Peuples africains du changement : Aly Mana à la tête du Mouvement panafricaniste

0

Le week-end passé à la maire de Korofina, s’est tenue la première assemblée constitutive du Mouvement panafricaniste, Peuples africains du Changement (Pac). Un comité restreint de 5 personnes a été mis en place avec à sa tête Aly Mana du Mali comme coordinateur principal, Siaka Coulibaly du Burkina comme vice-coordinateur, Kadhydiatou Sanogo et autres.

Cette initiative du Mouvement panafricaniste (Peuples africains du changement-PAC) a été lancée à la suite de la crise sociopolitique malienne du 20 août 2020, avec l’implication de la Cédéao dans la crise. Ladite crise a regroupé pas mal de leaders d’opinions sur les réseaux sociaux pour s’exprimer sur la cause. Ensuite, selon l’initiateur du mouvement, Aly Mana, un groupe Whatsapp a été créé où chacun donnait son opinion. Le dernier coup de piston a été, selon M. Mana, le 30 mai quand la Cédéao s’est réunie à Accra. A cet effet, le collectif avant de devenir (Pac), a adressé un appel aux chefs d’Etat africains de la Cédéao. La lettre d’appel invitait l’organisation sous-régionale à aller dans le sens où il faut punir les acteurs du coup d’Etat et non le peuple. Chose qui a été prise en compte selon les membres.

Après le 30 mai, aux dires de l’analyste politique du Burkina, Siaka Coulibaly vice-président du Pac, ils ont jugé nécessaire de mettre en place le Pac en vue d’avoir leur opinion partout où besoin dans les questions de bonne gouvernance. Cela, à leurs dires, en vue d’aider les peuples africains et de la Cédéao être plus pris en compte lors des prises de décisions par les organisations et les gouvernements.

L’Assemblée constitutive a adopté une charte d’environs 40 articles. Le siège est au Mali. Les instances sont une Assemblée générale, une conférence du Pac, et comité restreint pour la coordination des activités. « Nous allons installer des Pac partout. Nos membres auront leur mot à dire en tout ce qui concerne la vie politique, sociale et économique des différents pays où ils seront », a promis le coordinateur Aly Mana. Nous voulons que les peuples soient impliqués directement dans les prises de décisions qui leur concernent. « Unis et engagés, nous changeons notre monde », est le slogan du tout nouveau Mouvement panafricaniste sous le leadership du Malien, Aly Mana.

Koureichy Cissé

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here