Pour rendre grâce à Dieu pour ses 64 ans de vie : Haïdara, rompt le jeûne avec la presse !

4

En prélude à  la célébration de son 64èmeanniversaire, le président du Haut Conseil Islamique du Mali, Seid Ousmane Cherif  Madani Haïdara, non moins guide spirituel de la Fédération des Ançardines Internationale (FADI),  a rompu avec  la presse le jeûne du  vendredi 10 mai. C’était à son domicile à BanconiDjanguinèbougou en présence du président de la Fédération des Ançardines Internationale, Modibo Diallo.

Dans son intervention,le guide  Haïdara a  d’abord remercié la presse d’avoir répondu massivement à son invitation. « Le métier  du journalisme  n’est pas facile, mais très important » a-t-il déclaré. Conscient de cela, il a invité la presse de continuer à jouer toujours son rôle d’apaisement dans la société.

A sa suite, le président de la FADI, dira que  cette rupture de jeûne avec la presse s’inscrit dans le cadre de la célébration du 64ème anniversaire de leur guide, Ousmane Cherif Madani Haïdara. Cela, dit-il, avec l’objectif de tisser un cadre de collaboration et de partenariat plus étroit avec la presse.

Suite à cette mise au point, il a souligné que  la fédération des Ançarsdines internationale est  une organisation représentée dans 34 pays. Elle a pour mission, dit-il, d’apporter une assistance technique, financière, matérielle et corporelle au guide chérif Ousmane Madani Haïdara.

Selon lui, la FADI vise 6 objectifs. Il s’agit, cite-t-il,  de la diffusion de l’islam en tant que religion de paix et de  tolérance, la saine  compréhension de l’islam à travers les informations et la formation des fidèles musulmans sur l’islam.De même que, poursuit M.Diallo, de l’amélioration du comportement des fidèles musulmans, la réalisation des infrastructures sociales, l’éducation, la culture, l’assistance des personnes démunies, l’établissement et le renforcement des mécanismes de solidarité. « Cela sans distinction de religion, ni de sexe » a-t-il précisé.

A ses dires, la presse est incontournable pour l’atteinte de ces objectifs. « Nous sommes toujours fiers de collaborer avec la presse à travers la communication, la diffusion de l’information juste et correcte » a-t-il déclaré.

  Fatoumata COULIBALY

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Wazekwa Tolo Doe, Maitre Féticheur á Mpetiona, commune rurale de Somasso, cercle de Bla, région de Ségou, Mali, Afrique

    ERRATUM:

    RIRES…! ENCORE RIRES….! JE PETE DE RIRES…!

    Chérif Ousmane Madani Haïdara, NE COMMUNIQUE PLUS AVEC SON DIEU ARABE, SUR UN TAPIS DE PRIERE, MAIS PLUTOT LUI ENVOIE SES MESSAGES Á TRAVERS LA PRESSE AUDIO-VISUELLE ET ÉCRITE.

    RIRES…! ENCORE RIRES….! JE PETE DE RIRES…!

    HI, HIII, HIHIHI….!!

  2. Wazekwa Tolo Doe, Maitre Féticheur á Mpetiona, commune rurale de Somasso, cercle de Bla, région de Ségou, Mali, Afrique

    RIRES…! ENCORE RIRES….! JE PETE DE RIRES…!

    Chérif Ousmane Madani Haïdara, COMMUNIQUE PLUS AVEC SON DIEU SUR UN TAPIS DE PRIERE, MAIS PLUTOT LUI ENVOIE SES MESSAGES Á TRAVERS LA PRESSE AUDIO-VISUELLE ET ÉCRITE.

    RIRES…! ENCORE RIRES….! JE PETE DE RIRES…!

    HI, HIII, HIHIHI….!!

  3. . . . Quand on choisit un non-religieux pour siéger au comité d’éthique prétendu Haut Islamiquement, la plupart du temps il s’agit au fond d’un vrai Franc-Maçon, qui incarne souvent le cléricalisme musulman dans sa version laïque. . . !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here