Meeting du Haut conseil : M’Bouillé offre 50 millions de francs CFA

3
Un fils du chérif Nioro se lâche
Mohamed Ould Bouyé Haïdara

Le Cherif de Nioro du Sahel, Mohamed Ould Cheicknè a mis la main à la poche pour l’organisation du meeting organisé d’hier à l’intiative de Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique (HCI). En effet, le chef de la communauté hamalliste  a offert un pactole de 50 millions de francs CFA pour la réussite de l’évènement. Cet appui financier du Cherif a été envoyé, le samedi 9 février dernier, par l’entremise d’un des fils du leader religieux.

Lors de son intervention, M. Dicko a vivement salué ce geste du Cherif Mohamed Ould Cheicknè. « Ce geste ne nous surprend guère. Pour qui connait le Cherif, c’est le contraire de sa part qui aurait surpris », a déclaré M. Dicko.

L’appui financier du chef religieux est intervenu 24 heures seulement après le refus de l’imam Dicko de prendre « une aide » financière de 50 millions de francs CFA de la part du Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga. En effet, le vendredi dernier, le DFA de la Primature avait acheminé un paquet d’argent (espèce), d’un montant de 50 millions de francs CFA, chez le président du Haut conseil islamique. Mais M. Dicko refuse l’offre en présence des journalistes. Mieux, il prend l’opinion à témoin sur ce geste. Dès lors, « l’aide financière » a pris une tournure d’affaire d’Etat sur les réseaux sociaux. Dans la soirée, le gouvernement a été obligé de publier un communiqué dans l’espoir de réparer les… dégâts. Mais la mal était déjà fait.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Nous (peuple) devenons victimes d’une médiocrité des politiciens et une tare des leaders religieux à se mêler de la politique. Notre épanouissement est ainsi freiné par notre perplexité à dire non à ce jeu machiavélique pour la recherche du pouvoir de part et d’autre. Toute chose qui intéresse notre colonisateur parce qu’il souhaite la guerre civil au Mali. Cadres du Mali qu’attendez vous pour nous sortir de cette torpeur ? “Ji yé ji flen saran, min baga kamana ganna” dit notre proverbe bambara.

  2. 50 000 000 FCFA refusé par-ci, 50 000 000 FCFA accepté par-là !!! joli pactole… et le compte est bon. le porte-parole du gouvernement était très embêté lors du communiqué de presse . j’en ai rigolé au nez.

  3. Quel beau message de MBouille a Boua et SBM, merci pour la grandeur d’ame, au Mali il y a encore des gens qu’on achete pas, IBK et SMB d’ou est ce que ces 50 millions sont sortis? Des caisses de l’Etat Malien pour corrompre sinon acheter les chefs religieux Haidara et Dicko! Boua ka bla.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here