1re édition du “GALA UFRESA-MALI” : Les cinq meilleures sportives de l’année distinguées

0

Pour boucler ses activités de la saison 2015 et lancer celles de 2106, l’antenne malienne de l’Union des femmes reporters sportives d’Afrique (Ufresa-Mali) a organisé la 1re édition du Gala de distinction des meilleures sportives de la saison 2015. Coprésidée par le ministère des Sports et celui de l’Economie numérique et de la Communication, la soirée a eu lieu le samedi 23 janvier dernier dans le hall du Palais des sports à l’ACI-2000.

 

Samedi dernier, 5 trophées ont été remis aux meilleures sportives de la saison 2015 dans 5 disciplines : athlétisme, handisport, basket-ball, football et taekwondo. En athlétisme, le trophée a été remis à Djénébou Danté de l’AS Police de Bamako. Championne recordwoman en 400 m au Mali, depuis 2004, elle détient à ce jour 30 médailles : 15 en or, 5 en argent, 7 en bronze et 3 médailles de participation aux championnats du monde cadet, junior et senior.

Dans la discipline des arts martiaux, le trophée a été remis à Mariam Diarra. Elle a remporté la médaille d’argent lors des 11e Jeux africains de Brazzaville en taekwondo (-67 kg). En handisport, c’est Mariam Coulibaly qui a été primée par la marraine. En plus du trophée, elle a reçu 50 000F CFA. La meilleure joueuse de la dernière édition de la Coupe du Mali du football féminin, Fatoumata Diarra de l’AS Mandé s’est adjugé le trophée. En basket-ball, la reine de la saison 2015, Astan Traoré de l’Attar Club, a été la meilleure révélation du gala Ufresa-Mali.

En plus d’elles, un trophée d’honneur a été décerné à la première femme reporter sportive du Mali en la personne de Mme Dicko Assa Soumaré de l’ORTM. Ancienne basketteuse, ancienne présidente de l’Ufresa-Mali (2006-2012), elle vient d’être nommée commissaire de football féminin au niveau de la Caf.

Pour joindre l’utile à l’agréable, la soirée a été agrémentée par la prestation en live de l’artiste Safi Diabaté. Des attestations de reconnaissance ont été attribuéesà des personnalités et structures partenaires de l’union comme le PMU-Mali, 2M Consulting,”Hady Couture”, le Palais des sports, la marque de vêtement Wati-B…

La commission d’organisation a choisi Mme Haïdara Aïssata Cissé comme marraine de la soirée. Un choix qui n’a pas un fait du hasard. Pour qui connait cette femme battante au service exclusif de son pays, elle est l’image d’une patriote au sens vrai du terme, soucieuse du devenir de notre grand Mali.

Agée de 54 ans, Haïdara Aïssata Cissé dite Chato en est à son deuxième mandat successif à l’Assemblée nationale. Syndicaliste, femme d’affaires, elle s’est fait politiquement connaître en devenant en 2007 députée élueà Bourem. Présidente du Réseau femme, développement et protection de l’enfance, elle a parcouru le monde pour parler des femmes qui ont souffert sous l’occupation des régions du Nord par des islamistes.

L’honorable Chato a beaucoup contribué à soulager les populations du Nord. Parmi ses actions figurent la prise en charge en médicaments des familles démunies, la distribution de vivres, la visite aux malades et aux personnes âgées. Sans oublier la prise en charge scolaire de nombreux élèves déplacés.

A noter que l’organisation de cet événement est une recommandation du bureau africain de l’Ufresa. Il s’est tenu en prélude à celui continental auquel prendra part une candidate (meilleure sportive) du Mali.

Bintou Danioko

PARTAGER