Programmes «my right my voice» et edutainement : Un réseau de jeunes mis sur piedProgrammes «my right my voice» et edutainement : Un réseau de jeunes mis sur pied

0

Dans le cadre de la mise en œuvre des programmes «My Right My Voice» et Edutainement financés par OXFAM Novib, une dizaine d’associations se sont réunis le samedi 19 décembre à la Maison des jeunes de Bamako pour la formation d’un réseau de pairs éducateurs et membres du club autour d’une émission publique radiophonique sur les violentes faites aux filles, femmes, la santé sexuelle et la reproduction, l’éducation.

La cérémonie était coprésidée par Adam Dicko, présidente de l’association des jeunes pour la citoyenneté africaine et la démocratie, (AJCAD-Mali), de Rose Dolo, représentante d’OXFAM NOvib. Cette activité fait suite à plusieurs réflexions menées par les différentes parties prenantes des programmes en vue d’obtenir une stratégie commune de mise en contact des pairs éducateurs, des jeunes des clubs et télé conseillers, bénéficiaires des actions.

Pour Adam Dicko, présidente de l’association des jeunes pour la citoyenneté africaine et la démocratie, (AJCAD-Mali), l’objectif de cette activité est de créer un réseau qui rentre dans le cadre du programme «My Right My Voice». Selon elle, c’est une opportunité de communiquer avec les pairs éducateurs et renforcer leurs interventions par des actions auprès de leurs camarades à travers des partages d’expériences, la mise en place d’un réseau de collaboration et d’échange fonctionnel, et l’émission publique radiophonique ponctuée de sketchs d’artistes. Elle a aussi noté que les acteurs de mise en œuvre étaient au nombre de huit au niveau local ; chacun a son niveau avait travaillé pour l’atteinte des objectifs.

Le programme a consisté à élaborer une plateforme avec un outil «clic info allo» pour les filles et adolescents, et mener des plaidoyers pour leur intégration dans le système éducatif. Pour l’atteinte des résultats, plusieurs milliers de jeunes ont été sensibilisés ; des centaines de clubs ont été aussi formés sur la santé de la reproduction, les droits et devoirs. Les activités sont menées à Bamako, Ségou, Mopti. L’association, à travers sa présidente, remercie OXFAM pour son accompagnement.

Dans son allocution, Rose Dolo, représentante du Bureau d’OXFAM, a déclaré que ces jeunes ont été formés pendant quatre ans, et associés à la conception et à la mise en œuvre de ce programme. Après quatre ans de travail ardu, ils se sont mis en réseau.  La représentante s’est dit satisfaite des résultats obtenus. Elle a aussi noté que ces jeunes leaders formés sont conscients de leurs droits et leurs devoirs et s’engagent en tant que citoyens.

Les activités de sensibilisation se poursuivront dans le but de permettre à tous les jeunes du Mali d’accéder aux connaissances et compétences requises sur les violences et leurs méfaits d’une part, et d’autre part de jouir de leurs droits à une bonne santé sexuelle et reproductive.

Dramane Konta

PARTAGER