Commémoration du baptême du prophète Muhammad : L’appelle de l’imam Abdoul Moumini Mallé contre l’extrémisme

Fidèle à la tradition, l’Association musulmane pour la solidarité, le prêche et les études coraniques (Amp-Pec) a commémoré le baptême du prophète Muhammad (PSL).

 

A l’appel de l’Association musulmane pour la solidarité, le prêche et les études coraniques, la communauté musulmane de Niamakoro Koko a célébré la commémoration de la naissance du Prophète Muhammad (PSL). Pendant des heures, les grands prêcheurs, sous la houlette de l’imam de la Zawiya de Cheick Mounir Haïdara à Niamakoro, Abdoul Moumini Mallé, ont tour en tour prêché sur l’importance de la commémoration et la date marquant l’avènement de dernier messager d’Allah sur la terre pour guider l’humanité sur le chemin droit.

Le ton de ce forum a été donné par le grand chanteur des louanges de Dieu et de son prophète, Cheick El hadj Racine Sall, avec une mélodie religieuse qui a tenu le public en haleine, avant l’intervention des grands prêcheurs. “Nous sommes très fiers d’être parmi la communauté du prophète. C’est un droit et un devoir pour tout le bon musulman de célébrer cette date”, a laissé entendre imam Mallé.

 

L’état d’urgence dans le débat

L’imam Abdoul Moumini Mallé a fait savoir que l’image de l’islam est ternie par les terroristes qui agissent en son nom. Pour lui, il est temps que les uns et les autres comprennent que la religion musulmane est celle de la tolérance, du pardon, de l’entraide entre les semblables. “C’est par ces vertus que le dernier messager a été envoyé pour éclairer le chemin droit afin d’être récompensé par le Paradis dans l’Au-delà”, a-t-il déclaré.

Pour faire face à cette menace terroriste, l’imam Mallé a demandé au peuple malin d’être toujours vigilant et à collaborer avec les forces de l’ordre. “Face à l’insécurité il faut que nous acceptions de dénoncer tout comportement étrange dans nos entourages”, a-t-il recommandé.

Bréhima Sogoba

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER