Promotion de la citoyenneté au Mali : Le CNJM et le Groupe de soutien au pouvoir judiciaire en France engagent le débat

0

En vue de contribuer à éveiller la conscience des Maliens en matière de la citoyenneté, la Convention nationale des juristes du Mali (CNJM) en partenariat avec le Groupe de soutien au pouvoir judiciaire en France ont organisé le samedi 7 décembre dernier au Centre OlympaAfrica une conférence citoyenne populaire contre l’indifférence au Mali, en soutien à l’armée malienne et à la justice. La conférence était animée conjointement par Ismaila Yoro Dicko, président du CNJM, le magistrat Moussa Guindo, représentant le Groupe de soutien au pouvoir judiciaire en France, également membre du CNJM et MaigaAbibatouMaiga, vice-présidente du CNJM. A travers cette conférence les organisateurs engagent les débats afin d’éveiller la conscience des maliens en matière de  citoyenneté et de droit.

Dans son intervention, le président de la CNJM, Ismaila Yoro Dicko a d’accord rappelé l’objectif et la mission de son organisation. Il dira que la CNJM est une association apolitique,  créée il y a une vingtaine d’années avec pour missions, entre autres, la promotion de la citoyenneté au Mali ; l’information des citoyens sur le droit et le devoir ; le renforcement et la consolidation de l’Etat de droit et la démocratie. « Nous avons des supports très importants à travers la création et l’animation des boutiques juridique », a souligné M. Dicko, A ce propos il a fait savoir que les boutiques juridiques sont des centres d’information et d’orientation que la CNJM a créées au niveau des communes, des cercles, des villages et des fractions. D’après  le président Dicko, avec l’avènement de la démocratie en 1991 beaucoup des maliens avait pensé que la démocratie c’est déjà  un acquis ce qui n’est pas juste. Selon lui, la démocratie, c’est un système qui doit être entretenu au quotidien. A cet effet, le rôle des citoyens maliens est plus important dans la consolidation de la démocratie, a encouragé le président Dicko, avant d’indiquer que la CNJM est là, mais ni juge, ni avocat, ni huissier, mais plutôt des professionnels de droit qui mettent le droit au service de la communauté. Selon lui, l’un des objectifs majeurs de la CNJM est de casser la barrière entre le droit et le citoyen. Il a déploré le fait que beaucoup des maliens pensent que le droit est une autre affaire. La CNJM fait en sorte que tout le monde puisse accéder au droit et que chacun puisse jouer sa partition, a souhaité le président du CNJM. Cette activité va être continuée sur l’ensemble du territoire national ainsi qu’à l’extérieura t-il ajouté.

S’agissant du thème de la rencontre « lutter contre l’indifférence au Mali en soutien à l’armée et à la justice »,  le conférencier a déploré qu’au Mali nous assistons à un phénomène extraordinaire. Selon lui, il y a de nos compatriotes qui ne s’intéressent absolument à rien. Ils voient des ordures jetées, ils voient la violence et la peur installées dans leurs communes et leurs quartiers mais considèrent que cela ne les intéressent pas. « A la fin, si on ne fait pas attention, nous allons contribuer à la destruction du pays » a dit. A cet effet, le président Dicko a invité l’ensemble des maliens à s’investir davantage, afin de sauver la nation patrie.

Selon Ismaila Yoro Dicko  la CNJM est au service de la Nation et de l’Armée malienne. « Si on doit être mobilisés nous sommes prêts à aller au front pour sauver le Mali », a-t-il conclu sous les applaudissement de la salle.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here