SOS pour Alamako, né sans bras

0
L’Association pour la Sauvegarde de l’Enfance (ASE-Mali) recèle nombre d’histoires impressionnantes. Mais celle du petit Alamako est des plus émouvantes. Ce garçon est né à Garalo, un village du Cercle de Bougouni avec ses deux jambes mais sans bras. Son père est cultivateur et sa mère ménagère. C’est lorsqu’il a eu six mois que ses parents sont venus s’adresser à ASE-Mali, en février 2006. Depuis, il est au centre orphelinat de ASE-Mali. Aujourd’hui, la Directrice de cette structure, Mme Doumbia Bibi Sangho, est à la recherche de bonnes volontés en vue d’aider les parents de Alamako. Quand on sait que ce genre d’enfant a besoin d’un suivi de chaque minute de la part de sa mère. Aujourd’hui, Alamako a dix mois et il commence à se lever sur ses deux jambes. Il est toujours à ASE-Mali et a besoin de l’appui de tout le monde, surtout au plan financier, ce qui permettra à ses parents de veiller sur lui.
Sa mère cache l’enfant quand elle part au village, histoire d’éviter les rumeurs et les questions. C’est pourquoi Mme Doumbia Bibi Sangho lance cet appel, pas seulement pour Alamako, mais aussi pour d’autres enfants, comme Mohamed qui a déjà trois ans et n’a pas, lui aussi de bras depuis sa naissance. Aujourd’hui, c’est à l’aide de ses pieds qu’il mange.

                               Alou BADRA HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER