Niono : Cité nourricière du Mali

0

D’une grande vocation agricole,  nul besoin de confier que la localité de Niono est de loin la cité nourricière du peuple malien, cela, à cause de ces millions d’hectares aménagés chaque année,  pour la culture du riz, dans le but de soulager les cœurs des nombreuses populations maliennes et africaines.

 

 

Situé à environ, 110 km de Ségou, la capitale régionale, le cercle de Niono, formé de douze communes dont une urbaine, est sans conteste de nos jours la principale zone productrice de riz par excellence du Mali.

 

 

Ville carrefour, Niono demeure un lieu de rencontre, où l’on retrouve toutes les ethnies du Mali et des ressortissants d’autres pays de sous-région ouest africaine. La grande diversité raciale permet une vie paisible entre peuples vivant à Niono. Le climat social jouant un rôle prépondérant dans les cohabitations. L’activité principale génératrice de revenue dans cette localité demeure la culture du riz. On trouve des exploitants agricoles dans presque toutes les familles de Niono et environs.

 

 

Aux cotés de cette « importante » culture du riz, se sont développées d’autres activités pourvoyeuses de revenues, d’emplois et de sources de  richesses  pour plusieurs de nos compatriotes. Il faut préciser qu’à Niono, toutes les activités rentrant dans  le cadre du développement économique sont prises à bras le corps, par les habitants. Des activités qui se sont développées en marge de la culture du riz touchent entre autres ; le petit commerce, la forge, la fabrique et la réparation des décortiqueuses, etc.

 

 

De nos jours, on en peut compter à bout de doigt les ateliers de fabriques de matériels agricoles, opérant dans la ville de Niono. Ces genres d’activités fleurissent chaque année et cela a permis de lutter contre la pauvreté, tout en facilitant l’accès des populations locales à l’essentiel de la vie.

 

 

Des faits notoires et positifs qui nous amène à s’attarder sur les activités d’un grand opérateur économique de Niono, notamment Diadié Bah, qui ne ménage aucun effort pour desservir les producteurs agricoles en général et de riz en particulier en intrants agricoles, particulièrement des engrais. En effet, le PDG de Gnumani SA, parlant de Diadié Bah est aujourd’hui une référence dans les milieux rizicoles du cercle de Niono et de la région de Ségou.

 

 

Notre équipe de reportage a rencontré le chef de zone Office du Niger de Niono, M. Adoumoudiougo Guindo,  qui est entrain d’abattre selon plusieurs témoignages, des gros efforts pour  soulager les paysans.

 

 

La zone de production Office du Niger  de Niono  compte près de 80 agents.

 

Par ailleurs, d’un constat général, il faut souligner que le cercle de Niono demeurant une zone par excellence, il revient aux plus hautes autorités devraient d’axer de grandes actions dans la dite, pour valoriser et promouvoir la culture de riz. Afin de faciliter l’accès des producteurs aux différentes zones de productions, il est important et capital de prendre soin des petits ponts qui lient les principales colonies de production de riz.

Par Mahamane Touré « Hamane »     

 

  

Envoyé spécial

[email protected]

Commentaires via Facebook :

PARTAGER