Recensement général de la population et de l’habitat : L’INSAT à pied d’œuvre sur la 5ème édition

0

L’Institut national de la statistique (INSAT), à travers le Bureau Central de Recensement  a organisé ce jeudi 20 juin 2019 à la Maison de la Presse de Bamako une conférence d’information sur la cinquième édition du recensement général de la population et de l’habitat (RGPH5). Cette session avait pour objectif d’informer  les professionnels des  médias sur les enjeux du RGPH5 en vue d’une meilleure vulgarisation des messages auprès des populations.
-Maliweb.net- Le Mali s’attèle sur son cinquième Recensement général de la Population et de l’Habitat(RGPH5) avec un léger retard depuis le dernier document produit en 2009.  Le RGPH5  contribue à l’amélioration de la connaissance de la situation démographique, sociale et économique du pays et de sa dynamique pour une meilleure prise en compte des variables démographiques dans les différents programmes et stratégies de développement via les données socio-démographiques qu’il fournit.
Acteurs, autorités publiques, partenaires techniques et financiers se servent de ces statistiques pour formuler les politiques publiques dans différents domaines d’où toute l’importance pour le Mali à l’image du reste du monde de posséder des données pertinentes,  fiables, à jour et à accès facile.
Conscients des enjeux du RGPH pour le développement du pays, l’INSAT implique les médias pour une réelle mobilisation sociale  en faisant la vulgarisation des messages de sensibilisation sur le RGPH5 auprès des populations.
Ainsi la présente conférence a permis de bien informer les professionnels des médias sur les objectifs, la méthodologie et les enjeux du RGPH5. Le directeur général de l’INSAT, Dr Arouna Sougane et ses collègues le Dr Siaka Cissé DG-adjoint du bureau central de recensement et d’autres responsables du RGPH5, ont pendant des heures informé et sensibilisé  la presse sur les enjeux du  recensement général de la population et de l’habitat. Et la touche de particularité pour cette édition, est que l’Institut change de méthode et passe au numérique en place des fichiers classiques.
Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here