15. La corruption prendra fin dans ce pays incha ALLAH, grùce aux efforts du président de la république et de son gouvernement !!!

  16. IBK est l’homme qu’il fallait aux maliens pour mettre fin Ă  cette corruption dans notre pays une bonne fois pour toutes, et il est en train de s’assumer Ă  merveille !!!

  17. Nous savions dĂ©jĂ  que son arrivĂ©e au pouvoir nous promettait quelque chose d’intĂ©ressant notamment sur le plan de la corruption !!! Tel a Ă©tĂ© le cas, il n’y a que de la lumiĂšre au bout du tunnel, et nous pouvons rĂȘver plus grand maintenant !!! Merci IBK !!!

  18. Qui aime la pluie doit forcĂ©ment accepter la boue. Qui dit dĂ©veloppement dit lutte contre la corruption. IBK veut coute que coute faire avancer ce pays quelles que soient les consĂ©quences nĂ©gatives de la lutte dans laquelle il va s’engager. 😛 😛 đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„

  19. IBK est celui dont le MALI avait besoin pour mettre fin Ă  la corruption dans notre pays, pour se relancer Ă©conomiquement sur la scĂšne internationale, pour entamer un procĂ©dure de dĂ©veloppement durable, pour permettre au MALI de prĂ©server son intĂ©gritĂ© territoriale et de faire rĂ©gner la paix et la sĂ©curitĂ© dans notre pays !!! Et il est en train d’accomplir ces diffĂ©rentes tĂąches Ă  merveille !!!

  20. Nous avons cru en lui, plus de 77% des maliens l’ont choisi pour leur sortir de la merde dans laquelle ils Ă©taient plongĂ© depuis plus de 20ans, il l’a fait !!! Nous le voulions pour mettre fin Ă  la corruption dans ce pays, il l’a fait, et il est en train de mettre en place une solide base de dĂ©veloppement pour notre pays, de quoi avons besoin encore !!!

  21. L’un des maux dont souffre le Mali, depuis le rĂ©gime de Moussa TraorĂ© jusqu’à celui d’ATT, est la corruption encouragĂ©e par l’impunitĂ©. La corruption est un obstacle au dĂ©veloppement. Car les biens publics volĂ©s seront obligatoirement remplacĂ©s. On peut chasser la corruption de notre pays si nous unissons nos forces pour en faire une seule. 💡 💡 😆

  22. L’incrimination de tous les criminels doit ĂȘtre au rendez-vous maintenant. Les peines seront dĂ©sormais proportionnelles, c’est ce qu’a dit IBK. Celui qui vol l’Etat aura une peine ou un traitement convenable Ă  son acte. Avec IBK le Mali ira de l’avant seulement si les magistrats rĂ©pondent Ă  son invitation. 👿 👿 👿

  23. AprĂšs 20 ans de dĂ©mocratie, le pays est toujours confrontĂ© Ă  un problĂšme de gouvernance. Les dirigeants ne sont plus des patriotes. Le gain individuel est prioritaire. Assez !!! Assez !!!! Le chef de l’Etat est sur ses nerfs. Non Ă  la corruption, non au laisser-aller. Il n’est plus question de tolĂ©rer les malversations. Malheur aux hommes de droit corrompus. 😛 😛 😯 😯

  24. La maniĂšre dont la corruption a gagnĂ© du terrain dans notre pays, elle doit ĂȘtre combattue avec force, sĂ©rĂ©nitĂ©, et solennitĂ©. Lors de son passage Ă  l’occasion de l’AĂŻd-el-Fitr, IBK a promis aux maliens une bonne gouvernance sans corruption. Son peuple l’encourage et l’accompagner sur ce chemin. Nous comptons aussi sur les magistrats pour l’aider dans cette tĂąche difficile. 😀 😀 😀

  25. La corruption est devenue un phĂ©nomĂšne social trĂšs rĂ©pandu au Mali. Aux temps de Modibo KeĂŻta et de Moussa TraorĂ© elle n’existait pas. MĂȘme si elle existait, elle n’était pas aussi dĂ©veloppĂ©e que ça. Le phĂ©nomĂšne a pris de l’ampleur sous les deux premiers rĂ©gimes dĂ©mocratiques. Le prĂ©sident de la rĂ©publique, aprĂšs ce constat, a jugĂ© important de bannir ce flĂ©au. Les maliens doivent l’aider dans cette lutte. 😛 😛 💡 💡

  26. SecouĂ© par la corruption depuis plus de vingt ans, le Mali doit maintenant tourner cette page brouillonne de son histoire. Ibrahim Boubacar KeĂŻta est actuellement la premiĂšre personne sollicitĂ©e par le peuple. Il se doit de faire en sorte que la corruption s’abaisse petit Ă  petit jusqu’à ce qu’elle disparait totalement. Tout le Mali compte sur lui. Car il est la personne Ă  qui le droit. 😛 😛 😀 😀

  27. Le rĂ©gime de Modibo KeĂŻta est le meilleur de tous les rĂ©gimes que le Mali a connu depuis l’indĂ©pendance jusqu’aujourd’hui. Sous la gestion du pĂšre de notre indĂ©pendance il n’y avait pas la corruption, le nĂ©potisme, le favoritisme, le dĂ©tournement de deniers publics, j’en passe. Mais depuis l’avĂšnement du coup d’Etat de 1968, le patriotisme Ă  laisser la place Ă  tous les maux mentionnĂ©s prĂ©cĂ©demment.
    Les maliens espÚrent sur Ibrahim Boubacar Keïta pour relever le défi de la lutte contre tous ces maux.
    😀 😀 😛 😛

  28. Ibrahim Boubacar KeĂŻta est un patriote. Son gouvernement est Ă  la fois issu de la crise et le premier rĂ©gime post-crise. La corruption est un flĂ©au qui existe depuis bien avant le pouvoir que nous connaissons actuellement. Il ne mĂ©nagera aucun effort pour instruire la baisse du budget des institutions afin de faire avancer ce pays. Il es Raison pour laquelle il a invitĂ© les magistrats Ă  agir. 😛 😛 😛

  29. Ibrahim Boubacar KeĂŻta a affirmĂ©, Ă  l’occasion des vƓux d’AĂŻd-el-Fitr, qu’il serait impitoyable dĂ©sormais. Ces propos montrent qu’il va entamer une guerre contre la corruption et ses auteurs. Et lors de la cĂ©rĂ©monie de la rentrĂ©e des cours et des tribunaux il a invitĂ© les magistrats Ă  agir dans le cadre de la lutte contre la corruption. 😛 😛 😛

  30. Il faut que les hautes autoritĂ©s prennent leurs responsabilitĂ©s. Quant il y’a trop de corruption c’est parce que ce sont les autoritĂ©s qui sont complices sinon quand les autoritĂ©s sont claires, la population sera claire aussi sans doute.

  31. Oui, l’espoir est permis, parce que la lutte contre la corruption, qui anĂ©antit tous les efforts du gouvernement, est bel et bien engagĂ©e. La volontĂ© politique et la dĂ©termination du chef de l’Etat Ă  combattre ce flĂ©au ne font l’ombre d’aucun doute.

  32. Il est temps que la justice malienne change de comportement, juger les personnes sans discriminations et sans compter la richesse. Tous les maliens doivent ĂȘtre jugĂ©s au mĂȘme pied d’Ă©galitĂ©.

  33. IBK a dit qu’il ne couvrira personne et qu’il ne bloquera aucun dossier Ă  son niveau, maintenant c’est la justice qui doit complĂ©ter le reste. Tous les dossiers au niveau de la justice doivent faire l’objet d’un rĂ©sultat public.

  34. IBK doit vraiment dire la vĂ©ritĂ© aux acteurs de la justice, parce que l’exemple doit venir d’eux au premier, pour qu’il ait une bonne conduite dans la sociĂ©tĂ©.

  35. Ce sont les magistrats qui doivent ĂȘtre les premiers exemplaires, ce sont eux qui doivent Ă©viter tous les comportements relatifs Ă  la corruption et en collaboration avec la population aussi.

  36. Les autoritĂ©s seules ne peuvent pas combattre la corruption, il faut que la population aussi s’investisse dedans pour combattre ce flĂ©au. Ensemble combattons la corruption.

  37. IBK a rassurĂ© tous les maliens qu’il n’a aucun dossier Ă  son niveau que tout a Ă©tĂ© transmis Ă  la justice, donc il est temps que la justice aussi remplisse sa part de mission.

  38. L’exemple doit doit venir des autoritĂ©s elles mĂȘme pour qu’il ait du sĂ©rieux dans le pays. Nos autoritĂ©s doivent se comporter comme les premiers responsables.

  39. LES magistrats maliens sont de premier corrompus du MALI 🙄 🙄 🙄

  40. ces magistrats du Mali, c’est eux les vrais corrompus du Mali. Il suffit juste d’avoir un peu d’argent. Quelqu’un m’a racontĂ© dans le coin qu’ils n’ont jamais longue vie et parce qu’ils causes trop de tords au innocents et pauvres et ils abusent trop de leur petit pouvoir alors qu’ils ont jurĂ© devant Dieu et les hommes, c’est vrai ça ? En tout cas Dieu les voit.

Comments are closed.