Nioro du Sahel : le Mali sous embargo les populations sereines !

0

L’application d’une série de sanction contre le Mali par la CEDEAO en raison du non respect du chronogramme électoral  du 18 mois, a suscité l’indignation des autorités Maliennes en général et celles de Nioro du Sahel, une nouvelle région frontalière à la Mauritanie en particulier.

Vu l’évolution de la situation socio politique et économique du Mali au moment où les sanctions de la CEDEAO tombent, sur ordre du gouverneur de la région de Nioro du Sahel , le colonel Major Aly Anadji , son conseiller administratif et  juridique Mamadou Konaté a organisé une rencontre d’information et de sensibilisation ce jeudi 13 Janvier 2022  avec les forces vives de la nation au gouvernorat de ladite Ville pour réfléchir sur les pistes de solutions pour faire de cette crise une opportunité.

Autorités administratives, politiques, forces de défense et  sécurité société civile, pour ne citer que ceux-ci, toutes ont été invitées à œuvrer pour que les populations ne soient pas impactées par ses sanctions, des sanctions qu’ils ont tous qualifiées d’Illégales et d’illégitime ‘’ imposées au Mali.

Soutenir cette transition, est une histoire de dignité a dit l’un des responsable de la Douane pour qui : ‘’Les  Maliens doivent sauvegarder leur dignité à travers ce qui est en train de se passer ’’ exhortant l’ensemble de ses compatriotes à exprimer leur solidarité  aux autorités de la transition et invite de par la même occasion les autorités à faire preuve de discernement en les conduisant sur la bonne voie.

Au cours de cet  entretien, le conseiller Konaté a tenu à rassurer son auditoire quant aux dispositions prises par les autorités de la transition pour minimiser l’impact de cet embargo sur le Mali.

Pour Mamadou Seydou Keita, le directeur régional des transports terrestre et fluviaux de Nioro du Sahel, en toute chose malheur est bon : « cette situation pourrait, nous  permettre d’éditer des cartes de transports à Nioro et aussi de  renouveler les permis de conduire, cependant, nous allons tout mettre en œuvre pour que cette période transitoire à Nioro n’affecte les populations» a t-il rassuré à son tour.

« Nous avons la chance d’abriter l’un des corridor Bamako Nouakchott, donc, avec les services de la douane, de sécurité et de la défense, nous allons conjuguer nos efforts pour rendre la circulation fluide pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens au niveau de ce tronçon. »

Après avoir donné les tenants et les aboutissants de cet embargo’ l’heure est  à la sensibilisation de la population sur la teneur de la situation en les invitant à l’union sacrée afin de faire face à cette crise sous régionale.

Malick Gaye

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here