Me Abouba Aly Maïga, président du collège transitoire du CNPM : “Mon équipe œuvrerade façon propre dans l’intérêt du CNPM”

0

Dans le but de trouver une solution durable à la crise qui prévaut au Conseil national du patronat du Mali (CNPM) depuis plus d’une année, un collectif de 26 groupements professionnels et conseils patronaux de région membres du Conseil a décidé de mettre en place un collège transitoire composé de deux parties (Mamadou Sinsy Coulibaly et Amadou dit Diadié Sankaré). La présentation des membres de ce collège transitoire de 11 membres, dirigé par Me Abouba Aly Maïga, s’est déroulée le samedi 10 septembre dernier, à l’hôtel de l’Amitié, au cours d’un point de presse.

L’Administration provisoire mise en place pour la résolution définitive de la crise au sein du Conseil national du patronat du Mali (CNPM) est aujourd’hui désavouée par la majorité des groupements professionnels et conseils patronaux des régions membres du CNPM. Les membres de ces regroupements professionnels l’accusent de manipulation et de tripatouillage des statuts et règlement intérieur du CNPM.

C’est pour stopper ces agissements que 26 regroupements professionnels et conseils patronaux de régions membres du CNPM ont décidé de mettre en place ce collège transitoire.

Avant la présentation des membres du collège transitoire, Me Badian Hagge, avocat du collectif a fait un rappel de la crise qui secoue le CNPM depuis plus d’une année. “Les deux parties (Mamadou Sinsy Coulibaly et Amadou dit Diadié Sankaré) ont consenti beaucoup de sacrifices avant la mise en place de l’administration provisoire dirigée par Soya Golfa. Ces élections ont soulevé beaucoup de difficultés parce qu’il n’y avait pas de code électoral pour régir les élections du CNPM. Finalement, les protagonistes ont compris qu’il était temps de se mettre au-dessus de la mêlée. C’est la raison pour laquelle Mamadou Sinsy Coulibaly et Amadou dit Diadié Sankaré ont chacun désigné 8 délégués pour constituer le bureau provisoire.

L’administration provisoire a été investie de trois missions fondamentales notamment de faire un code électoral qui va désormais régir les élections au niveau du CNPM, gérer les affaires courantes pendant un délai de 6 mois et organiser des élections. Contre toute attente, avant le terme des missions qui lui ont été confiées, ils ont convoqué une assemblée pour restituer les travaux de leur complot. Au cours de cette assemblée, l’ordre du jour n’a pas été adopté comme c’est le cas dans toute procédure. Ils sont directement allés au but. Mécontent du fait que les statuts ont été amendés dans l’illégalité totale, les délégués ont boudé la salle parce qu’ils n’ont pas été mandatés pour modifier les statuts”, a-t-il dénoncé.

Il a ajouté que les membres de l’administration provisoire ont violé leur mandat. “Ils ont violé les statuts qu’ils ont eux-mêmes modifiés. C’est sur la base de ces différents renseignements que nous avons, le 5 septembre 2022, déposé une assignation aux fins de suspension des statuts issus de l’assemblée générale de l’administration provisoire du CNPM. Nous avions également demandé la suspension des opérations électorales. La deuxième chose que nous avions demandée, c’est l’annulation pure et simple des statuts amendés par l’administration provisoire. Le juge a donné la date du 29 septembre 2022 pour statuer”, a-t-il laissé entendre.

Pour Oumar Diouara, porte-porale du collectif, le nouveau collège a pour mission d’organiser une assemblée générale élective du Conseil avant la fin 2022. “La mission principale de ce collège transitoire est d’organiser une assemblée générale élective crédible, transparente et consensuelle sur la base du collège électorale reconstitué et conformément aux dispositions de l’article 12 des statuts du CNPM”, précisera-t-il.

Le collège transitoire du CNPM est composé de 11 membres dont un président et des membres. Le président est Me Abouba Aly Maïga, avocat au Barreau du Mali, membre de l’Union internationale des avocats et 1er vice-président du Barreau pénal international près de la Cour pénale internationale (CPI).

Les autres membres sont, entre autres, Youssouf Traoré dit Bani (Fédération nationale des transporteurs routiers du Mali), Abdoulaye Hamidou Cissé (Syndicat patronal des boulangers du Mali), Bakary Yaffa (Association malienne des exportateurs des légumes et fruits), Barazi Amar Ibrahim Touré (Conseil patronal de la région de Gao), Mme Simpara Assitan Kéita (Groupement des commerçants maliens), Almamy Samory Touré (Patronat de l’audiovisuel et de technologie), Djibril Touré (Groupement des libraires et papiers du Mali), Abdramane Fané (Fédération nationale des entreprises de service), Ousmane Daou (Association coopérative des revendeurs de carburant du Mali), Souleymane Koné (Association des maîtres imprimeurs du Mali).

Après la présentation des membres de son collège, Me Abouba Aly Maïga, a remercié les membres des groupements professionnels pour la confiance placée en sa modeste personne pour diriger ce collège transitoire. “Je ne suis pas le plus intelligent, loin d’être le plus fort et je remercie le bon Dieu qui a fait qu’il y a eu un consensus autour de ma modeste personne pour aider notre CNPM à sortir de ses difficultés. C’est un honneur pour moi d’essayer d’apporter ma petite contribution pour sortir de cette crise qui, à la longue, pourrait être fatale pour l’économie malienne. Je vous dis ici et maintenant du haut de mon serment d’avocat, ce collège sera un succès. Que tout le monde le comprenne, cette mission ne sera trahie ! Je mettrai tout en œuvre pour que de façon claire, nette, précise et juste que ce travail se fasse de façon propre dans l’intérêt de notre patronat”, a-t-il précisé.

          Mahamadou Traoré  

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here