Tragédie humaine dans le Centre du Mali : Le cri de cœur du Mouvement Arc-en-ciel

0

Décidément, la tragédie humaine qui secoue le centre de notre pays n’épargne personne et inquiète plus d’un. C’est dans cette vague d’indignations et de condamnations que le Mouvement patriotique Arc-en-ciel a organisé, le jeudi 27 juin dernier, à la Pyramide de souvenir, une conférence de presse pour dénoncer cette situation qu’il qualifie d’inhumaine et appeler les Maliens à l’union sacrée afin d’y mettre fin immédiatement. La conférence était animée principalement par le président du mouvement, Issoumaïla Diallo, en présence de ses vice-présidents Aboubacar Camara alias Cobra et Mamadou Sidibé, sa secrétaire à la communication, Aïda Kanté et plusieurs militants et sympathisants du mouvement.

Notre cher Mali traverse l’une des périodes les plus difficiles de son histoire. L’insécurité résiduelle qui sévissait jadis dans les régions de Gao, Kidal, Taoudéni, Ménaka et Tombouctou se déplace dans la cinquième région administrative du Mali. Cet état de fait nous interpelle tous et nous oblige à nous poser certaines questions”, c’est ainsi que le conférencier, Issoumaïla Diallo, a introduit ses propos.

Selon lui, c’est dans cette optique que le Mouvement patriotique Arc-en-ciel a décidé d’organiser une conférence de presse déclinée sous le thème : “Appel à l’unité nationale” pour éclairer la lanterne de l’opinion publique nationale et internationale. Et d’ajouter que cet espace servira également de cadre, pour son organisation, de proposer des pistes de solutions.

Evoquant le premier chapitre de la conférence intitulé : “Appel à l’unité sacrée”, il a rappelé que notre pays a été victime ces derniers temps d’attaques sauvages, abominables et barbares dans les régions de Koulikoro, Ségou et Mopti notamment à Koulongo, Guiré, Dioura, Niono, Ogossagou, Sobane Da, Gangafani, Yôrô… Et de poursuivre que ces attaques odieuses et inhumaines, dignes d’une autre époque, interpellent tous les Maliens et leur imposent l’union sacrée autour de leur bien commun, le Mali. “L’urgence et la gravité de la situation qui prévaut nous obligent, aujourd’hui, la recherche immédiate et sans condition de solutions à même de régler définitivement cette crise. La Constitution du Mali en son article 22 stipule que la défense de la patrie est un devoir pour tout citoyen”, a-t-il dit.

Il a saisi l’occasion pour inviter les Maliens à travailler dans le sens de la facilitation du désarmement de toutes les milices, informer les forces armées de défenses et sécurité afin de leur faciliter l’accomplissement de leur devoir, se parler entre frères pour le bonheur des Maliens. “Le mouvement patriotique Arc-en-ciel invite le gouvernement malien à tout mettre en œuvre pour davantage marquer sa présence en redéployant les autorités administratives dans les zones où celles-ci sont absentes, tout en y implantant de nouvelles bases militaires”, a proposé le conférencier.

En ce qui concerne le second volet de la conférence, il était ainsi libellé : “Apports de nos concitoyens dans l’accompagnement du gouvernement”. Il dira que la situation qui prévaut dans le pays fait que certains de nos concitoyens s’adonnent à des pratiques peu honorables en véhiculant des informations infondées dans le seul dessein d’en rajouter à la peur déjà grandissante.

Pour ce faire, dit-il, le mouvement soutient toutes les initiatives gouvernementales allant dans le sens de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, les projets de réforme en cours, ainsi que le dialogue inclusif et l’Accord politique. A ce titre, il a invité les Maliens à plus de patriotisme et de retenue dans leurs actions de tous les jours.

“Le mouvement salue la nomination du Pr Dioncounda Traoré au poste du Haut représentant du chef de l’Etat dans le centre du Mali et invite tous les anciens chefs d’Etat du Mali, les leaders religieux et coutumiers, à l’accompagner véritablement pour la réussite de sa mission. C’est seulement dans l’union que nous pourrions vaincre ces forces obscurantistes”, a-t-il précisé.

Pour finir, il a lancé un appel à l’endroit des soutiens du Mali en adressant ses vives salutations à toutes les forces étrangères qui opèrent dans notre pays (Barkhane, Minusma, G5 Sahel…). “Le peuple malien est conscient des efforts inlassables consentis par ces forces en termes de renseignements, d’informations, d’organisation de patrouilles mixtes, d’opérations conjointes et les exhortent à plus d’implication, d’engagement pour le retour effectif de la paix dans notre pays. Malgré tous ces efforts, l’attente du peuple demeure immense car, à la plus grande incompréhension, des populations civiles sont trucidées. Et cela compromet inéluctablement la stabilité et la paix”, a-t-il conclu.

                          Boubacar PAÏTAO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here