Pour la paix et le repos des soldats et civils tués au Mali : Une grande prière organisée par le CDM à la Grande Mosquée de Bamako

1

Le vendredi 27 août 2021, le Collectif pour la Défense des Militaires (CDM) a organisé,  à la grande  mosquée  de Bamako, une grande prière pour  le retour de la paix au Mali, le repos des soldats et civils tués dans la guerre qui frappe  le pays. Membres  du CDM,  personnalités  politiques dont l’ancien  premier  ministre Moussa Mara, fidèles musulmans  de la grande mosquée de Bamako avec à leur tête l’imam Amadou Kallé, le prêcheur de la grande mosquée  Moustapha Haïdara, ont pris part à ladite prière.

Au  nom de  l’imam  Amadou Kallé, Moustapha Haidara a  donné les raisons de  cette grande prière à la grande  mosquée  de Bamako. « On s’est réuni ce vendredi  pour  la cause du Mali. La cause du Mali parce que quand il s’agit de notre pays, il s’agit de la contribution de tous ses fils. Nous  avons été approchés par des Maliens  du CDM pour  prier pour  le Mali, pour  prier pour  le repos  des militaires et civils tués  depuis  le déclenchement  de cette  crise en 2012, notamment  les récentes  attaques  de  Ouatagouna et de Boni. Nous  avons  salué  l’initiative  parce que  les militaires qui sont morts  au front  sont partis en défendant la patrie, pour que nous civils retrouvions  la quiétude, la paix,  dormions  sans être  inquiétés ;  vaguions  à nos  occupations sans problèmes », a fait savoir  Moustapha Haïdara. Nous encourageons les Maliens, ajoute Moustapha Haidara, à  multiplier  encore  ces genres d’initiatives pour que le pays sorte de cette situation.

Le secrétaire  général  du CDM, Alhousseyni Sakiné, représentant  son président, a justifié le pourquoi  de l’organisation  de cette prière à  la grande mosquée. Nous  avons souhaité  cette  prière ici, dit-il, pour le  repos de  toutes les  victimes de  cette  guerre  atroce  qui  nous  a été imposée. « Nous sommes venus  dire par la  même occasion  à nos militaires que  nous sommes avec eux, que nous les  soutenons,  les accompagnons  dans ces moments difficiles  pour eux et pour  leurs familles. Car  un pays  ne peut  avoir  la quiétude, la  paix, la  stabilité dans la guerre. Pour gagner cette guerre, nous devons s’unir. Donnons des informations à nos forces pour démanteler les forces du mal », a-t-il dit. Pour terminer son intervention, Alhousseyni Sakiné a salué le sens élevé de compréhension des responsables  de la grande mosquée de Bamako qui  n’ont posé aucun problème à leur demande. « C’est le peu que nous avons pu faire pour nos soldats et civils morts. Nous demandons aux Maliens d’en faire autant pour sauver la patrie », a conclu le secrétaire général du CDM.

Hadama B. Fofana

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. C EST TOUT CE QUE VOUS AVEZ TROUVE ?

    ALLAH PREFRE QUE VOUS INDEMNISIEZ ET SOUTENIEZ LES VICTIMES EN PREMIER COMME ASSIMI LE FAIT AVEC DONS DE VIVRES ET FORAGE

    APRES VOUS POURREZ ALLER PRIER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here