Promotion d’un travail décent : Le plan de travail 2021-2022 du projet sud-sud de la coopération brésilienne approuvé

0

La  deuxième du comité de pilotage  du projet de coopération sud-sud pour la promotion d’un travail décent dans les pays producteurs de coton en Afrique et en Amérique Latine initiée par le Brésil en partenariat avec l’organisation internationale du travail s’est tenue à Bamako.

Pour la circonstance, le directeur du pays du Bureau international du Travail pour la Côte d’ivoire, le Niger et le Mali, Frédéric Lapeyre, a fait le déplacement à Bamako  pour assister à cette importante réunion au côté du directeur national du Travail, Dr Fassoum Coulibaly.  Ce projet  signé entre le Brésil et l’OIT  et mis en œuvre  au Mali  travaille depuis plusieurs années à la promotion de la coopération entre les pays en développement dans le cadre du Programme pour le Travail décent.  Il est axé sur  ‘’le respect des droits du travail, des emplois plus nombreux et une meilleure qualité pour hommes et femmes, l’expansion de la protection sociale et le dialogue social’’.

Ainsi,  cette coopération sud-sud  initiée par les autorités brésiliennes   œuvre à la promotion du travail décent dans les pays coopérants. Ce, grâce à la systématisation, au partage et à l’adaptation dans ces pays des expériences brésiliennes pertinentes dans des domaines tels que le renforcement des capacités de l’inspection du travail, la prévention et l’éradication du travail des enfants, la promotion de la santé et de la sécurité au travail, la formation professionnelle, la prospection et la certification des compétences professionnelles. Il est mis en œuvre au  Mali, le Mozambique, le Paraguay, le Pérou et la Tanzanie.

Lors de cette réunion, le directeur pays du BIT, Frédéric Lapeyre,  a rappelé que  le Programme de Partenariat Brésil/OIT pour la Promotion de la Coopération Sud-Sud a été officiellement lancé en 2009 à la suite d’une convention signée entre le Brésil et l’OIT pour promouvoir la coopération à travers le travail décent dans les pays en développement dont l’économie dépend largement du secteur agricole notamment de la production du coton. Et d’ajouter qu’il a été  lancé  le 20 février 2020 lors de la première session du comité de pilotage. Depuis cette date, précise-t-il, le Mali a participé à de nombreuses activités de la composante régionale  telles que  « le renforcement des capacités de l’inspection du travail,  des capacités du personnel d’encadrement des producteurs du coton et des capacités en matière de syndicalisation.

Pour sa part, le Directeur national du Travail, Fassoum Coulibaly, a indiqué que  le gouvernement Malien est constant  dans la lutte contre  le travail des enfants en  travaillant  à ce que les enfants victimes puissent recouvrir leurs droits.  Le Mali a ratifié des conventions internationales fondamentales de l’OIT à savoir les conventions numéro 138 et 182 relatives à l’âge  d’admission de l’emploi et aux pires formes du travail des enfants.

Au terme de la réunion,  les participants  de cette réunion des pays membres  ont validé le rapport d’activités 2020 et  ont approuvé  le plan de travail 2021-2022 du projet sud-sud de la coopération brésilienne. Le dernier rapport sur le travail des  enfants fait état de 160 millions   victimes du fléau en 2021 dans le monde.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here