Projet Schindel emploi au Sahel : Une grande opportunité d’emploi pour les jeunes et les femmes du Mali et du Sahel

0

Le ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Bakary Doumbia, a procédé, le jeudi 19 août dernier, à la Chambre de Commerce et l’Industrie du Mali (Ccim) de Kayes, au lancement du projet ” Schindel Emploi au Sahel “. Ce projet a pour but d’offrir des opportunités d’emploi à 5 millions de jeunes au Mali et dans le Sahel, mais également de promouvoir des entreprises agricoles dans le sous-secteur élevage.

La cérémonie de lancement du projet s’est déroulée en présence de Youba Ba, ministre délégué auprès du ministre du Développement rural, chargé de l’élevage et de la pêche ; Mme Wadidié Founé Coulibaly, du ministre de la Promotion de la femme, de l’Enfant et de la Famille ; Dr Hamadoun Bocoum, coordinateur du projet “Schindel Emploi au Sahel” ; Bouillé Cissé, membre du Conseil national de Transition (CNT) ; Mamadou Fofana, président du Conseil régional de Kayes ; Adama Assagaido Maïga, représentant du Gouverneur de la région de Kayes ; Adama Guindo, maire de la Commune urbaine de Kayes, ainsi que plusieurs cadres de la région de Kayes.

C’est avec le discours de bienvenue du maire de la Commune urbaine de Kayes que les activités du lancement de projet ont débuté. Il a souhaité la cordiale bienvenue aux ministres et à toutes les délégations dans la cité des Rails. “La mise en œuvre effective et correcte de ce projet de ce projet permettra de mettre plusieurs milliers de jeunes Maliens au travail, l’éclosion d’entreprises agricoles dédiées à l’élevage et le développement d’une industrie dynamique afin de permettre la fixation des jeunes dans leur terroir, avec pour objectif la sauvegarde de milliers de vies humaines”, a-t-il expliqué.

Le ministre de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle a précisé dans son discours d’ouverture que les initiateurs du projet vont écrire une page importante de l’histoire de la région de Kayes et, partant, celle du développement du Mali tout entier. “Les opportunités d’emploi pour 5 millions de jeunes, la promotion des entreprises agricoles dans le sous-secteur élevage de la région cadrent parfaitement avec l’axe 4 du Programme d’Action gouvernementale comportant des actions spécifiques pour l’épanouissement socio-économique et culturel des Maliens. La réalisation de ce projet soulagera les population”, a-t-il précisé

Pour sa part, le ministre délégué auprès du ministre du Développement rural, chargé de l’Élevage et de la pèche, a indiqué que valoriser les activités rurales pour résorber le chômage et booster la production et la productivité agricoles, animales et aquacoles à Kayes, est une réponse pertinente que les porteurs du présent projet à implémenter. “Votre projet, notre projet dira-je, cadre parfaitement avec l’Axe 4 du Plan d’action en cours d’exécution par le gouvernement du Mali. Le ministère délégué auprès du ministère du Développement rural en chargé de l’Élevage et de la pêche, conformément à l’une de ses missions phares, à savoir l’accroissement de la production et de la productivité agricoles, animales et aquacoles, va accompagner ledit projet pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire au Mali car il n’ y a pas d’alternative à l’agriculture dans la lutte du peuple malien contre la malnutrition”, a-t-il laissé entendre, avant de réitérer la disponibilité du gouvernement de Transition à accompagner ce projet multisectoriel.

Wadidié Founé Coulibaly, ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, s’est appuyée sur les opportunités d’emploi que le projet offre aux femmes. “Le Projet Sahel pour l’investissement pour des opportunités de création des emplois pour les jeunes et les femmes de Kayes est une initiative heureuse permettant à ceux-ci de faire confiance en leur patrie pour éviter des aventures d’apatrides qui ont montré toutes leurs limites, malheureusement, pour des familles maliennes de Kayes”, dit-elle.

Le projet Schindel Emploi au Sahel, c’est quoi exactement ?

Schindel Emploi au Sahel (Schéma d’investissement et de développement local pour l’emploi au Sahel) est un programme d’investissement pour les pays du Sahel. Il a pour but de mettre plus de 5 millions des jeunes Maliens au travail pour la vie, mettant un frein, tant peu soit-il, aux départs à risque de la jeunesse et de promouvoir des entreprises agricoles dédiées à l’élevage et le développement d’un tissu industriel dynamique.

Pour Dr Hamadoun Bocoum, coordinateur du projet : “Le Projet Schindel Emploi au Sahel est un programme à la dimension du Sahel. Dans sa réalisation, nous avons comme support mécanique l’élevage pour pouvoir exporter les viandes du Mali et des pays du Sahel. Nous avons voulu que le lancement du projet soit fait dans notre pays le Mali parce qu’il porte le leadership des économies matricielles bétails de la sous-région. Normalement, le projet doit promouvoir les industries, l’emploi de la jeunesse et l’autonomisation de la femme rurale. C’est également une résonnance nord-sud pour pouvoir promouvoir l’agriculture dédiée à l’élevage, à travers les cultures fourragères pour les Unités d’huile et d’aliment bétail qui soutiennent notre élevage”.

Mme Niakaté Goundo Kamissoko, présidente régionale  des femmes rurales de Kayes : “Le projet Schindel Emploi au

Sahel est une opportunité d’emploi pour les femmes de Kayes”

“En tant que la présidente des femmes rurales de Kayes, je suis très heureuse pour le lancement de ce programme de développement local pour l’emploi au Sahel parce qu’il permettra de donner plusieurs centaines d’emplois à des jeunes et femmes de la région de Kayes. Ce sont les jeunes de la région de Kayes qui prennent toutes sortes de risques pour aller en Europe. Depuis des années, ce voyage est devenu de plus en plus risqué pour les jeunes. Donc, nous, en tant que mères, si nos enfants peuvent trouver de l’emploi ici sur place, nous ne faisons que nous réjouir de cela. Avec ce projet, je suis sure qu’ils ne vont plus prendre le risque de traverser la mer Méditerranée”.

Mamadou Sissoko, président de la Fédération nationale des jeunes ruraux du Mali : ” Ce projet est pour l’ensemble des jeunes du Mali ”

“Aujourd’hui, nous ne pouvons que nous réjouir et nous féliciter de ce projet. En dehors de cela, je précise que le secteur pourvoyeur d’emplois au Mali est l’agriculture. C’est un métier noble et qui fait vivre ses hommes. Aujourd’hui, nous les jeunes agriculteurs et ruraux, sommes engagés et déterminés avec une vision de faire du Mali un pays émergent, notamment de contribuer à l’autosuffisance alimentaire au niveau national et sous-régional. Donc, je peux dire que ce projet est pour l’ensemble des jeunes du Mali”.

                                          Mahamadou TRAORE, Envoyé spécial à Kayes

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here