Nomination des responsables de la Transition : Le M5 toujours driblé par le CNSP

10

A la chute du président IBK et son régime,  le 18 septembre 2020, nombreux étaient les maliens qui pensaient que le  CNSP  était en  grâce  avec le M5-RFP. Notamment lorsque les premières déclarations du premier reconnaissaient explicitement que les militaires  n’étaient intervenus que pour parachever l’œuvre du second. Cette conviction s’était encore renforcée quand le M5 avait organisé, trois jours après, au monument de l’indépendance,  un méga  meeting pour fêter leur victoire commune avec  les militaires. Qui avaient fait le déplacement sur les lieux pour toujours affirmer publiquement les mêmes propos.

Toutefois depuis le 18 août, vu la facilité déconcertante avec laquelle les évènements militaires ont conduit à l’arrestation et la démission forcée de l’ancien Chef de l’Etat IBK, il était apparu   aux yeux de nombreux observateurs avertis que quelque chose cloche. La junte était soupçonnée d’avoir en réalisée en réalité une simple  révolution de palais contre le pouvoir en place.  Qui s’était in fine résigné à passer la main aux militaires qu’aux civils du M5.

Ce deal permettrait au pouvoir défunt  de contrer à la fois l’insurrection mais aussi remettre en selle leurs hommes. Ces soupçons de collusion  du CNSP avec les hommes du pouvoir défunt se sont amplifiés lors de l’organisation des concertations nationales que les hommes en treillis ont solitairement organisées. Il a fallu  que le M5 tape du doigt  pour qu’il soit invité comme une entité à part entière au même titre que l’ensemble des partis politiques. La suite est connue. A chaque fois, il faut que le M5 défonce les portes du CNSP pour se faire entendre.

Les  conclusions des concertations dites inclusives validées  n’ont  pas été tenues en compte par le CNSP  pour réviser la charte proposée par ses  « experts ». En lieu et place, le CNSP a  confectionné un texte en sa convenance comme Charte de la Transition. Dans laquelle figurait curieusement un poste de vice-président de la transition doté de la réalité pouvoir. Ce point n’avait nullement fait  l’objet de discussions dans les concertations. Le vice-président, en cas d’empêchement du président, remplace automatiquement celui-ci. Une clause contestée par la CEDEAO qui demeure dans la Charte de Transition. En dépit des amendements réclamés aussi par le M5, le texte est resté comme tel.

Dans cette dynamique, Kati est en passe de  confisquer  l’entièreté  du  pouvoir, notamment à partir du moment où le CNSP est parvenu à valider, sans débat ni concertations préalables, son  choix de président de la Transition et de vice-président par le prétendu Collège de désignation qu’il aura lui-même installé. Même à la veille de la prestation de serment, la junte s’est résolue à montrer que la réalité du pouvoir est en sa possession.   Puisque  le Colonel Assimi Goïta ne s’est pas privé de nommer le  chef d’état-major particulier du Président de la Transition.

Ce geste ultime est apparu à beaucoup d’observateurs comme un empiètement inadmissible sur les prérogatives du nouveau chef de l’État. Quid du poste de Premier ministre ? Le CNSP avait bluffé qu’il sortirait des rangs du M5 mais contre toute attente, c’est une figure surprise en la personne de l’ancien ministre des Affaires étrangères d’ATT qui hérite de ce poste. Et  tout laisse croire que les jeunes officiers  supérieurs,   soupçonnés d’avoir un agenda caché, auront la part belle dans la composition du Gouvernement incessamment attendu. Idem dans la composition du Conseil National de la Transition (CNT) !

Falaye Keïta

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. reseigner vous avant de publier des fake news

    le m5 rfp cmas a décliné des postes pour la transition

    puisque c était pas leur objectif d avoir des postes mais de libérer les populations Maliennes /Un pays entier détenu par une famille corrompue dans sa poche……….

  2. Tant pis pour le M5 qui a joue au jusqu’au boutisme. Ce groupe d’affames trop heterogene ne pouvait que terminer de la sorte. Des personnes comme des anciens qui ont echoue dans tout ce qu’ils ont commence au Mali. Ce sont des loosers.
    On ne veut meme pas d’eux dans le gouvernement.
    Les techniciens comme les specialiste de la constitution puisque le conseil devra y travailler ils pourront s’y joindre. Un partenaire de M5 a dit deja que ce groupe est mort de sa belle mort.

  3. ReNseignez vous le m5 rfp a décliné des postes pour la transition /

    car c`etait pas leur objectif

    leur objectif etait de liberer le Mali /les populations Maliennes

  4. Il est déplorable que notre presse ne nous avance pas………. avec des articles et des themes vides de sens………..
    Le M5 RFP CMAS N`est pas un parti politique et si je ne me trompe l`imam Dicko na jamais été favorable A ce que le Le M5 RFP CMAS qui a été A l`avant garde de la libération des populations Maliennes pense A des postes durant la transition……il n`a jamais été de mon avis favorable A cet aspect.
    Les bons observateurs sauront que le cnsp et le m5 rfp cmas se sont toujours consulté.
    Arrêtez donc avec des articles qui n`avancent pas le Mali dans le bon sens.
    Tout Malien honnête avec lui même devrait être reconnaissant au leadership du m5 rfp cmas au moment ou beaucoup se cachaient dans leurs chambres par peur ou par complicité avec le régime mafieux familial défunt…………..

  5. Le CNSP ne tardera pas à récolter ce qu’il a semé, en dribblant le M5 RFP, la junte sera seul, face la CEDEAO qui l’abattra comme une mouche et personne ne lèvera son doigt pour le soutenir pas même le MP4 ou certains enfants égarés du M5 comme Kaou Djim, Clément Dembélé et autres. En affaiblissant le M5, le CNSP s’est mis le bâton les roues. il commence à essuyer des critiques de ceux-là même qui affichaient un semblant de sympathie à leur encontre. La junte s’est affaiblie en cherchant à tout gagner en détruisant le M5 dont elle tirait la légitimité du renversement d’IBK, en témoigne la visite qu’elle a tenue à la place de l’indépendance à la rencontre du M5-RFP. Face à la CEDEAO, la junte seule ne tiendra pas longtemps, elle sera contrainte à lâcher du lest. Cela ne profite à personne : ni au CNSP, ni M5, ni au peuple Malien.
    C’est vrai que le M5 a été beaucoup mouvementé ces derniers temps, situation qui lui a fragilisé considérablement jusque dans ses fondements, et mis en lumière, le vrai visage de certains de ces membres qui étaient dans la lutte pour le départ d’IBK et de son régime, mais qu’apparemment, sans savoir pourquoi ils demandaient cela. Ou bien c’est parce qu’ils ont été arrosés ou visent-ils des postes dans les organes de transition.
    Le M5 a été très clair dès le départ de la contestation, c’était de refonder le système de gouvernance du Mali, avec ou sans IBK. Si IBK avait accepté l’offre du mémorandum, on n’en serait pas là aujourd’hui.
    IBK étant parti à la faveur d’une intervention militaire dont les acteurs sont venus parachever la lutte du M5RFP (d’après eux-mêmes), certains membres éléments des membres fondateurs du Mouvement M5, ont estimé que le mouvement n’a plus sa raison d’exister, d’autres ont mêmes fait le communiqué nécrologique du mouvement du 5 juin. Ceux qui prédisent la mort du M5, n’en feront qu’à leur tête. Le M5RFP est une idéologie, une volonté de changement, incarnées par la jeunesse Malienne avec le soutien et la bénédiction de quelques ténors du mouvement démocratique et des religieux. Il serait prétentieux de la part de qui que ce soit de penser que sans lui, le M5 ne sera qu’une coquille vide. Tant que la gouvernance ne prend pas une nouvelle direction vers la satisfaction des besoins des Maliens, le M5 survivra des déclarations de ses enfants traîtres et des tentatives de l’enterrer vivant.
    Vive le M5-RFP

  6. Bonjour KASSOGUE, il ne faut pas oublier le dossier de l’INPS, le dossier du bureau pétrole avec Zoumana Mory, il faut du côté de Ampé également il a une villa pas possible vers le stade du 26 mars, il faut également voir du coté de Oumarou Ag ibrahim de la collectivité.

    • Rassurez vous le nouveau Mali est nee, tous ces dossiers seront passes au peigne fin. rappelez vous l’augmentation obtenu par les magistrats, ils sont requinques et sont soutenus par le nouveau presidentd de la transition qui a dit ” zero immunite”
      Le Mali va se battir meme si cela exigera beaucoup de sacrifice

  7. AYEZ DU RESPECT POUR NO SLIBERATEURS ET EVITER DE METTRE LES MALIENS DOS A DOS
    LE CNSP ET LE M5 RFP CMAS TRVAILLENT TOUJOURS ENSEMBLE…

    SACHEZ QUE LES MEMBRES DU M5 RFP CMAS ONT ACCOMPLIS UNE NOBLE MISSION QUI LES SATISFAIT DURABLEMENT ET NON DE FACON PRATIQUE AUCUNE AMBITION A DES POSTES……

    SINON LE REGIME D`IBK LES AVAIENT PROPOSE /VIA L`IMAM DICKO

    MAIS L`EQUIPE A CARREMENT DECLINE L`OFFRE MAFIEUSE…
    DONC SACHEZ QUE LE M5 RFP CMAS N`ONT AUCUNE AMBITION A VOULOIR SE FRAYER OBLIGATOIREMENT DES CHEMINS POUR AVOIR DES PLACES TEL N`EST PAS CAS MEME LEUR PRIORITE SELON MON ANALYSE OBJECTIVE DE LA SITUATION

  8. AYEZ DU RESPECT POUR NO SLIBERATEURS ET EVITER DE METTRE LES MALIENS DOS A DOS
    LE CNSP ET LE M5 RFP CMAS TRVAILLENT TOUJOURS ENSEMBLE…

    SACHEZ QUE LES MEMBRES DU M5 RFP CMAS ONT ACCOMPLIS UNE NOBLE MISSION QUI LES SATISFAIT DURABLEMENT ET NON DE FACON PRATIQUE AUCUNE AMBITION A DES POSTES……

    SINON LE REGIME D`IBK LES AVAIENT PROPOSE /VIA L`IMAM DICKO

    MAIS NOS L`EQUIPE A CARREMENT DECLINE L`OFFRE MAFIEUSE…
    DONC SACHEZ QUE LE M5 RFP CMAS N`ONT AUCUNE AMBITION A VOULOIR SE FRAYER OBLIGATOIREMENT DES CHEMINS POUR AVOIR DES PLACES TEL N`EST PAS CAS MEME LEUR PRIORITE SELON MON ANALYSE OBJECTIVE DE LA SITUATION

  9. Si c’est pour le Mali, maintenant que IBK et son régime sont partis le M5 et le CNSP doivent rester à côté en surveillant la gestion des nouveaux décideurs

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here