Première Assemblée générale ordinaire de l’Association des promoteurs immobiliers du Mali (APIM) : Le leadership du président Sory Ibrahima Maïga salué à l’unanimité par l’Assemblée

0

L’Association des promoteurs immobiliers du Mali (APIM) a tenu la première session de son Assemblée générale ordinaire. C’était hier mercredi 15 décembre dans la salle de Conférences de la Direction nationale de l’Urbanisme sise à Dar es Salam, présidée par le Secrétaire général du ministère des Affaires Foncières, de l’Urbanisme et de l’Habitat du Mali, Seydou Samballa Kanouté.

L’APIM a joué un rôle de fédérateur en regroupant tous les présidents ou représentants des Ordres professionnels. Car l’on a noté la présence de l’ensemble des présidents du secteur liés au bâtiment.

L’occasion était bonne pour le président de l’APIM, Sory Ibrahima Maïga de faire le point des résultats engrangés, de souligner des difficultés rencontrées et de proposer les solutions entreprises et, enfin, dégager une piste d’activités pour les échéances à venir. Il a salué ses collaborateurs et l’ensemble des membres de l’APIM pour l’atteinte des résultats obtenus.

Première du genre, cette rencontre avait pour but de passer en revue, d’une part, les activités menées courant 2021 par le nouveau bureau mis en place depuis le 29 décembre 2020 et d’autre part d’évoquer les difficultés rencontrées.

Lors de son adresse devant l’assistance, le président de l’APIM, Sory Ibrahima Maïga, a tout d’abord rappelé, que la présente session se déroule à une période où le Mali, se trouve à une phase cruciale du processus de sa refondation tant sur le plan administratif, socioéconomique que sécuritaire et politique nécessitant la mobilisation de toutes les forces vives du pays.

Après une année d’activités, l’occasion était bonne pour Sory Ibrahima Maïga de faire le point des résultats engrangés, des difficultés rencontrées et les solutions entreprises et, enfin, proposer une piste d’activités pour les échéances à venir.

Au regard des résultats mentionnés dans son discours, l’on note que courant leur première année à la tête de l’APIM, le nouveau bureau a engrangé plusieurs résultats positifs à savoir l’affection d’un siège par le département devant abriter le bureau de l’APIM suite à leur requête 0023 du 21/APIM et l’aboutissement de la nouvelle Loi N°99-40 du 10 août 1999 modifiée régissant la promotion immobilière tant entendu, le bon fonctionnement de la Commission d’éligibilité des programmes immobiliers et le lancement de plusieurs chantiers de constructions de logements sociaux avec dont l’APIM a joué un rôle prépondérant dans la facilitation.

A cela s’ajoutent la mise en place d’un cadre partenarial avec le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), notamment avec l’intégration d’un représentant de l’APIM au sein du Comité du dialogue social dudit Conseil, la désignation d’un représentant de l’APIM au niveau de la Cellule technique des réformes du climat des affaires logée au Ministère de l’Industrie  et du Commerce, la validation par le Conseil des ministres d’un nouveau mécanisme du prêt acquéreur via l’Office Malien de l’Habitat (OMH) et le lancement de plusieurs chantiers de constructions de logements sociaux dans le cadre de partenariats avec des structures immobilières.

Selon Sory Ibrahima Maïga, les actions menées ont permis également l’amélioration du cadre partenarial par l’instauration d’un dialogue avec les différentes structures administratives et privées en vue de surmonter les problèmes liés à la promotion immobilière au niveau national.

Sur le plan sous-régional, il a indiqué la signature d’une Convention entre la Chambre des Promoteurs Immobiliers de la Côte d’Ivoire et l’APIM et la participation au Forum International du Logement Economique, Social et Standing (Filos 2021) organisé, du 16 au 18 juillet 2021 à Abidjan, par la Chambre Nationale des Promoteurs et Constructeurs agrées de Côte d’Ivoire (CNPC-CI) au cours duquel il a été décerné à l’APIM le trophée de « meilleure Association Panafricaine de l’Immobilier » et à son Président le « trophée d’honneur pour le développement de l’immobilier et de la coopération Africaine».

S’agissant des difficultés rencontrées, il a affirmé qu’un certain nombre de pesanteurs restent encore à lever, notamment la morosité dans le règlement des cotisations dues et l’implication des membres dans l’animation des commissions mises en place pour l’élaboration du programme d’activités et du budget annuel y découlant, l’arrêt systématique d’octroi du crédit-promoteur par les différentes banques de la place suite la crise financière que le pays a connu et l’accès au foncier des zones d’habitat programmées pour la promotion immobilière dans les villes dotées de schémas directeur d’urbanisme.

En ce qui concerne les solutions entreprises afin de faire face aux difficultés rencontrées, le premier responsable de l’APIM a indiqué qu’il a été retenu ou proposé l’échange d’informations avec l’ensemble des banques, établissements financiers et compagnies d’assurances de la place pour la formulation d’un nouveau mécanisme de financement des différents programmes de l’APIM.

Pour terminer, le président de l’APIM a évoqué les activités pour les échéances à venir.

Dans ses propos, dira-t-il, il est proposé pour l’année fiscale 2022 la poursuite de la mise en œuvre du Plan d’actions proposé par le Bureau de l’APIM avec un accent particulier sur les points suivants la restructuration de l’APIM en tenant compte des expériences sur l’organisation de la profession de par le monde, d’une part, et de la Politique Nationale de Décentralisation en cours, d’autre part, sous forme de Fédération Nationale ou de Chambre Nationale des Promoteurs Immobiliers du Mali,  l’organisation de la 7ème édition du Salon de l’Habitat de Bamako (SAHABA 2022), la création d’une centrale d’achat afin de minimiser le coût des matériaux de construction, notamment ceux importés, et ainsi réduire les coûts de réalisation des différents projets impliquant les membres de l’Association, la participation de l’APIM au capital du Fonds de Garantie Hypothécaire du Mali (FGHM). Entre autres.

Le leadership de Sory Ibrahima Maïga salué à l’unanimité par l’Assemblée

Exprimant leur optimisme quant à la possibilité de trouver des solutions aux questions de financement, de fiscalité, du foncier et l’avenir de l’association, l’ensemble des membres ont salué le leadership de leur président Sory Ibrahima Maïga.

Selon l’Assemblée, depuis la mise du bureau, une lueur d’espoir est entrain de naître au sein des promoteurs immobiliers du Mali. Pour elle, l’autre secrète ambition de Sory Ibrahima Maïga est de révolutionner le secteur de l’immobilier au Mali.

Après avoir félicité le président Sory Ibrahima Maïga pour avoir conduit avec efficacité la première année de son mandat, mais également pour ses actions à la tête de l’APIM, l’Assemblée a indiqué au président et à son bureau que grâce à leur ardeur au travail, leur conscience professionnelle et leur persévérance, l’APIM est aujourd’hui l’une des associations la mieux structurée au Mali voire sous-régionale.

Pour terminer, le Secrétaire général du ministère des Affaires Foncières, de l’Urbanisme et de l’Habitat du Mali, Seydou Samballa Kanouté a félicité les promoteurs immobiliers, notamment l’APIM et les a encouragés de «continuer à appuyer l’Etat dans sa politique nationale du logement».

B D

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here