Mali : 2767 cas de VBG enregistrés de janvier à septembre, selon le GBVIMS

0

Selon le système de gestion des informations sur les violences basées sur le genre (GBVIMS) 2767 cas de VBG ont été enregistrés au Mali de janvier à septembre 2019. Ce chiffre alarmant a été révélé,  le jeudi 5 décembre au CICB,  lors de la cérémonie de lancement conjoint du programme Initiative Spotlight et des « 16 jours d’activisme » contre les violences faites aux femmes et aux filles.  C’était sous l’égide de la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité AïssataKassa Traoré.

Maliweb.net Les violences basées sur le genre (VBG) sont aujourd’hui l’un des fléaux les plus répandus dans le monde. « Une femme sur trois est violée, battue ou est victime d’autres formes d’abus au cours de sa vie » a rappelé Mme MBarranga Gasarabw, représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations Unies (ONU) et Coordinatrice résidente du système des Nations Unies au Mali.

De même, a-t-elle poursuivi, une fille sur trois est mariée avant son 18e anniversaire.  Selon le système de gestion des informations sur les violences basées sur le genre (GBVIMS) 2767 cas de VBG ont été enregistrés au Mali de janvier à septembre 2019. Ces incidents de VBG ont connu une augmentation de 87% par rapport à la même période en 2018.

La violence basée sur le genre est un phénomène global qui demande une réponse globale, a renchéri l’Ambassadeurs de l’Union Européenne au Mali. C’est pourquoi l’Union Européenne (UE) et l’Organisation des Nations Unies (ONU) se sont engagées dans une nouvelle  initiative mondiale pluriannuelle visant à améliorer toutes les formes de violences à l’égard des femmes et des filles : l’initiative Spotlight.

Son but est de fournir un investissement et un engagement renouvelés en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes condition préalable et comme ligne directrice pour la revalorisation des objectifs de développement durable.

Financée par l’UE pour une période de quatre ans à hauteur de 25 millions de dollars, cette  initiative, selon Mme MBarranga Gasarabw, arrive à point nommé au Mali.  « Elle  est sans nul doute une opportunité pour le Mali de donner une réponse adéquate aux VBG, de dynamiser les politiques visant à promouvoir l’égalité des sexes, la promotion et la protection des droits des femmes et des filles à vivre dans un environnement sans VBG », a-t-elle souligné.

Pour sa part, la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré, a indiqué que l’Initiative Spotlight est un  programme national de Prévention et réponse aux violences faites aux femmes et aux filles au Mali, qui vise à protéger les femmes et les filles contre les violences faites aux femmes et aux filles y compris les VBG ainsi que les pratiques néfastes.

C’est un programme qui s’articule autour de six piliers. Parmi lesquels on peut retenir entre autre « l’amélioration de l’environnement législatif et politique pour qu’il soit conforme aux législations internationales notamment par le retrait des dispositions discriminatoires, la mise en application des lois existantes et l’adoption de nouvelles lois, politiques, stratégiques favorables à la protection et la promotion des droits des femmes et des filles ».

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here