Réseaux sociaux : Les nouveaux créneaux de la drague et de la débauche pour la jeune génération ?

4
Des applications pour téléphones portables présentées lors d'un congrès télécoms
Des applications pour téléphones portables présentées lors d’un congrès télécoms, le 25 octobre 2012, à Nairobi
© AFP

L’outil est devenu, pour certains internautes, un bon créneau de drague et de promotion de toute sorte de perversité. De Facebook au WeChat, en passant par WhatsApp, Viber, Skype, Webcom… le secteur du net est en forte croissance, tandis que le comportement des jeunes connait un taux fortement décroissant.

Le constat sur l’apport de ces nouvelles technologies de l’information et de la communication dans l’éducation des jeunes au Mali est décevant. Toutefois, il convient de reconnaitre que toutes les couches sont concernées. Mariés et célibataires, jeunes et vieux, hommes et femmes…tout le monde sent plus ou moins, directement ou indirectement, les effets de l’internet en ce sens. Une situation qui pourrait s’expliquer par le nombre d’internautes qui ne cesse d’augmenter et le comportement indécent qui devient monnaie courante sur les différents réseaux sociaux.

AC est un jeune entrepreneur d’une trentaine d’année : « J’ai commencé la drague avec mon dernier téléphone android acheté seulement en 2013 et sur facebook j’ai fait beaucoup de découvertes et je suis sorti avec certaines. Une de ces relations continue jusqu’à présent.»

MK est agent comptable : « je reconnais que les filles sur les réseaux sociaux ne sont pas toutes fausses mais, il faut comprendre que la majorité se connecte seulement pour draguer et se faire draguer » A la question de savoir s’il a une fois été dragué ou s’il a déjà dragué, la réponse était affirmative.

Une jeune fille de 25 ans nous dit qu’elle passe plus deux heures par jour sur ces réseaux et qu’elle a eu de très bonnes relations. Selon elles, certaines relations tissées sur Facebook demeurent encore. Elle dit ne pas avoir honte ni peur de se faire découvrir sur internet… Pour elle, c’est une affaire de génération.

FB est assistante de direction « je pense que les réseaux sociaux ne sont pas faits pour des bêtises. Ils sont importants, moi je me connecte pour mes parents et certains de mes anciens amis surtout ceux qui vivent à l’étranger… » Je n’accepte pas les invitations des personnes qui j’ignore.

Au delà de Facebook, il faut reconnaitre que Skype également n’échappe pas aux partisans de la débauche. De par ses options vidéo très avancées, cet outil est le plus souvent utilisé pour des exhibitions spectaculaires et tendancieuses. En témoigne le commentaire de ce jeune étudiant togolais qui se dit plus intéresser par skype que les autres réseaux sociaux. Car permettant mieux de connaitre et d’admirer son interlocuteur. Avant d’ajouter qu’il passe plus de six heures (6h) par jour étant connecter.

Des témoignages on ne peut plus édifiants sur l’impact négatif que les NTIC jouent de plus en plus sur la jeune génération. La triste réalité est le cas des enfants qui détiennent des téléphones de dernières marques et qui se livrent sans aucune expérience à la pratique qui ne fait que nuire à leur éducation.

Les constats nous prouvent que les enfants sont les plus fréquents sur ces réseaux sociaux, faisant ainsi d’eux les premières victimes. Une situation délicate qui appelle à un double changement de mentalité et de comportement. Et ce, au risque de ne pas compromettre d’avantage l’avenir d’une génération déjà en lambeaux.

Mamoutou TANGARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Les TICs ont permis au monde de faire un bond vers la créativité et l’action. Le phone est un outil merveilleux quand on sait qu’il fallait des semaines pour avoir une reponse à sa correspondance. Il y a seulement 15 ans, ceux qui avait le fixe passait pour les illuminati et quand Malitel est arrivé, les puces oscillaient entre 35.000 et 200.000/l’unité. C’est vrai vrai que l’arrivée d’orange a permis de casser le monopole et today c’est la course aux services proposés. Avoir un android, c’est comme un marteau: il peut servir à enfoncer des clous dans un mur tout comme dans le crâne d’un être vivant.
    L’état se doit de sensibiliser les plus faibles pour éviter que les reseaux sociaux ne soient un espace de laisser aller.

  2. @ Sikasso …………..il faut vivre avec son temps . J’ai un téléphone portable comme tout le monde avec 2h d’abonnement mensuel que je n’utilise meme pas complétement . Rien ne me fout plus en colère que de voir des jeunes ,plus encore les filles que les garçons, qui vivent le téléphone à la main !! J’ai vu un reportage il y a peu de temps ou certains jeunes reconnaissaient envoyer plus de 3000 sms par mois 🙄 🙄 🙄 🙄 comme en principe ils sont au collège ou au lycée çà veut dire que meme pendant les heures de cours ils envoient des sms au lieu d’écouter les profs 👿 👿 👿 👿
    Quand me femme a accouché à 21h30 , elle était encore aux mains des sages femmes qu’elle appelait sa mère au village en pleine brousse au Mali ,reconnais qu’autrement il aurait fallu une semaine pour que la grand mère apprenne qu’elle avait une petite fille . Moi j’étais stupéfait de voir ce qu’un outil moderne comme le portable pouvait avoir comme utilité !!!!!!! et arretez de toujours tapez sur les jeunes à n’importe quel propos ,ils veulent vivre comme ceux de leur génération ailleurs dans le monde !

  3. Je suis d’accord avec vous à 100%! Vraiment l’état malien doit faire quelque chose! En plus avec deux opérateurs seulement il n’ya même pas de vraie concurrence. Orange et Malitel se donnent la main pour nous piller. Jusqu’à présent je ne comprends pas comment un grand pays comme le Mali n’a que 2 opérateurs alors que la plupart des pays de la sous région sinon tous en ont au minimum 4.

  4. En tout ca en attendant Orange Mali se frotte les mains avec un capital 2fois plus grand que notre budget national l’état malien se fait bien avoir avec Orange Mali grâce à l’incompétence et les magouilles de nos décideurs
    Quand tu regarde que sfr veut rachète bouyges a10milliards euros avec. 5millions d’abonnés et que orange Mali 65%de la clientèle maliens cela doit faire réfléchir nos dirigeants
    L’état doit bien taxer orange depuis qu’il sont au Mali il ce sont bien gavé

Comments are closed.